Petits-déjeuners et brunchs : réelles opportunités commerciales pour les restaurateurs

Petits-déjeuners et brunchs : réelles opportunités commerciales pour les restaurateurs ?

Face à la baisse du pouvoir d’achat des Français, le secteur de la restauration doit faire preuve d’ingéniosité pour maximiser ses périodes creuses, en dehors des services du midi et du soir. Optimiser les temps morts devient un véritable enjeu commercial pour contrebalancer les pertes de ressources générées par les jours moins denses.

Le créneau du petit-déjeuner sur le marché de la restauration pourrait bien être avantageux. L’accélération des rythmes de vie dans les grandes villes a fait naître de nouvelles habitudes alimentaires, il n’est pas rare que les urbains prennent leurs petits-déjeuners en dehors de leur domicile, soit près ou sur leur lieu de travail ou encore à la sortie de l’école, de la crèche après avoir déposé leurs enfants.

Le premier repas de la journée garde une place centrale dans le quotidien des Français comme le suggère d’ailleurs ce dicton « manger comme un roi le matin, comme un prince le midi et comme un pauvre le soir ». L’influence anglo-saxonne a également fait émerger et se développer les brunchs le week-end, dans les restaurants et les hôtels européens.

En quoi, le petit-déjeuner et le brunch sont une opportunité commerciale à saisir par les restaurateurs ?

Réponses en chiffres dans notre infographie.

 

Mon article vous a plu ? N'hésitez pas à en faire profiter vos proches en le partageant !
Avatar

Zoé Bouvet

/

Laissez un commentaire

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

On vous écoute

Vous êtes *