Restaurants - Stratégies de communication - Page 6 sur 7 - Malou

Restaurants - Stratégies de communication

Décryptage : pourquoi la tendance vegan peut être profitable à un restaurant omnivore ?

Depuis plusieurs années maintenant, les adeptes du régime vegan fleurissent de toutes parts. Plus répandue que jamais, cette tendance est le reflet d’évolutions sociétales qui impactent la consommation, et sur lesquelles les restaurateurs ont tout intérêt à se pencher. En comprenant les enjeux de cette notion, les établissements de restauration pourront adapter leur offre pour répondre au mieux aux exigences actuelles de la clientèle française.

Comment tirer profit du véganisme, améliorer votre image de marque et attirer un nouveau public, sans transformer l'identité de votre restaurant  ? Nous vous expliquons tout ici. 

1. La tendance vegan, reflet d'une évolution des exigences des consommateurs

Le véganisme, qu’est-ce que c’est ?

Le véganisme – ou végétalisme – est une pratique d'abord alimentaire qui exclut strictement tous produits d’origine animale, c’est-à-dire toutes substances issues de l’élevage, de la chasse, de l’abattage et de la pêche. Les vegans refusent donc de consommer des produits tels que la viande, les œufs ou encore le lait ou le fromage. Mais le véganisme ne peut être réduit à un régime alimentaire restrictif : c’est un véritable mode de vie dont les préceptes s'étendent à la plupart des pans de consommation. Au-delà des produits alimentaires, ce sont aussi des matières telles que la laine ou le cuir qui sont rejetées.

Alors pourquoi cette tendance fait parler d’elle en ce moment ? Quelles sont les revendications de ses adeptes ? La protection animale diriez-vous. Oui, mais pas uniquement. Le véganisme est le reflet d’une remise en question de nos modes de consommation. Il incarne une conscientisation généralisée de l’impact de notre alimentation sur l’environnement et sur notre santé. L’élevage est en effet responsable à lui seul de 15% des émissions de gaz à effet de serre, ce qui est supérieur à celles de toutes les voitures, de tous les avions, trains et bateaux de la terre réunis. La viande est par ailleurs considérée comme responsable de nombreux cas d’obésité, de cancers ou encore de maladies cardio-vasculaires. Si de nombreux intellectuels rejettent ces accusations, beaucoup de Français décident pour autant de consommer moins de viande (voire plus du tout) et de faire régner le vert en roi dans leurs assiettes.

Une montée en puissance culturelle et médiatique de la tendance vegan

« Tout le monde sait ce que le mot 'vegan' veut dire aujourd’hui.
Il y a cinq ans, cela n’évoquait rien à personne, cette manière de vivre
n’était pas du tout répandue en France.
"
Isabelle Goetz, porte-parole de Peta France, à Konbini.

  • De plus en plus d’adeptes

Le mot « vegan » n’est entré officiellement dans le dictionnaire français qu’en 2013. Pourtant, c’est aujourd’hui un terme présent sur toutes les lèvres. Et pour cause, la tendance compte de plus en plus d’adeptes ! D’après une étude du Vegan Life Magazine et de The Vegan Society, le nombre de personnes suivant un régime vegan aurait augmenté de 350% en dix ans. Et l’on peut prédire un bel avenir à ce mode de vie, car 42 % d’entre elles auraient entre 15 et 34 ans.
Le courant prend donc de l’ampleur, et la consommation de produits vegans (qui ne concerne pas uniquement les personnes les consommant exclusivement) a bondi : entre 2012 et 2016, la demande de ces produits a connu une spectaculaire augmentation de 257%. Le cabinet new-yorkais Baum&Whiteman, spécialiste de la restauration, en est donc convaincu : la grande tendance alimentaire de 2018 est le régime vegan !

  • Une perception de plus en plus positive du véganisme dans la société

La société perçoit par ailleurs de plus en plus positivement le véganisme. Pour s’en persuader, il suffit d’observer les médias et les réseaux sociaux. Influenceurs (le compte Instagram de Niomi Start possède près de 2 millions d’abonnés), personnalités journalistiques (Aymeric Caron a largement présenté son ouvrage No Steak) ou encore stars hollywoodiennes (Pamela Anderson mais aussi Nathalie Portman et Peter Dinklage) s’engagent publiquement pour défendre la cause vegan.

Pamela Anderson pour Amelie Pichard

Paméla Anderson pour la collection vegan de la marque française Amélie Pichard

Si bien que le véganisme devient un outil marketing et commercial de choix pour de nombreuses marques ! Selon la société d’études de marché Mintel, l'appellation « vegan » sur les cosmétiques aurait augmenté de 100 % en Europe en 2017. Des marques prestigieuses ont même suivi ce mouvement et créé leurs premiers produits vegan. DocMartens, la célèbre marque de chaussures, a ainsi sorti en 2016 une collection « vegan-friendly ». Même qualité, même style… mais 100% vegan ! L’industrie des cosmétiques n’échappe pas non plus à cette tendance. The Body Shop a été la première marque à proposer, dès 1989, des alternatives aux produits testés sur les animaux. S’ils étaient à l’époque pionnier en la matière, la marque est aujourd’hui suivie par de très nombreuses enseignes, telle que L’Oréal Paris.

Mais alors, pourquoi et comment votre restaurant omnivore peut, au même titre que les marques de cosmétiques ou de vêtements, tirer profit de la tendance vegan sans dénaturer son identité profonde ?

2. Des opportunités de croissance à saisir sur le marché de la restauration

Le légume reprend ses lettres de noblesse au sein de la restauration française

Le secteur de la gastronomie aussi s’est véganisé. Les critiques que l’on entendait gronder il y a une dizaine d’années sur le véganisme sont bien loin. En 2017, le fameux concours Le Bocuse d’or a même marqué le coup : sa finale était consacrée à… une assiette vegan ! Le prix fêtait son 30ème anniversaire et souhaitait « s’inscrire dans l’air du temps », explique le chef trois étoiles Régis Marcon, Président du comité d’organisation du Bocuse d’Or.

Si peu de chefs se revendiquent néanmoins vegans, nombreux sont ceux qui ont profité de la tendance pour valoriser une alimentation plus saine dans leur restaurant. C’est le cas du chef Jean-François Piège qui, en ce début d’année 2018, est intervenu dans de nombreux médias pour présenter son nouvel ouvrage Zéro gras. Ce livre représente un tournant décisif dans la cuisine du chef qui propose désormais des plats équilibrés au sein de son menu.

Maître des régimes peu caloriques, le légume n’est désormais plus considéré comme un simple accompagnement voué à sublimer la viande. Pour répondre à une demande de cuisine saine de plus en plus manifeste, les cuisiniers doivent réinventer leur manière de travailler. En 2017, le 50 Best, concurrent du guide Michelin, a ainsi honoré 6 Français en les classant parmi les 50 meilleurs restaurants du monde. Il est intéressant de noter que trois d’entre eux placent le légume au centre de leurs assiettes :

  • L’Arpège, d’Alain Passard qui a retiré la viande rouge de son menu,
  • Le Plaza Athénée d’Alain Ducasse qui a réduit la place qu’il accordait aux produits d'origine animale et développé le concept de « naturalité »,
  • Le Septième de Bertrand Grébaut qui s’attache à « rendre le légume viandard »

vegan malou food influencer marketing

Le légume a ainsi repris ses lettres de noblesse au sein de la gastronomie française, pour le plus grand plaisir des vegans et végétariens !

Même en pâtisserie, le veganisme a réussi à trouver sa place. Michaël Bartocetti, Chef Pâtissier du Shangri-La Hôtel Paris propose ainsi un tea time de palace 100% vegan. Certains ont poussé le concept encore plus loin en créant des "boucheries vegans" en reconstituant l'aspect de la viande avec des matières végétales ou même des "vromageries" pour proposer des fromages vegan (la crème est remplacée de manière impressionnante par de la noix de cajou).

Grands chefs et startup ne sont toutefois pas les seuls à revaloriser les produits végétaux. En France, le nombre de restaurants vegans et végétariens serait passé d’une centaine au début des années 2000 à plus de mille en 2014, selon l’Association végétarienne de France. De nombreux restaurants omnivores profitent aussi de cette tendance et décident de proposer une ou plusieurs alternatives vegans au sein de leur menu, alors pourquoi pas vous ?

Attirer une nouvelle clientèle et améliorer son image de marque en proposant une alternative vegan dans son menu
  • Optimiser ses chances de capter une clientèle de niche de plus en plus conséquente

En proposant un plat vegan au sein de votre menu, vous augmenterez vos chances d’attirer une clientèle nouvelle. Nous l’avons vu, les vegans sont de plus en plus nombreux en France et dans le monde. Si les adhérents à ce régime représentent une niche, la demande est tout de même telle que des applications comme VegOresto référencent les restaurants dans lesquels les vegans peuvent se rendre. Être présents sur ce genre d’applications vous assurerait donc une visibilité supplémentaire auprès de cette clientèle spécifique.

Mais pas uniquement auprès d'eux ! Il ne faut pas oublier que les vegans se rendent rarement au restaurant entre vegans. Ces derniers se feront donc prescripteurs de votre établissement auprès des omnivores qui les accompagnent.

  • Proposer une alternative vegan pour répondre à la demande de la majorité des Français

Pour autant, proposer un plat vegan vous permettra également de satisfaire une clientèle ne suivant pas ces restrictions alimentaires ! Une étude CHD Expert montre en effet que 46% des Français souhaiteraient que les restaurants dits « classiques » proposent des plats vegans ou végétariens.

