Envie de reprendre le pouvoir sur votre visibilité en ligne ?
6 juin 2024

Comment recruter du personnel en restauration : 10 conseils (vraiment) efficaces

En restauration, le personnel manque à l’appel. Pourtant, le métier repose sur l’excellence du service. C’est tout le paradoxe du recrutement en CHR. Pénurie de candidats, pénibilité du métier, turn over… Les problèmes sont nombreux. Et si nous passions aux solutions ? Retrouvez dans cet article des astuces innovantes pour trouver la perle 🦪. Suivez le guide !

Recruter du personnel en restauration : mission impossible ?

En seulement deux ans, la restauration a perdu plus de 500 000 professionnels (Baromètre KYU 2024). Si le phénomène a été exacerbé par le COVID-19, il a cependant toujours existé.

Recruter du personnel en hôtellerie restauration est complexe pour des raisons inhérentes au métier. Côté candidats :

  • Les conditions de travail sont difficiles (pénibilité du métier, horaires décalés, coupures) ;
  • La paie n’est pas toujours attractive (11,72 € en moyenne contre 11,65 € pour le Smic) ;
  • Les perspectives d’évolution ou de formation ne sont pas souvent au rendez-vous.

Côté employeurs :

  • Les candidats se font rares ;
  • Il doivent parfois être formés ou qualifiés ;
  • L’absentéisme et le turn over sont élevés ;
  • Les formats de contrat sont contraignants (extra, freelance, CDD, CDI) ;
  • Les besoins sont changeants (temporaires, saisonniers) voire parfois imprévisibles.

Et pas de RH pour être épaulé ! C’est bien souvent au restaurateur lui-même de se charger des recrutements en plus de la gestion des équipes, des plannings, de l’opérationnel, etc. 😰

Dans ce contexte, comment parvenir à former une brigade ?

Ferez-vous comme Geoffrey Ruamps, propriétaire du restaurant Cap 180 à Cieurac, qui a choisi de louer un robot, pour remplacer les serveurs dans son établissement ? Chez Malou, nous aimons l’innovation – mais pas au détriment de l’humain. Certes, la digitalisation de certaines tâches a du bon, mais le coeur de métier reste le même : la qualité du service. Alors, pour recruter efficacement tout en maintenant l’excellence de votre personnel, suivez plutôt les conseils suivants 👇

Comment recruter du personnel en restauration : 5 nouveaux incontournables

1. Créez l’offre d’emploi qui fera la différence

Première chose à faire : bien évaluer les besoins du poste.

Pour aller plus loin, vous pouvez même créer ce que l’on appelle un “persona”, un candidat idéal.

À quoi devrait-il ressembler ? Quelles sont vos attentes en matière de compétences ? Et de savoir-être ? Poser cette base vous aidera à cerner ce que vous attendez vraiment du poste. Votre offre d’emploi sera plus précise et vous éviterez le risque de départ prématuré.

Deuxième étape : traduire la personnalité de votre établissement dans votre offre (nous insistons sur ce point, la “marque employeur”, dans l’astuce n°3👇).

Rédigez l’offre d’emploi avec un ton qui vous ressemble : familier ou soutenu, humoristique, gourmand, original… Incluez une description de votre restaurant : l’histoire, la date de création, les fondateurs, les spécialités… Tout ce qui, selon vous, vous rend unique. Un bon marketing en restauration attire non seulement les clients mais aussi les candidats !

2. Travaillez votre image sur Google

Le premier réflexe d’un candidat ? Rechercher votre établissement sur Google.

Il faut donc donner envie dès que l’on vous voit en ligne.

Votre fiche Google (Google My Business) est à la fois votre vitrine et un moyen d’apparaître en premier lorsque l’on recherche certains mots clés. Par exemple : “nom de votre restaurant” + arrondissement, “restaurant + ville”, “brunch à proximité”, etc. Ce travail sur vos mots clés et sur votre fiche Google s’appelle le “référencement local”.

👉 Votre restaurant est-il visible en ligne ? Que voient vos clients/candidats ? Nos experts vous offre un diagnostic gratuit !

→ Les bons réflexes :

  • Mettre à jour vos horaires sur toutes vos plateformes (Google, Trip Advisor, La Fourchette, etc.) ;
  • Détailler un maximum d’informations sur Google My Business ;
  • Répondre systématiquement aux avis négatifs et positifs, idéalement en moins de 72h ; Cela remontera considérablement votre note moyenne.