Comment expliquer ce désir ? Et quels avantages cela représenterait pour vous ?
Insérer un plat vegan dans votre menu est stratégiquement intéressant à plusieurs niveaux pour votre communication :
Votre restaurant reflétera tout d'abord l'image d'un établissement se situant "dans l’air du temps", comme le disait le chef Régis Marcon.
Vous montrerez ensuite à vos clients que vous savez vous adapter à leurs désirs.
Enfin, de plus en plus de personnes attachent de l'importance à la qualité des produits qu'ils mangent et à leur ligne, or, les plats sans viande sont souvent perçus comme des options goûteuses et peu caloriques.

  • Proposer une alternative vegan pour se positionner comme restaurant éco-responsable

Proposer un plat sans produit d’origine animale vous permettra également d’améliorer l’image de votre restaurant. Nous l’avons vu, les revendications du véganisme sont le reflet d’une plus grande prise de conscience des consommateurs et d’un désir de mode de vie plus sain et plus engagé. Consommation responsable ne rime désormais plus avec élitisme, et il sera donc apprécié par une grande majorité de votre clientèle que vous proposiez une alternative considérée comme respectueuse pour la planète et les animaux au sein de votre menu.

Une alternative peu coûteuse

Plus vertueuse, cette gastronomie est aussi moins coûteuse. Les produits végétaux sont en effet moins chers que la viande, à proportion, qualité, et valeur nutritive équivalentes. Les plats vegans et végétariens, composés de produits basiques peu coûteux (légumineuses, soja, légumes, condiments...), offrent en ce sens une marge intéressante pour votre restaurant.

Par ailleurs, les produits végétaux se conservent plus longtemps et ne nécessitent pas de contraintes de stockage particulières. Cela vous permettrait de négocier plus facilement les prix avec vos fournisseurs car il vous sera alors possible d'acheter en plus grande quantité que des viandes, par exemple.

Mais attention ! Si ces produits sont plus rentables, ils représentent pour autant un besoin de main d’œuvre plus conséquent. Il est en effet important de ne pas négliger les recettes vegans. Pas question de proposer une offre qui paraîtrait timide ou fade face au reste de votre menu. Les clients optant pour un plat sans produit d’origine animale doivent se sentir autant chouchoutés que les autres.

Vous n’avez jamais cuisiné vegan ? Pas de panique, le chef triplement étoilé Emmanuel Renaut le dit « Sur les viandes, tout a déjà été écrit, alors que les légumes sont encore terra incognita : la diversité est incroyable, la palette des saveurs et des couleurs infinie. Et il y a mille manières d’aborder une courgette, un navet, un potiron… ». Alors, laissez libre court à votre imagination pour régaler vegan, végétariens mais aussi tout un chacun ! Cela sera bénéfique à votre image, et vous permettra de gagner des clients supplémentaires qui sont de plus en plus nombreux à chercher la perle rare leur proposant des plats sans produit d'origine animale !

 

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à nous écrire !

 

Local, la nouvelle application de Facebook : comment saisir l'opportunité de gagner en visibilité pour les établissements ?

Avec sa nouvelle application Facebook met à l'honneur le référencement local. Le géant offre ainsi aux établissements une nouvelle vitrine sociale, pour augmenter leur notoriété et acquérir de nouveaux clients.

Facebook Local mêle outil de recherche et interface sociale pour aider les mobinautes à choisir plus facilement les lieux à fréquenter selon leurs envies et leurs goûts. Lancée il y a quelques jours, l'application a tout pour aider les restaurateurs à réussir leur stratégie d'acquisition clients. Nous vous expliquons ici comment l'utiliser pour renforcer la visibilité de votre établissement et attirer de nouveaux clients.

Local, l'application Facebook de recherche de lieux 

En janvier, chez Google et Facebook, même son de cloche : les deux géants du net annoncent mettre en place des procédés valorisant l’apparition d’informations locales au détriment d’acteurs tels que les médias ou encore les marques. Le ton était alors donné : l’année 2018 serait placée sous le signe de la proximité !

Le 14 mai dernier, Facebook France a mis à exécution cette promesse en sortant une nouvelle application disponible sur Androïd et IOS. Cette dernière, mise en place depuis novembre 2017 aux Etats-Unis, permet de « découvrir des endroits à visiter et des choses à faire, recommandés par des amis que vous connaissez et en qui vous avez confiance ». Aditya Koolwal, Product Manager de Facebook Local, résumait l’intention de Local à Techcrunch en novembre dernier : l’application est faite pour aider les socionautes à planifier leurs sorties avec leurs amis. En d’autres termes, elle entre dans la logique de Facebook de « rapprocher le monde » et les utilisateurs, en les mettant en contact avec les différentes opportunités qui s'offrent à eux. C'est donc en toute logique que Facebook Local présente l'avantage de relier consommateurs et restaurateurs.

Alors, comment marche Local ? Et pourquoi cette application peut être particulièrement intéressante pour les établissements de restauration ?

Une application, plusieurs opportunités à saisir pour les restaurateurs

L’application est déclinée sous trois outils principaux :

  • Un espace de recherche de lieux et d’événements,
  • Une carte interactive recensant les lieux populaires présents à proximité,
  • Et un calendrier répertoriant les événements à venir.

Ces trois fonctionnalités offrent aux restaurateurs l’opportunité d’acquérir de nouveaux clients :

1. Apparaître dans les suggestions de recherche de Local : une chance supplémentaire de convertir de nombreux internautes en clients et de maximiser le remplissage de son établissement 

Facebook-Local-recherche-restaurants

La page d’accueil de l’application permet aux utilisateurs de trouver des restaurants, cafés, ou encore bars populaires à proximité de leur localisation. Un espace de recherche propose ainsi des filtres thématiques tels que « restaurants » « cafés » ou encore « drinks ».

A ces filtres s’ajoutent une option supplémentaire particulièrement intéressante pour les restaurateurs : le filtre « testé par des amis ». Ce dernier permet de ne faire apparaître dans les résultats que les restaurants dans lesquels les contacts Facebook de l’internaute ont déjà indiqué s’être rendus.

Avec cet outil Facebook utilise, au même titre que TripAdvisor, les internautes comme garants de la qualité des établissements suggérés. Mais le réseau social va plus loin encore que celui qui devient aujourd’hui son concurrent : si ce sont les notes et commentaires de la communauté TripAdvisor qui sont valorisés au sein de l’annuaire en ligne, ce sont les amis Facebook des utilisateurs qui sont cette fois-ci prescripteurs du lieu. C’est sur la transparence que Facebook Local place aujourd’hui ses pions, et sur celle-ci que les restaurants pourront tirer profit de l’application ! Car en effet, d’après une étude réalisée en 2015 par le Boston Consulting Group, 50% des consommateurs font d’abord appel à leur famille et leurs amis avant de faire un achat. Local tient ici un atout majeur que les restaurateurs ne devraient pas négliger : en apparaissant dans les suggestions de Local, les établissements ont de fortes chances d’obtenir la confiance des internautes et de les voir se convertir en clients.

2. Un outil permettant aux restaurants de gagner en notoriété localement

Local-Map
Une fois la géolocalisation de l’utilisateur activée, la carte interactive présente à l’utilisateur les restaurants situés près de lui. Encore une fois, des filtres peuvent être ajoutés de sorte à trouver des établissements de nature spécifique tels que « restaurant français », « restaurant mexicain »… Facebook Local apparaît donc comme un outil complémentaire aux annuaires en ligne (nous vous avions fait une sélection des annuaires que nous considérons comme les plus pertinents ici) et à Google My Business (dont nous vous expliquons tous les rouages dans cet article). Les utilisateurs de Facebook Local recherchant un restaurant dans votre quartier, auront de grandes chances de se positionner sur votre établissement s’ils le voient apparaître dans les premiers résultats.

Par ailleurs, il est à noter que Local vous permet d’agrandir vos chances de capter un pan particulier de votre clientèle : les jeunes adultes. Car en effet, 73% des 18-24 ans déclarent accéder à l’information sur les réseaux sociaux, ce qui laisse à penser que ces derniers se replieront sur cette nouvelle application lorsqu’ils souhaiteront trouver un restaurant.

Ainsi, en étant présent sur Local et en l’utilisant comme un outil complémentaire aux autres plateformes de référencement, vous optimisez vos chances de maximiser le taux de remplissage de votre restaurant.

3. Le calendrier : un moyen supplémentaire pour les restaurants de valoriser leur offre localement

 

Facebook-Local-calendrier

Enfin, le calendrier proposé par Local permet de présenter les événements auxquels le possesseur du compte Facebook a indiqué participer, mais aussi les événements auxquels ses amis participent ! Ainsi, l’application Facebook représente un outil à côté duquel il serait dommage de passer. Il sera notamment indispensable lors de la valorisation de moments exceptionnels de la vie de votre restaurant, tels que son ouverture, la mise en place d’une nouvelle offre, ou encore la création d’un nouvel espace…

Un unique impératif pour vous, restaurateurs : être présents et actifs sur Facebook !

Pour tirer profit au maximum de cette nouvelle application, pas de miracle : il est indispensable que vous alimentiez régulièrement la page de votre établissement. En publiant des contenus qualitatifs judicieusement distribués, en répondant aux commentaires que l’on vous laisse, en utilisant l’outil de publicité Facebook de façon habile, vous augmentez vos chances d’être présent sur Facebook Local et de convertir de nombreux socionautes en clients que vous n’aurez plus qu’à fidéliser !

N’hésitez pas à nous écrire si vous avez des questions !

Tea time d’hôtel : tendance éphémère ou véritable opportunité business ?

Les tea times feraient-ils partie de la solution pour renforcer l'offre Food & Beverage des établissements hôteliers ?

Les formules "tea time" dans les palaces mais également dans des hôtels plus modestes se sont multipliées, à Paris, mais pas uniquement. Elles se présentent comme une belle opportunité pour générer plus de revenus sur les temps creux, diversifier l'offre déjà proposée aux clients de l'hôtel, attirer une clientèle non hébergée et renforcer l'ancrage local des établissements.

1) Quels sont les avantages à développer une offre tea time ?

Créer de nouvelles occasions de consommation pour la clientèle hébergée

Proposer le tea time comme service supplémentaire permet aux hôtels de s'afficher comme de véritables lieux de vie, de proposer de nouvelles expériences et ainsi de réussir à mieux fidéliser leurs clients. Le Chess affiche ainsi son tea time au sommet des services proposés à la clientèle.

Il est intéressant de noter ici que l'établissement souligne que la clientèle extérieure est la bienvenue. Ouvrir l'offre Food & Beverage à la clientèle non hébergée permet ainsi aux hôtels de renforcer leur ancrage local.

Renforcer l’ancrage local et attirer une clientèle non hébergée

Pour de nombreux parisiens, s'il peut leur être compliqué de s'offrir une nuit dans un hôtel de luxe de la ville, un tea time reste plus accessible et leur permet de vivre l'expérience d'un palace. Tout comme les maisons de couture de luxe qui ont réussi à se rendre accessibles au grand public sans nuire à leur image de marque (notamment avec leurs gammes de produits cosmétiques), les palaces peuvent se démocratiser en ouvrant leurs portes pour le tea time.

L'hôtel La Réserve propose par exemple un tea time complet, à l'offre plutôt accessible : 75€ pour 2 personnes (49€ pour 2 jusqu'en 2017).

D'autres ont fait le pari de démocratiser les espaces luxueux des grands hôtels Parisiens. Le Duke's Bar de l'hôtel Westminster propose ainsi un tea time à 15 euros, avec une boisson chaude et une pâtisserie ou deux gâteaux de voyage. Bryan Esposito, le chef pâtissier de l'hôtel, a réussi à mettre en avant son offre sur Instagram, notamment en collaborant avec de nombreux influenceurs. Charlotte a ainsi partagé sur son compte suivi par près de 20 000 abonnés son expérience à l'Hôtel Westminster.

 

Générer du revenu sur les périodes creuses de l'offre F&B

Alors que les après-midis sont souvent calmes en restauration, attirer une clientèle extérieure à l'heure du thé permet aux hôtels de générer de nouveaux revenus. Les offres Tea Time peuvent s'avérer très rentables avec des formules qui dépassent la centaine d'euros.

2) Comment saisir l'opportunité ?

Les hôtels possèdent des atouts indéniables pour développer une offre tea time sans générer d'investissements trop lourds ou trop risqués.

Capitaliser sur les espaces disponibles

Les salons, les espaces lounge et les espaces de restauration des hôtels sont souvent décorés avec soin, agréables et... peu fréquentés les après-midi. Lors d'un tea time, les commandes se font en une fois seulement, et les clients restent généralement plutôt longtemps. Le personnel est donc bien moins sollicité pour un tea time que pour un déjeuner ou un dîner.

Miser sur la pâtisserie et choisir l'option la plus alignée avec ses objectifs

En fonction du positionnement et des objectifs de l'établissement, plusieurs options sont envisageables pour lancer une offre tea time alléchante :

  • Capitaliser sur l'offre existante des desserts à la carte pour limiter la logistique, c'est ce qu'a commencé par faire l'Hôtel Westminster
  • Collaborer avec un pâtissier extérieur et associer son image de marque à celle de l'établissement pour gagner plus vite en notoriété
  • Recruter un chef pâtissier dédié pour lancer un tea time d'exception, c'est ce que le Meurice a fait avec Cédric Grollet
Mettre en avant des talents diversifiés associés à l'hôtel de sorte à rajeunir son image

La pâtisserie est devenue un nouveau sujet très en vogue sur les réseaux sociaux (nous y consacrerons un article très prochainement). La boutique Fou de Pâtisserie, ou encore l'exposition médiatique des chefs pâtissiers tels que Christophe Michalak (355 000 abonnés) ou Philippe Conticini (215 000 abonnés) qui dépassent de loin celle des chefs étoilés, témoignent de cet engouement pour le sujet.

Ainsi, le meilleur pâtissier du monde, et un des plus connu sur les réseaux sociaux, est celui de... l'hôtel Meurice ! Cedric Grollet (921 000 abonnés Instagram) a en effet réussi à nourrir et à rajeunir l'image du Meurice grâce à son talent, à la qualité de son tea time et à la communication efficace qu'il a déployée pour le mettre en avant. L'ouverture de sa pâtisserie a d'ailleurs suscité un grand intérêt à Paris, et de longues heures d'attentes pour espérer goûter une de ses œuvres !

3) Une fois que l’offre est créée, comment communiquer efficacement dessus pour attirer les clients ?

Mettre en avant l’offre de tea time sur le site de l’hôtel ou du restaurant

Première vitrine de l'offre du restaurant : le site web. Il est ainsi indispensable d'accorder au moins un encart au tea time sur le site de l'établissement. Les tea time qui marchent le plus l'ont bien compris : Chess Hotel, ou encore Le Meurice mettent ainsi très clairement en avant leur offre de tea time :  

Assurer un bon référencement local pour ressortir sur les résultats de recherche

L'offre doit avant tout être visible sur Google. Il est donc nécessaire de présenter le Tea Time avec une description optimisée sur Google My Business, mais il faut également se faire référencer dans tous les annuaires pertinents en cochant bien la catégorie "tea time" ou "goûter".

Créer du contenu de qualité, et publier de belles photos pour mettre en avant les produits

Pour valoriser l'offre, il est indispensable de la montrer sous son meilleur jour. Pour cela, nous vous conseillons de faire appel à un photographe professionnel qui saura valoriser vos produits comme ils le méritent. Les photos du décor, de la salle, de son atmosphère mais aussi des boissons, des mets salés et des pâtisseries de la formule "tea time" permettront aux clients potentiels de se projeter.

Partager du contenu de qualité sur les réseaux sociaux

Les photos du tea time doivent être utilisées non seulement sur le site web de l'établissement mais également sur les réseaux sociaux afin d'atteindre le maximum de prospects. Quand il s'agit de contenus Food, Instagram est très souvent indispensable.

Le Shangri La met ainsi habilement son offre et la qualité de ses pâtisseries à l'honneur sur son compte Instagram.

Collaborer avec des influenceurs pour mettre en avant l’offre sur les réseaux sociaux

Le Shangri La, précurseur dans l'offre tea time, a non seulement lancé le premier tea time de palace vegan de la capitale (nous consacrerons également un article aux lancements d'offres vegan en restauration et hôtellerie), mais a aussi su intelligemment collaborer avec les bons influenceurs pour le faire connaître. Tal Spiegel, que nous avions déjà présenté dans notre article sur les meilleurs influenceurs Food de Paris, a ainsi partagé son expérience culinaire avec ses 189 000 abonnés.

Bryan Esposito a également mis cette technique en pratique avec de nombreux influenceurs tels que PariswithCharlotte, MorganAbbou, ou encore dimples_man.

Lancer des campagnes de publicité efficaces

Pour augmenter sa notoriété et générer des réservations, les campagnes publicitaires sur Facebook, lorsqu'elles sont bien exécutées, sont des outils très performants qui permettent d'obtenir de bons retours sur investissements.

La pâtisserie mise en valeur dans une offre de tea time pourrait ainsi constituer une réponse aux enjeux de rentabilité Food & Beverage de nombreux hôtels. Une offre, aussi qualitative soit-elle, aura toujours besoin d'une communication aiguisée et efficace pour atteindre ses objectifs de performances et servir les intérêts de l'hôtel.

N'hésitez pas à nous écrire si vous avez des questions !

Best case restaurant - Améliorer ses performances grâce au référencement local : La Pizza d’Anita

88% des utilisateurs de smartphones effectuent des recherches locales, c'est-à-dire qu'ils recherchent en ligne un établissement auquel se rendre pour acheter, ou consommer. Pour un restaurant, avoir un bon référencement local revient à apparaître en haut des résultats de recherches pour ses mots clés. Et c'est l'un des moyens les plus efficaces pour gagner de nouveaux clients. On vous le prouve juste ici.

40% des recherches effectuées ont une intention locale, c'est-à-dire qu'elles sont motivées par une intention de consommer. Comment profiter de cette opportunité pour augmenter la fréquentation de votre établissement ? Suivez l'exemple de la Pizza d'Anita qui, grâce à nos optimisations, a réussi à gagner en visibilité et augmenter son chiffre d'affaires.

Depuis quelques années, La Pizza d'Anita a tout pour réussir. De très bons produits et une cuisine italienne généreuse, une salle agréable, une grande terrasse avec vue sur les bords de Seine, une équipe sympathique, efficace et attentive et une clientèle d'habitués fidèles. Mais le restaurant avait une belle marge de progression et un potentiel qui n’était pas totalement exploité. La Pizza d'Anita ne gagnait aucun client en ligne, elle était invisible. Pour toutes les recherches susceptibles de lui apporter des clients, "pizzeria Paris 16", "restaurant italien Paris 16", "meilleure pizza Paris 16" ou encore "pizzeria Porte de Saint Cloud", on ne trouvait JAMAIS la Pizza d'Anita :

Aux commandes du restaurant, Quentin a donc fait appel à nous. Aujourd’hui, après un travail en profondeur pour améliorer le référencement local, les chiffres de la visibilité d’Anita ont explosé : le restaurant gagne désormais de nombreux clients en ligne. Retour sur son évolution chiffrée :

Une visibilité en constante hausse

Tous les mois, de plus en plus d’internautes visitent la page Google du restaurant. En 4 mois seulement, grâce à un travail d’optimisation à partir des ses mots-clés, elle est passée de 3 000 à 9 000 visiteurs par mois !