Mis bout à bout, tous ces détails favorisent une belle fiche Google car ils signalent à l’algorithme que votre restaurant est professionnel, à jour, à l’écoute du client, a le sens du détail, etc.

La bonne idée : demander à vos employés (anciens ou actuels) de vous laisser un avis ! Par exemple, sur l’ambiance en cuisine ou en salle, sur ce qu’ils ont apprécié ou appris chez vous… Une sorte de “recommandation employeur”.

3. Créez votre marque employeur

Concept hérité des États-Unis dans les années 90, la marque employeur désigne l’image que vous véhiculez auprès d’un candidat. Aujourd’hui, elle est un incontournable des stratégies de recrutement RH et/ou Marketing des entreprises pour attirer et fidéliser les salariés.

Et dans l’hôtellerie restauration ? Est-ce que ça marche ?

La réponse est oui ! Un excellent exemple : Big Mamma, où l’équipe de 300 personnes (dont 80% d’Italiens) se sont surnommée “la squadra”, enchaîne les contenus amusants et montre le quotidien du restaurant.

Pour créer votre marque employeur, posez par écrit :

  • L’histoire de votre établissement (les origines, les fondateurs, les spécialités, la région, les anecdotes) ;
  • Sa “personnalité” (le ton, l’ambiance, le quartier, le design, les couleurs) ;
  • Les valeurs (vos engagements, vos produits, votre cuisine …)

Bref, choisissez ce qui vous caractérise le mieux et vous rend vraiment différent.

On parle de “marque employeur” car l’idée est, comme une marque, de raconter une histoire, mettre en scène les équipes et le quotidien, développer du storytelling autour du restaurant…

4. Diffusez votre marque employeur

Rien de tel que vos réseaux sociaux pour diffuser en direct la vie quotidienne de votre établissement, notamment ce que l’on appelle des “contenus marque employeur”.

Nous l’évoquions plus haut, à travers vos offres d’emploi, mais surtout, via des photos ou des vidéos de type “dans les coulisses” qui montrent les dessous de votre restaurant, les évènements informels, les préparations, les échanges entre équipe ou avec les clients… Bref, tout ce qui rend votre lieu de travail désirable pour un potentiel candidat.

Objectif : montrer qu’il fait bon travailler chez vous !

Utilisez les stories et vidéos sur Instagram (même de manière informelle) pour montrer l’ambiance, postez des photos sur Facebook et n’hésitez pas à écrire des posts “aspirationnels” sur Linkedin (célébrer les talents de vos employés, leur anniversaire d’embauche, ce qu’ils vous ont apporté, etc.)

La bonne idée : rendez vos salariés parties prenantes, voire ambassadeurs de votre marque employeur.

Postez des témoignages de salariés, une vidéo expliquant ce pourquoi ils travaillent chez vous, un questionnaire de Proust, une courte interview. Laissez-les se mettre en scène !

Attention : repérez bien ceux qui auront envie de participer et ceux qui y sont hermétiques. Ce qui fonctionne bien : l’émulation générale (une première vidéo peut motiver les autres), et les “vanity metrics” (montrer le nombre de likes ou de réaction sur un post). Faites un point tous les 15 jours où vous montrez aux équipes les posts qui ont le mieux fonctionné pour leur donner envie de continuer et leur donner des idées.

5. Proposez des avantages imbattables

Beaucoup de travailleurs ont déserté la restauration. L’une des raison principale : la qualité de vie. Pour afficher un effectif complet, tentez de rendre vos postes plus attractifs. Imaginez un “pack” d’avantages en plus des salaires qui pourraient améliorer le quotidien de vos équipes, sans nuire à votre activité. Soyez imaginatif ! Par exemple :

  • Des repas et snacks gratuits (classique mais efficace) ;
  • Des horaires plus flexibles ou des jours de repos supplémentaires ;
  • Des récompenses lorsque certains objectifs sont réussis (primes, dîners dans de grands restaurants, chèque cadeaux, cadeaux en nature, etc.)
  • Des abonnement en salles de sport ou participation aux frais de déplacements ;
  • Des formations intéressantes et dans l’air du temps ;
  • Des intéressement aux résultats du restaurant ;
  • Des primes de cooptation (nous décryptons le sujet en deuxième partie de cet article).

Tous ces avantages font partie de votre marque employeur. N’oubliez pas de les mentionner sur vos offres d’emploi et via vos réseaux sociaux.