La Pizza d’Anita suscite de plus en plus d’intérêt sur internet

Des photos de plus en plus consultées, qui donnent envie de découvrir le restaurant

Grâce à nos optimisations sur la page établissement, nous avons multiplié par trois le nombre de vues des photos de l'établissement.

Les internautes sont convertis en clients

Non seulement l’établissement est plus visible, mais les internautes ne se contentent pas de visiter sa page Google, ils appellent pour réserver. En effet, le restaurant est passé de 100 à plus de 160 appels par mois depuis Google :

De plus, sa page enregistre de plus en plus d’actions de la part des internautes. Le mois dernier, 471 ont agi pour réserver, commander ou se rendre dans le restaurant. Ce sont plus de 200 clients de plus qu’auparavant !

Désormais, une personne localisée dans le 16e arrondissement de Paris qui recherche une pizzeria trouve La Pizza d’Anita parmi les premières suggestions de Google :

La Pizza d’Anita gagne aujourd’hui de nombreux clients en ligne grâce à un bon référencement local. Nos optimisations régulières ont permis d’augmenter son taux de remplissage : nous lui apportons des clients en ligne, le restaurant les fidélise grâce à la qualité de sa cuisine et de son service !

Les 10 éléments indispensables pour un site web de restaurant

Aujourd’hui, 8 Français sur 10 utilisent internet pour rechercher un restaurant. Soigner son site web est donc primordial pour donner envie aux internautes de découvrir un établissement.

Votre site web apparaît comme la vitrine virtuelle de votre restaurant. Vous devez y accorder une grande importance afin que les internautes qui le visitent en aient une bonne première impression. Le design ne suffit pas : votre site web doit être aussi utile, pratique et simple d’accès. Voici nos 10 conseils pour faire de son ergonomie une source de génération de clients pour votre restaurant.

1) Indiquer dès la première page les détails pratiques

Si 88% des Français utilisent Internet, ceux-ci ne sont pas sans défaut. Leur impatience constitue l’une de leurs principales caractéristiques, et cette faiblesse est à prendre en compte pour votre site web ! Toutes informations et détails pratiques doivent être mentionnés, et surtout bien mis en évidence, faute de quoi ils quitteront votre site en quelques secondes. Indiquez votre adresse, vos horaires d’ouverture, le numéro de téléphone et l’email du restaurant, l’accès (métro, bus…), comme l’a fait le restaurant L'Etoile du Nord, situé à Paris au cœur de la gare du Nord :

De même, le restaurant havrais Happy Dock affiche les renseignements essentiels directement sur sa page d’accueil :

2) Mettre en avant le meilleur de votre établissement avec des photos de qualité

Le contenu visuel est toujours ce qui attire l’œil en premier. Montrez de belles photos de vos plats pour faire saliver vos prospects, mettez en valeur l’intérieur de votre établissement pour leur donner l’envie de le découvrir ! Par exemple, si vous visitez le site web de Happy Dock, vous y verrez de beaux clichés des différents mets proposés à la carte :

Il en va de même pour L'Etoile du Nord qui dévoile sur son site web de très belles photos des plats et du restaurant :

3) Inclure un ou plusieurs widgets Tripadvisor pour renforcer votre e-réputation

Tripadvisor vous offre la possibilité d’ajouter des widgets sur votre site web, tels que “l’Attestation d’Excellence” si vous l’avez reçue, ou “Avis élogieux” qui fait défiler vos meilleurs commentaires. Nous vous expliquons ici comment installer ces widgets sur votre site web en quelques clics.

En ajoutant ces widgets sur son site, le restaurant Happy Dock rassure les internautes. Ceux-ci témoignent en effet de la confiance que lui accordent ceux qui y sont déjà venus :

4) Ajouter les widgets réseaux sociaux pour faire grossir vos audiences

Nous recommandons vivement d’ajouter les widgets des comptes que vous possédez sur les réseaux sociaux : Facebook, Instagram, Twitter, Google Plus… N’hésitez pas à les mentionner, vous encouragez ainsi les visiteurs de votre site web à vous suivre sur ces réseaux, comme l'a fait L'Etoile du Nord en bas de son site web :

5) Intégrer une carte Google Maps interactive pour faciliter la venue de vos clients

Comme l’a fait le restaurant algérien Le Vent de Sable, nous conseillons d’installer sur votre site web une carte Google Maps interactive, ainsi que le widget Citymapper pour les restaurants parisiens :

Ils aident vos prospects à repérer l’endroit où vous vous situez. Ce gain de temps précieux peut achever de les convaincre ! De plus, ajouter ces widgets sur votre site permet d’améliorer votre référencement local. En effet, en repérant ces informations utiles, Google augmente la visibilité de votre site web dans les résultats de recherche des prospects se trouvant à proximité de votre établissement. Vous avez donc tout intérêt à les intégrer sur votre site !

6) Mettre en place un module de réservation en ligne pour générer des réservations directes - sans commissions

Aujourd’hui, 1 Français sur 2 réserve sa table avant d’aller au restaurant ! Le chiffre parle de lui-même : il est essentiel de disposer d’une plateforme de réservation en ligne sur le site web de votre établissement. Cette plateforme vous permet de faciliter et centraliser les réservations. De plus, elle donne la possibilité à vos clients de réserver même en dehors de vos horaires d’ouverture, ce qui n’est pas le cas pour une réservation par téléphone !

Pour vous assurer une table au restaurant L’enclos de Ninon, il suffit par exemple d’indiquer la date et l’heure de votre visite, ainsi que vos coordonnées sur le formulaire du site web :

7) Afficher clairement votre offre, le menu et les prix

L’un des critères décisifs dans le choix d’un restaurant dépend de la carte et des prix. N’oubliez pas d’indiquer votre menu permanent en PDF, pour que vos prospects aient une idée de la cuisine que vous proposez et de sa gamme de prix.

L’Enclos de Ninon donne accès à son menu et présente sur la même page le fonctionnement de sa carte. Ainsi, les internautes sont bien renseignés et n’ont pas de mauvaise surprise en arrivant au restaurant :

8) Présenter votre établissement et votre équipe

Décrire le restaurant et l’équipe permet d’humaniser cette vitrine virtuelle qu’est votre site web. Racontez l’histoire de votre établissement, présentez les membres de votre équipe, parlez de la conception que vous avez de votre cuisine… Ce contenu “backstage” plaît aux internautes et leur permet d’en savoir plus sur votre établissement. Le restaurant L'Etoile du Nord l'a bien compris, il présente ainsi son chef Thierry Marx et son équipe :

9) Faire attention à ce que le site soit responsive

Veillez à ce que votre site web soit responsive, c’est-à-dire qu’il soit adapté aussi bien à l’écran d’un ordinateur qu’à celui d’un téléphone portable ou d'une tablette. Vérifiez que toutes les photos soient visibles et que le menu en PDF soit lisible sur ordinateur, tablette et mobile.

10) Actualiser régulièrement les informations

Enfin, mettez régulièrement à jour les renseignements de votre établissement. Par exemple, n’oubliez pas de supprimer le menu de Noël une fois la fête passée ! Pensez aussi à actualiser tout changement concernant les informations pratiques de votre établissement (changement d’horaires d’ouverture, de menu etc), afin que vos prospects ne soient pas induits en erreur.

 

Les brunchs d'hôtels, une diversification intelligente pour augmenter notoriété et revenus ?

10 % des Français déclarent bruncher au moins une fois par mois, et 30 % souhaitent "une formule regroupant un peu tout à la fois". Cette formule désirée ressemble sensiblement à ce que l'on trouve déjà au buffet d'un petit déjeuner d'hôtel. L'opportunité de capter une clientèle extérieure et de renforcer la notoriété de l'offre restauration est réelle. 

Au menu d'un brunch ? Boisson chaude, jus de fruits, viennoiseries, pain, œufs, fromages, charcuterie, fruits, desserts... Cela ressemble à la description d'un buffet de petit déjeuner d'hôtel non ? Effectivement - et les hôtels ont tout à gagner à ouvrir leur service du midi à l'extérieur en ajoutant le brunch à leur carte. On vous explique pourquoi :

Les hôtels ont des atouts indéniables pour déployer une offre brunch

  • Les buffets de petits déjeuners des hôtels comprennent déjà tout ce que l’on peut trouver dans un brunch : des viennoiseries, du pain, des œufs, des charcuteries, parfois du saumon, des légumes, des desserts, des boissons fraîches…
  • Adapter le buffet du petit déjeuner d’hôtel ne demande ainsi que peu de changements. Les coûts liés au personnel en salle sont également limités puisque les clients se servent souvent, directement au buffet.

Quels intérêts à développer le brunch pour un hôtel ?

Améliorer les revenus sur les services midis du weekend

Si la majorité des clients de l’hôtel petit déjeunent sur place, les restaurants d’hôtels ont toujours du mal à se faire voir comme des établissement à part entière dans lesquels des clients extérieurs à ceux de l'hôtel peuvent venir se restaurer. Améliorer son taux de remplissage sur les services déjeuners en weekend (généralement le dimanche) permet ainsi de capter une clientèle extérieure à l’hôtel.

Gagner en notoriété localement

Proposer une formule de brunch attractive permet à un établissement de faire connaître son restaurant aux habitants de la ville, qui n’auraient pas l’occasion de séjourner à l’hôtel. Cela permet d’asseoir l’ancrage local de l’établissement, séduire et ainsi fidéliser des clients de l'offre de restauration, enclins à revenir déjeuner ou dîner régulièrement s’ils ont été satisfaits.

Comment communiquer efficacement sur son offre Brunch ?

Pour espérer gagner des clients pour le brunch et augmenter la notoriété de l’établissement, il faut d'abord diffuser l'information de l'existence du brunch, puis donner envie à des prospects de venir l’essayer et soigner sa réputation en ligne par la suite. Quelques conseils :

Offrir un encart ou une page à l’offre Brunch sur le site web de l’établissement :

l'Hôtel Particulier Montmartre a ainsi affiché sur son site une description de son brunch (servi à l'assiette), ainsi que les horaires, le prix et le détail du menu.

Mettre en avant le brunch sur les applications ou sites dédiés à la recherche de restaurants

Les plateformes telles que La Fourchette, Tripadvisor, Yelp, L'Internaute... permettent d'offrir de la visibilité à la formule brunch. Le Marriott Champs-Élysées a par exemple mis en avant son offre brunch sur La Fourchette avec une promotion.

Référencer son offre Brunch dans les annuaires pertinents qui sont déjà bien référencés pour toutes les requêtes de Brunch

Les sites dédiés tels que Oubruncher.com sont particulièrement bien référencés sur les requêtes spécifiques de brunch, leurs liens apparaissent parmi les premiers sur Google. C'est pourquoi ils offrent une vitrine pertinente pour promouvoir son offre. À noter qu’ils sont en général payants : 280€ HT pour 1 an hors Paris, 390€ pour Paris. 

Là encore, le Marriott Champs Élysées a ainsi référencé son offre sur le site. Il n'est pas le seul puisque le Royal Monceau, le Fouquet's du Royal Barrière, le restaurant de l'hôtel Prince de Galles et le Buddha Bar y sont également présents. 

Mettre en avant le brunch sur les comptes sociaux de l'établissement

Le Mama Shelter a ainsi diversifié son activité en proposant un brunch et en fait la promotion sur Instagram. L'établissement partage non seulement des photos de ses tablées de brunch mais a aussi "ancré en story" une vidéo de présentation, c'est-à-dire que tous les visiteurs de la page Instagram du Mama Shelter verront la vidéo du brunch sous la bio (description de l'établissement).

Réaliser un travail de relations presse et influenceurs

Pour construire la notoriété d'un brunch il est important de bénéficier de retombées presses, média et influenceurs. Le partage de retours d'expériences de journalistes sur les médias pertinents ainsi que des blogueurs et instagrammeurs sur leurs réseaux sociaux permet d'une part de faire connaître l'existence du brunch, et d'autre part de donner envie de s'y rendre si les retours sont élogieux.

Certains hôtels parisiens l'ont bien compris et ont réussi à gagner en notoriété grâce à leur offre de brunch - plus accessible qu'une nuitée, mais d'un standing remarquable - et à faire de leurs services du dimanche midi, un nouveau centre de profit.

Les brunchs d’hôtels les plus performants ont investi en relations presse et influenceurs

Apparaître sur les bons médias pour gagner en notoriété

Outre les plateformes de réservations et de référencement dédiées aux restaurants il est important d'être mis en avant par la presse locale et/ou spécialisée sorties, arts de vivre et Lifestyle. Il faut ainsi faire au préalable un travail d'identification des médias pertinents et choisir la bonne agence de RP et e-RP.

À Paris, Sortir à Paris ou le Bonbon, partagent par exemple régulièrement des contenus sur les meilleurs brunchs de la ville dans lesquels on trouve des brunchs d'hôtels.

Collaborer avec les influenceurs pour bénéficier de leur pouvoir de prescription auprès de leurs audiences

Inviter des influenceurs à venir découvrir son brunch c'est s'assurer une visibilité sur les réseaux sociaux, à la fois quantitative et qualitative. Quantitative car les influenceurs ont par définition une audience d'au moins plusieurs milliers de personnes, et qualitative d'une part parce qu'ils produisent des contenus de qualité (photos, vidéos, stories, articles...) et car ils partagent leurs expériences auprès de leur communauté qui leur fait confiance. Trouver les bons influenceurs c'est ainsi identifier ceux qui s'adressent déjà à vos cibles et qui ont leur confiance. Le Marriott Champs Élysées a ainsi collaboré avec l'influenceuse Fitness Emma, ainsi qu'avec Laura, influenceuse Food spécialisée dans les brunchs que nous avions déjà présentée ici

Laura a ainsi consacré un article détaillé sur son expérience à l'hôtel Marriott Champs Élysées ainsi qu'une publication sur son compte Instagram qui a généré plus de 2000 interactions.

 

Nous partagerons très bientôt une étude de cas dédiée aux meilleures stratégies de communication des brunchs d'hôtels. Si d'ici là vous avez des questions, n'hésitez pas à nous faire signe !

10 conseils pour améliorer son classement Tripadvisor

Apparaître dans le top 3 d’une ville sur Tripadvisor permettrait à un restaurant d’augmenter son chiffre d’affaires de 10% ! Preuve que les 4,3 millions de restaurants inscrits sur Tripadvisor peuvent en tirer un vrai bénéfice.

Avec près de 400 millions de visiteurs uniques par mois en période estivale, Tripadvisor apparaît comme le premier site de tourisme de référence. Ainsi, maîtriser l’e-réputation de son établissement sur ce canal permet d’élargir sa clientèle et de stimuler son activité. Voici nos 10 conseils pour améliorer son classement sur Tripadvisor.

Il est important de noter que le classement dépend principalement des 4 critères suivants :

  • La moyenne des avis
  • Le nombre d’avis : TripAdvisor pondère le classement obtenu avec la note par le nombre d’avis.
  • La fréquence des avis : c'est un indice de la cohérence de vos services.
  • Le caractère récent des avis : un avis laissé la veille a beaucoup plus de valeur qu'un avis publié il y a un an.

1. Réclamer et compléter son profil professionnel

La première chose à faire est de prendre la main sur le profil de votre établissement. S’il n’est pas encore référencé sur Tripadvisor, il suffit de le réclamer en enregistrant les informations nécessaires :

Il se peut aussi qu’un client, en rédigeant le tout premier avis de votre établissement, l’ait référencé automatiquement sur Tripadvisor. Dans ce cas, il suffit de prendre la main en indiquant que vous êtes le gérant.
Soigner la présentation de votre profil vous permet de convaincre plus facilement vos prospects. Décrivez précisément votre établissement en indiquant un maximum de détails pratiques : les horaires, l’adresse, l’accès, le menu, les tarifs… N’oubliez pas d’actualiser immédiatement ces informations en cas de changement.
Ajoutez une description détaillée et optimisée avec les bons mots-clés, qui décrivent avec justesse et précision votre établissement. Pour améliorer encore votre référencement et pour qu'un maximum de touristes aient accès à vos informations, traduisez-la dans plusieurs langues. Le restaurant libanais Cedars, à Paris, a traduit sa description en anglais, espagnol, allemand et italien :

2. Obtenir la meilleure note moyenne possible

Avec une note moyenne inférieure à 4 étoiles sur 5, n'espérez pas apparaître dans les tous premiers du classement Tripadvisor. Pour atteindre le haut du classement, vous devez obtenir une moyenne d'au mois 4 étoiles... et cela ne suffit pas toujours. Visez plutôt une note moyenne de 4,5 étoiles sur 5 !
Sachez qu'une augmentation de 10% du score d'évaluation fait grimper le classement de 6,1%.

3. Collecter plus d’avis

96% des utilisateurs de Tripadvisor considèrent les avis comme un facteur important lors du choix d’un établissement. De plus, le nombre d’avis récoltés est un critère essentiel dans l’algorithme de Tripadvisor ! Conclusion : il faut y accorder beaucoup d’attention. Encouragez vos clients, oralement ou par écrit, à vous laisser un avis : vous obtiendrez de précieux retours d’expérience mais aussi de meilleures chances d’être bien référencé sur Tripadvisor. N'hésitez pas également à commander sur votre espace établissement l'autocollant "Recommandé par Tripadvisor", ils sont gratuits et les coller sur votre vitrine vous permets de rappeler à vos clients que vous êtes présents sur la plateforme.

Le restaurant le Capiello en est un bel exemple : il doit son succès à ses nombreux commentaires élogieux. Situé dans le 15e arrondissement de Paris et ouvert depuis janvier 2017, il s’est retrouvé en numéro 1 du classement Tripadvisor dans la catégorie des tarifs modérés. Il accueille ainsi une clientèle du monde entier qui se presse pour y réserver une table !

Par ailleurs, pour encourager vos clients par écrit à laisser un avis, Tripadvisor propose l’option gratuite Avis Express. Ainsi, après leur passage chez vous, vos clients recevront un mail leur proposant de laisser un avis :

Il est important de les solliciter rapidement après leur passage, car leur expérience est fraîche : les clients sont plus enclins à laisser un avis.

Attention à ne pas inciter vos clients à laisser un avis sur place : s’ils sont connectés à votre wifi, Tripadvisor peut penser qu’il s’agit d’un faux avis venant de votre part.

4. Ajouter le widget Certificat d’Excellence Tripadvisor sur son site web

Si vous avez reçu une attestation d’excellence de Tripadvisor, installez le widget sur votre site web pour promouvoir votre succès. Il représente la preuve de la confiance que vous accordent les utilisateurs de Tripadvisor, et vous permet de vous démarquer de vos concurrents !