👉 Vous avez désormais toutes les cartes en main pour devenir un restaurant attractif auprès de votre futur staff ! Attaquons-nous à la deuxième difficulté du métier : la pêche au candidat 🎣 Où recruter du personnel en restauration ?

Où recruter du personnel dans la restauration : 4 techniques innovantes

1. Testez de nouvelles plateformes

Vous n’apprendrez certainement pas grand-chose dans cet article si nous vous parlons de France Travail (ex Pôle Emploi) ou listons les sites de recrutement classiques.

Complétez plutôt avec ces nouvelles plateformes originales 100% dédiées au métier :

  • Cookirico, site d’emploi en ligne spécialisé dans la restauration qui s’occupe également de diffuser vos offres à leurs partenaires ;
  • Extracadabra, plateforme de recrutement qui permet de trouver rapidement CDI, extra, serveurs supplémentaires ou chefs intérimaires. Vous y trouverez des profils qualifiés mais aussi des débutants ;
  • Brigad, une communauté de professionnels qui met en relation restaurateurs et travailleurs indépendants pour des missions temporaires. Idéal pour obtenir un réponse en moins de 30 minutes ;
  • HospoJobs, plateforme de recrutement dédiée à la restauration créée par le fondateur du restaurant parisien Holly Belly ;
  • Restoteam ;
  • Le Chef Recrute ;
  • Emploi Resto.

2. Mettez en place un système de cooptation

La cooptation consiste à recruter quelqu’un recommandé par une personne de votre équipe. Pour la mettre en place, c’est très simple :

  • Mettez vos équipes au courant de votre recherche et détaillez bien le profil convoité ;
  • Privilégiez les profils recommandés ;
  • Si vous embauchez l’un de ces candidats, récompensez le membre de votre équipe par une prime de cooptation.

Cette prime s’échelonne généralement de 200 à 1000 €. Elle peut être versée à la fin de la période d’essai, ou, 50 % au départ puis 50 % à l’embauche définitive.

Excellente pour la marque employeur, la cooptation présente beaucoup d’avantages :

  • Une technique de bouche à oreille formalisée, avec un process clair et des récompenses à la clé ;
  • Un recrutement plus rapide et plus fiable, puisque le salarié engage sa propre réputation ;
  • Des candidats identifiés par des personnes de confiance, sûrement compatibles avec vos valeurs et vos savoir-faire ;
  • Une meilleure ambiance et rétention finale, puisque la personne cooptée est déjà proche d’un membre de votre équipe.

3. Recrutez du personnel à la source

Collaborez directement avec des établissements formateurs ! Par exemple :

  • Nouez des partenariats avec des écoles culinaires ou des formations spécialisées en restauration dans votre région ;
  • Proposez des stages ou des programmes d’apprentissage pour les jeunes recrues via des lycées qui dispensent des CAP ou de l’alternance.

4. Participez à des événements de recrutement ou créez les vôtres

Rendez-vous aux salons de l’emploi dédiés au secteur**.** Par exemple : le LHR Emploi organisé par le journal L’Hôtellerie-Restauration, ou, le Place à l’Emploi Restauration organisé par Métro,

La grande mode depuis quelques années : le job dating. Des événements originaux créés par les restaurateurs ou les pouvoirs publics, qui se concentrent plus sur l’aspect relationnel (des rencontres) ou sur la mise en pratiques des compétences.

L’office du tourisme de Vichy organise, chaque mois de mars, un job dating géant façon food court spécialement destiné aux métiers de la restauration. Dans le Var, France Travail (ex Pôle Emploi) et l’Umih (Union des métiers et des industries de l’hôtellerie) ont monté un restaurant éphémère, le Saint Pierre, tenu par une brigade de candidats. Ces derniers ont servi des tablées de recruteurs pour prouver leurs aptitudes en situation réelle.

Enfin, vous pouvez créer des moments de réseautage dans votre propre établissement. Par exemple, une “soirée +1” où vos employés et connaissances sont chargés d’amener une personne de leur réseau. Soyez créatif !

Entre marque employeur, outils digitaux, cooptation ou encore job dating, les manières de recruter en restauration innovent. Prêt à vous lancer ?

Newsletter

Recevez tous nos conseils spécial restaurant


Vous avez aimez ?
Partagez

FacebookLinkedinTwitter`PinterestGmailMessenger

UNE QUESTION ? NOUS RÉPONDONS TRÈS VITE !

Pour un conseil, un accompagnement sur mesure ou un renseignement, nos expert.e.s sont là pour vous répondre 🤗