Voici comment trouver les lignes de codes à insérer sur votre site web pour y inclure un widget Tripadvisor :

Vous pouvez ensuite choisir le ou les widgets que vous souhaitez intégrer à votre site, nous recommandons particulièrement "L'Attestation d'Excellence" et "Avis élogieux" qui permettent de faire défiler les bons avis sur votre site.

5. Encourager les avis détaillés

L’importance des avis repose aussi sur leur précision. Plus ils sont détaillés, plus ils ont de la valeur !

Tout d’abord, ils permettent d’actualiser les informations de votre établissement : un avis laissé il y a un an risque de ne pas être cohérent avec votre situation actuelle si vous avez changé de menu, de propriétaire ou fait des aménagements. Ainsi, un avis récent a une pondération plus importante dans l’algorithme de Tripadvisor.

Aussi, de manière assez naturelle, nous faisons davantage confiance à un client qui décrit son expérience et explique en quoi il en est satisfait, qu’à un client qui se contente de dire qu’il est satisfait !

6. Essayer de faire voter vos clients pour les meilleurs commentaires

Un avis client 5 étoiles qui a reçu plusieurs votes “avis utile” sera valorisé par l’algorithme Tripadvisor et aura plus de poids que d’autres. Cela vous permettra de renforcer votre note.

7. Répondre aux avis publiés

Qu’ils soient positifs ou négatifs, prenez le temps de répondre aux commentaires de vos clients. Vous leur montrez ainsi que leur avis a de la valeur. C’est l’occasion de les remercier d’avoir fait l’effort de le rédiger, mais aussi de corriger ou ajouter une information, présenter vos excuses en cas d’éventuel incident ou apporter une solution à un problème. Votre référencement sur Tripadvisor ne s’en portera que mieux : la plateforme favorise les établissements qui prennent le temps de répondre à leurs clients, c'est naturellement gage de sérieux. Cela rassurera également les visiteurs de votre page établissement et pourra finir de les convaincre de réserver chez vous.

Lorsque vous traitez un mauvais avis, gardez toujours un ton bienveillant ! Une réponse hargneuse, même si vous trouvez le commentaire injuste, peut faire très mauvaise impression auprès d’autres prospects.

8. Alimenter son compte avec de belles photos nommées avec les bons mots-clés

Ajoutez de belles photos de votre établissement pour donner envie à vos prospects de venir le découvrir. Pensez à nommer chacune d’entre elles avec précision, en utilisant les bons mots-clés : cela vous permettra d’améliorer votre référencement.
Exemple de nom : Pizza Bianca - restaurant italien La Pizza d’Anita - Paris 16

9. Signaler les avis abusifs

Si vous pensez avoir reçu un avis mensonger ou faux, vous pouvez le dénoncer auprès de Tripadvisor, en cliquant sur l’onglet “Avis” puis “signaler un avis” :

Si Tripadvisor estime qu’il ne respecte pas les règles, il sera supprimé. N’hésitez pas à dénoncer tous les avis qui vous semblent suspicieux, leur suppression ne peut qu’être bénéfique pour vous.

10. Bien respecter les règles de Tripadvisor

Si Tripadvisor peut vous permettre d’augmenter votre chiffre d’affaires, vous devez toutefois respecter certaines règles, sous peine de sanctions.

Il est interdit de :

  • rédiger de faux avis sur votre établissement
  • demander un avis en échange d’une récompense
  • rédiger des commentaires positifs ou négatifs sur vos concurrents dans un périmètre de 15 km

 

Restaurants d'hôtels : comment faire connaître son offre et maximiser son taux de remplissage en 2018 ?

Combien de Français pensent à réserver une table pour déjeuner ou dîner dans un restaurant d’hôtel, sans être client de l’hôtel ? Très peu. Et c’est bien ce qui pose problème aux restaurants d’hôtels.

Pourtant, les restaurants d'hôtels demeurent des restaurants, ils disposent donc des mêmes actifs que leurs homologues indépendants : une cuisine, des produits, une salle et un personnel. Nous avons mené l’enquête auprès de spécialistes, des gérants d'hôtels et des responsables de restauration pour des groupes hôteliers afin de comprendre leurs enjeux spécifiques et les actions qu'ils ont entreprises pour y répondre.

Le constat est quasi unanime : les restaurants d'hôtels tournent bien en-dessous de leurs capacités de remplissage

Les restaurants d'hôtels ont du mal à attirer des clients extérieurs

A priori il semblerait que les restaurants d’hôtels aient “une avance” sur les autres restaurants car ils ont déjà des clients qui logent juste au-dessus d’eux. Les analyses ont ainsi montré qu’un hôtel dont 63% des chambres sont occupées pourra assurer 1/3 des couverts de son restaurant avec ces mêmes clients. 30% de taux de remplissage déjà assurés par les clients de l’hôtel, cela semble pas mal ! Sauf qu’il reste 2/3 de la salle à compléter. Et pour y parvenir, ce sont des clients extérieurs à l’hôtel qu’il faut aller capter.

C’est là où la difficulté apparaît : déjeuner ou dîner dans un restaurant d’hôtel ne fait pas encore partie des moeurs des Français, ils n’y pensent simplement pas car ne perçoivent pas le restaurant comme établissement indépendant à l’hôtel.

C’est d’autant plus compliqué pour un restaurant d’hôtel d’attirer des clients extérieurs car ils ne sont pas visibles en tant que restaurant, mais en tant que “partie” de l’hôtel.

L'absence d'identité distincte de celle de l'hôtel pénalise les restaurants d'hôtels

Un restaurant qui porte le même nom que l'enseigne hôtelière qui l'abrite n'existe ainsi qu'en tant que "partie de l'hôtel". Cela explique que les clients n'aient pas conscience de son existence dans l'absolu et ne pensent pas à s'y rendre pour se restaurer. Mais ce n'est pas une fatalité et de nombreux restaurants d'hôtel outre atlantique parviennent à atteindre des taux de remplissage très satisfaisants en gardant le nom principal de l'hôtel et en ajoutant un qualificatif dédié pour le restaurant.

C'est le cas à New York du Standard Grill, restaurant du Standard Hotel qui a réussi à tirer profit de la notoriété de l'hôtel pour ouvrir ses portes plus largement à d'autres clients.

D'autres vont plus loin et font du restaurant de l'hôtel une véritable marque à part entière.

Créer et exploiter une marque forte de restaurant dans l'hôtel offre de belles perspectives de rentabilité

Certains hôtels ont poussé la logique plus loin et ont réussi à faire de leurs restaurants de véritables centres de profits. C'est le cas du Groupe Barrière qui a développé la marque Fouquet's et accueille ainsi quotidiennement des clients venus exclusivement pour se restaurer au Fouquet's - et non plus "dans le restaurant de l'hôtel Barrière"."La marque Fouquet's a été créée dans le but de renforcer l'image de nos restaurants pour attirer plus de clients extérieurs aux hôtels."  nous explique Pierre-Louis Renou Manager pour les établissements Cannois. Le Groupe a ainsi réussi à bâtir une marque forte de restauration, tellement forte que les gens ne l'associent plus automatiquement aux hôtels.

D'autres hôtels parviennent à négocier des exclusivités pour accueillir des restaurants encore rares sur le territoire.  À New York, l’hôtel Parker Méridien abrite ainsi l’unique restaurant de l’enseigne Burger Joint. Le Burger Joint se trouve derrière un rideau au sein du hall de l’hôtel, il a sa décoration atypique (avec des témoignages de clients sur le mur), son site internet, ses propres réseaux sociaux. Le concept est ainsi mis en valeur à la fois sur le lieu et en ligne et cela fonctionne : il faut compter en moyenne 1h d’attente tous les jours pour espérer goûter leurs burgers !

Les restaurants d'hôtels ont leurs spécificités par rapport aux restaurants classiques

Selon les hôtels, leurs localisations, leurs gammes, certains services ont plus besoin que d’autres d’attirer des clients extérieurs. Olivier Clerc, Directeur des Opérations Restaurants pour le groupe Grape Hospitality, nous explique ainsi que ses hôtels proches des quartiers d’affaires (de sociétés sans cantine d'entreprises) accueillent de nombreux déjeuners d’affaires, mais ont plus de mal sur les services du week-end.

Certains hôtels proches d’entreprises qui ont déjà des cantines d’entreprises ne parviennent pas à attirer des particuliers sur le service du midi mais réussissent à garantir des taux de remplissage plus satisfaisants avec leurs clients de l'hôtel le soir.

Pour d'autres, on peut également souligner le caractère saisonnier à la restauration hôtelière. Anthony Torkington, ancien directeur général de l'hôtel Saint James à Bouliac, nous explique que le restaurant du Saint James de Bouliac arrive en hiver à attirer suffisamment de clients pour générer un chiffre satisfaisant sur l'offre du déjeuner. L'été, ce sont les services du soir qui fonctionnent mieux grâce à l'offre estivale qu'ils ont développée, l'allongement des journées et la mise en valeur d’une terrasse offrant une belle vue panoramique sur Bordeaux.

Nous avons ainsi interrogé des spécialistes pour identifier les bonnes initiatives à prendre pour attirer des clients dans un restaurant d’hôtel sur les services qui en ont le plus besoin.

Renforcer un restaurant d'hôtels :  mettre en place des initiatives à la fois locales et digitales permet d'améliorer les taux de remplissage

Donner une identité au restaurant apparaît comme le premier moyen de lui donner une chance

Pour espérer attirer des clients “extérieurs” à l’hôtel, un restaurant d’hôtel est aidé s'il a sa propre identité. Un nom, distinct de celui de l’hôtel, une enseigne, un chef, un site internet : il doit être visible physiquement et en ligne en tant qu’établissement à part entière.

C'est le pari qu'a fait Grape Hospitality notamment avec Happy Dock, le restaurant de l’hôtel Mercure du Havre. Le lieu a été rénové, la carte repensée par Sophie Menut, un Chef installé aux manettes de la cuisine. Le restaurant a aujourd'hui son propre site internet, et il apparait comme un restaurant à part entière :

Le Hoxton Grill de l’Hôtel Hoxton à Londres a préservé la marque Hoxton, déjà forte et a suivi le modèle du Standard à New York :

Une fois que l’identité propre du restaurant est établie, il doit se faire connaître et utiliser les bons outils digitaux qui permettent de le faire efficacement et de manière rentable.

Communiquer en ligne en tant que restaurant et non plus partie de l'hôtel renforce la présence en ligne de l'établissement

80% des Français choisissent leur restaurant en ligne. Ils doivent ainsi être capables de voir à côté d'autres restaurants indépendants, des suggestions de restaurants d'hôtels qui accueillent des clients extérieurs.

Pour cela, il faut exister en ligne indépendamment de l'hôtel. Un bon référencement, une communication digitale optimisée, avec un site internet, une page Facebook et Instagram propres au restaurant sont nécessaires pour aujourd’hui maximiser la visibilité de son restaurant.

C’est ce qu’a fait le Hoxton Grill de l’hôtel Hoxton à Londres sur Instagram :

Bien utiliser les réseaux sociaux permet d’atteindre plus de cibles et d’augmenter le nombre de clients, mais nous recommandons aussi de renforcer l'ancrage local pour maximiser le remplissage des établissements.

Un ancrage local permet de faire découvrir son offre à ceux qui sont les plus disposés à devenir de fidèles clients

Les consommateurs font confiance aux produits dont ils connaissent l'origine. Travailler avec des producteurs locaux, c'est se rapprocher de ses clients. C'est ce que fait ainsi le Saint James de Bouliac pour ses plats à la carte, mais l'établissement va plus loin.

Le Saint James à Bouliac a mis en place le “Marché du Saint James”. Quatre fois par an l’hôtel invite les producteurs locaux (qui fournissent les produits pour le chef et sa cuisine) un dimanche matin de 9 heures à 13 heures, qui vont vendre leurs produits au public. Environ 1 100 personnes s’y rendent à chaque édition. L’objectif de ce marché saisonnier est d’attirer et inviter les Bordelais à venir déjeuner ou dîner dans les restaurants d’hôtels, comme nous le précise Anthony Torkington : "Ce genre d'événements a été mis en avant pour promouvoir les établissements et faire parler d’eux différemment."

L'ancrage local peut également prendre la forme de diversifications astucieuses, pour renforcer des offres précises et améliorer la notoriété du restaurant.

Diversifier intelligemment l'offre : en capitalisant sur leurs points forts et la proximité avec l'hôtels, les restaurants d'hôtels ont le potentiel pour devenir des lieux de vie rentables

Proposer des activités nouvelles associées au restaurant de l'hôtel permet d'attirer une nouvelle clientèle

La diversification permet aux restaurants d'hôtels de tirer profit de leurs forces, à savoir la proximité de l'hôtel et de toutes ses installations. En effet, comme nous le précise Olivier Clerc, "Il faut dynamiser les restaurants d’hôtels car nous vivons aujourd’hui dans un univers où tout est modernisé, nous avons donc une obligation d’aller chercher des clients extérieurs à l’hôtel." En capitalisant ainsi sur ces forces, les restaurants d'hôtels peuvent organiser des évènements et attirer du monde dans leurs établissements. Ceux du groupe Grape Hospitality ont pris ainsi d'astucieuses initiatives.

L'hôtel Mercure à Roissy organise ainsi une fois par mois des expositions d’artistes volontaires, avec un vernissage à l’appui qui permet d’attirer de nouvelles personnes dans l’hôtel, mais aussi de vendre des boissons ainsi que des planches au bar où à l’hôtel.

En profitant des structures existantes de l'hôtel, le restaurant peut développer une nouvelle offre à la clientèle extérieure

Les hôtels servent naturellement des petits déjeuners qui s’apparentent à des brunchs (oeufs fromages, charcuteries, etc.). À partir des atouts qu’ils avaient déjà les hôtels Amour et Marriott Champ Elysée à Paris ont donc formulé une offre brunch pour attirer des clients extérieurs. Un des moyens utilisés pour communiquer sur cette diversification a été la collaboration avec des Influenceurs.

Les influenceuses pia_mbd et callmevoyou ont ainsi été conviées à essayer leurs brunchs et ont partagé leur expérience sur les réseaux sociaux. Leurs audiences urbaines, jeunes et dont le brunch fait partie du quotidien ont ainsi pu découvrir cette nouvelle offre.

Une des plus anciennes traditions anglaises, l’afternoon tea est très réputé à Londres : dans les plus beaux hôtels tels que le Ritz London, il faut attendre plusieurs mois pour y avoir une place. Cette tradition a traversé la Manche et les hôtels parisiens ont saisi l'opportunité de remplir leurs salons et de générer de nouvelles occasions de chiffre d'affaires. Le Shangri La, ou l’hôtel Westminster, ont ainsi développé une offre Tea Time pour attirer une clientèle plus jeune, et l'outil principal de communication utilisé a également été le recours à des influenceurs :

Autre exemple de diversification intelligente : Olivier Thomas, directeur du Pullman de Blagnac près de Toulouse souffre de la proximité de cantines d'entreprises qui le privent de chiffre d'affaires sur le service du déjeuner. La simple formule déjeuner n’est en effet pas suffisante pour attirer les clients qui travaillent autour. Il a donc développé une offre qui apporte une véritable valeur et un avantage compétitif : des "packages”, formules déjeuner auxquelles il ajoute un accès à la piscine, un massage ou un cours de sport dans l’enceinte de l’hôtel. 

Aller plus loin en accueillant un concept fort offre au restaurant de l'hôtel une attractivité nouvelle

Toujours chez le groupe Grape Hospitality : le Mercure de Sophia Antipolis a accueilli un restaurant au concept fort : “Dans le noir”. Les dîners y sont servis dans l'obscurité la plus totale par des non-voyants. L'expérience dépasse ainsi le simple repas, les sens sont bousculés : privés de la vue, les clients peuvent réévaluer entièrement leur perception du goût. Cette initiative a permis de faire connaître l'établissement et d'y attirer une clientèle nouvelle. Le succès est tel que cette belle collaboration éphémère a été prolongée.

Nous souhaitions remercier chaleureusement les professionnels qui ont pris le temps de répondre à nos questions :

Pierre-Louis Renou, Area General Manager du groupe Barrière à Cannes. Il dirige trois hôtels : Le Majestic Cannes, Le Gray d’Albion Cannes et Le Carl Gustaf St Barth.

Anthony Torkington, ancien General Manager du Saint James à Bouliac. Il vient d'être nommé nouveau Directeur Général de Relais & Châteaux.

Olivier Clerc, directeur des opérations restauration chez Grape Hospitality. Lancé en 2017, Grape Hospitality est un groupe opérateur propriétaire et gestionnaire de 85 hôtels dans 8 pays européens, représentant plus de 9000 chambres exploitées sous contrat de franchise.

Le guide pour réussir ses campagnes de publicité pas à pas sur Facebook

Combien de personnes voient la publication Facebook de votre établissement lorsque vous partagez une photo, un menu ou une vidéo ? 14,9% des abonnés pour une page de restaurant. Oui c’est peu.

Comment atteindre les 85 % restants ainsi que les internautes qui ne connaissent pas encore l’établissement et qui pourraient devenir vos clients ? En utilisant efficacement les outils publicitaires de Facebook qui, bien maîtrisés, permettent de gagner de nouveaux clients et de fidéliser les existants.
Pour réussir vos campagnes et rentabiliser au mieux votre budget, nous vous partageons ici nos conseils et astuces.

L’importance du contenu pour atteindre le maximum de personnes

Mettre toutes les chances de son côté en maîtrisant les bases de l’algorithme Facebook

L’algorithme Facebook dépend d’une multitude de critères. Si vous en connaissez certains, vous pouvez maximiser votre reach, c’est-à-dire la portée de vos publications.

À quelle heure est-il plus judicieux de publier pour que le maximum de vos abonnés voient votre contenu ? 

Pour le savoir, commencez par accéder aux statistiques de vos publications en cliquant sur l’onglet “statistiques” en haut de la page, puis sur “publications” :

Vous connaissez ainsi le jour et l’heure auxquels vos abonnés sont les plus actifs sur votre page. C’est ce qui va vous permettre de savoir quel est votre meilleur moment pour publier. Pourquoi ? Parce que l’algorithme Facebook prend en compte le nombre d’interactions de votre post dès les premières minutes. Plus il reçoit de mentions j’aime, de commentaires ou de partages rapidement, plus Facebook en conclut qu’il est susceptible d’intéresser vos abonnés. Il décidera donc de l’afficher ou non dans leur fil d’actualité.

L’exemple ci-dessus représente les statistiques d’une page de 9 400 abonnés. Selon la courbe, c’est à 20h qu’ils sont les plus actifs : 4 500 d’entre eux sont connectés et peuvent voir votre publication (la moitié seulement du nombre total d’abonnés). Il est donc judicieux de publier à cette heure-là.

Quels types de contenus l'algorithme de Facebook va t-il privilégier ?

Les photos et les vidéos car ce sont les contenus qui mobilisent le plus ses utilisateurs. En revanche, l'algorithme pénalise votre reach si vous partagez un lien très cliqué, car il fait sortir vos abonnés de Facebook.

Que fait Facebook de l'historique de vos performances ?

L'algorithme de Facebook prend en compte les statistiques de vos précédentes publications pour juger si oui ou non, il est pertinent de les montrer au maximum de vos abonnés. Par exemple, si vos 15 dernières ont atteint en moyenne 10% de vos abonnés, Facebook en déduit qu’il vaut mieux montrer votre contenu à seulement 10% de vos abonnés. Conclusion : ne relâchez jamais vos efforts pour augmenter votre reach, Facebook se souvient de vos chiffres !

Bien choisir l'heure de diffusion pour ses publications est judicieux, mais même partagé au meilleur moment, un contenu médiocre ne sera pas largement diffusé par Facebook : il faut également prendre soin d'exposer un contenu de qualité.

Travailler la qualité de son contenu

Partager un contenu qualitatif avec de beaux visuels, permet de mettre en valeur efficacement son établissement. Le restaurant de homard parisien Les Pinces publie ainsi de jolies photos qui attirent l’œil et mettent en valeur leur produit phare :

Des publications qui font un clin d’œil subtil au calendrier permettent aussi de renforcer la cohérence de page et de générer plus d'engagement. Les Pinces ont ainsi annoncé l'arrivée du printemps en plaisantant sur la météo capricieuse. La publication met en avant un de leur serveur qui sirote son cocktail sur la chanson de Léo Ferré "C'est le printemps" :

Adapter le contenu à sa cible

Il est important d’être cohérent avec votre audience : veillez à utiliser le ton juste. Si vous cherchez à attirer une clientèle jeune, utilisez un langage adapté à cette tranche d’âge. Big Mamma en est un bel exemple. Le restaurant italien branché s’adresse ainsi à ses abonnés Facebook comme à un bon groupe d’amis :

Maintenant que vous avez les clés pour produire un bon contenu, vous pouvez choisir de “booster votre publication” pour la rendre plus visible encore.

“Booster” une publication pour atteindre plus de clients et les fidéliser : 6 étapes simples à suivre

Le “boost” de publication permet de rendre celle-ci plus visible. Il est très efficace pour fidéliser vos clients. Le restaurant italien La Pizza d’Anita informe ainsi ses abonnés de sa réouverture les samedis midis pour les faire penser à revenir :

Le restaurant havrais Happy Dock, lui, a boosté une de ses publications pour annoncer à ses abonnés le lancement de son brunch tous les dimanches :

Ainsi, le “boost de publication” est l’une des méthodes payantes proposées par Facebook pour promouvoir son restaurant. C’est l’option la plus simple, la plus rapide et la plus accessible pour faire parler de son établissement. Voici les 6 étapes simples à suivre pour utiliser cette option.

Etape 1 : écrivez le contenu à publier :

Etape 2 : cliquez en bas sur “Booster la publication”.
Etape 3 : définissez les critères de mise en avant

Ce sont les critères en fonction desquels vous choisissez qui verra votre publication : pays de résidence, sexe, âge, position géographique et centres d’intérêts de l’utilisateur. Les centres d’intérêts constituent le critère le plus important, car ils évaluent le mieux le degré d’intérêt des utilisateurs pour votre publication.

Etape 4 : déterminez un budget maximal et une durée.

Plus le budget est important, plus grand sera le nombre de personnes que vous allez potentiellement atteindre :

Etape 5 : validez en cliquant sur “Booster la publication” :
Etape 6 : vérifiez régulièrement l’engagement sur votre publication.

Pour mesurer le succès de votre publication et donc son retour sur investissement, il vous suffit de cliquer sur “X personnes atteintes”, juste en-dessous de la publication. Vous pouvez ensuite observer le nombre de mentions j'aime, les commentaires, les partages ainsi que les clics sur la publication. Ce sont des indicateurs précieux de la popularité de votre page :

Si l’outil boost permet de rendre sa publication plus visible, il reste limité et ne permet pas de cibler assez finement l’audience. D’où l’existence d’une seconde option pour promouvoir son restaurant, celle de la campagne publicitaire.

Lancer sur Facebook une campagne publicitaire efficace en fonction de ses objectifs

Si elle est bien menée, une campagne publicitaire sur Facebook permet d’obtenir un excellent retour sur investissement. Avant toute chose, fixez-vous des objectifs bien précis : sont-ils commerciaux (mettre en avant une promotion qui générera des ventes), sociaux (grossir votre nombre d’abonnés), de notoriété (élargir sa visibilité locale ou dans son secteur) ?

Pour lancer une campagne de publicité payante sur Facebook, cliquez sur le bouton “Promouvoir” sur le côté gauche de votre écran, sélectionnez l’option qui vous intéresse et laissez-vous guider par les instructions :

         

Pour faire la promotion locale de votre établissement :

1) Commencez par choisir le rayon.

Il correspond à la zone géographique que vous voulez couvrir à partir de l’endroit où se situe votre établissement. S’affiche ensuite la portée potentielle de personnes atteintes, qui s'actualisera à chaque fois que vous allez modifier un critère. Veillez à vérifier le chiffre après chaque modification pour vous assurer que votre publicité permettra d’atteindre un maximum de prospects :

2) Sélectionnez ensuite l’âge et le sexe de votre clientèle cible.
3) Indiquez environ 5 centres d’intérêts en fonction de votre type de clientèle.

Par exemple la ville, les média (le Monde, le Figaro, l’Equipe, l’Humanité etc), les hobbys (gastronomie, sport, musique etc) :

4) Choisissez de la diffuser ou pas sur Instagram :

5) Indiquez le titre, le contenu et l'image.

Le titre de votre publicité doit comporter 25 caractères maximum, et son contenu 90 caractères maximum. Sélectionnez ensuite une image pour l’illustrer, elle doit contenir très peu de texte, sinon Facebook la refusera.

6) Choisissez un bouton d’appel à l’action, très utile pour maximiser les actions des prospects :

7) Définissez un budget et une durée.

Plus le budget est élevé, plus le nombre de personnes atteintes est important. De même, plus la publicité dure, plus elle a de chances d’obtenir d’excellents résultats !

N’oubliez pas de vérifier le nombre de prospects potentiellement atteints avant de valider votre publicité.

Une fois publiée, vous pouvez surveiller en temps réel vos résultats chiffrés, en cliquant simplement sur “gérer les promotions” en bas :

Nous partageons régulièrement des conseils pour vous aider à utiliser efficacement les outils digitaux qui existent, Facebook ou Instagram et réussir ainsi à générer plus de chiffre d'affaires. Si vous avez des questions plus précises, n'hésitez pas à nous écrire !

Témoignage Top Chef : les nouveaux enjeux de la cuisine vus par le gagnant de 2017

Les sujets liés à l’alimentation, l’origine des produits, leur transformation, la cuisine et la gastronomie intéressent de plus en plus les Français. L'émission Top Chef et le parcours de ses gagnants, nous offrent un bel aperçu de ces nouveaux enjeux liés à la cuisine et à sa consommation. Jérémie Izarn témoigne.

La multiplication du nombre d'émissions télévisées, de magazines, de blogs ou de comptes sociaux consacrés à l’alimentation, l’ampleur que prennent les scandales alimentaires, les taux de croissance à 2 chiffres des ventes des produits issus de l'agriculture biologique... prouvent que notre rapport à l’alimentation a bien changé. Le contenu de nos assiettes occupe désormais une place centrale dans nos préoccupations quotidiennes. 

Le succès du concours de cuisine Top Chef illustre bien ce propos. Le 19 avril 2017, la finale de la saison 8 a rassemblé une audience de plus de 3 millions de téléspectateurs.

Ancien candidat et grand gagnant de cette saison, Jérémie Izarn a été interviewé par notre partenaire Finarome. Le Chef livre un témoignage intéressant de son expérience dans l'aventure et de son quotidien de restaurateur qui défend une cuisine "proche de la nature", avec des produits locaux et de saison.

L'intégralité de l'interview est à lire ici.

Burger King : les secrets de communication d'un retour triomphant en France

Lundi 16 décembre 2013 : date du retour de Burger King à Paris. 4 ans après, l'enseigne compte déjà 208 restaurants sur le territoire. Comment expliquer ce succès ?

Un sens de l'humour aiguisé, des clins d'œil réguliers à la concurrence, une proximité entretenue avec ses clients : Burger King a réussi à retrouver sa place en France. Plus encore, l'enseigne connaît une croissance à deux chiffres depuis son retour et vise les 2 milliards de chiffre d'affaires en France en 2020.

Cette réussite s’explique en grande partie par la stratégie de communication déployée par le roi du Burger : de l’humour, une articulation efficace entre digital et street marketing et un réel « focus sur les réseaux sociaux », nous confie Marine Dupas responsable Marketing au sein du groupe. Revenons sur cette success story :

Un retour en France très attendu et bien préparé

Juillet 1997 : Burger King quitte la France. L'enseigne n'a pas réussi son déploiement, les économies d'échelles ne sont pas suffisantes et les restaurants pas assez rentables.

Novembre 2012 : un communiqué de presse annonce le retour de Burger King en France. L'enseigne commence petit : un restaurant à l’aéroport de Marseille puis un second en partenariat avec le groupe Autogrill, sur une aire d’autoroute près de Reims.

Lundi 16 décembre 2013 : l'ouverture du Burger King Saint Lazare signe l'ouverture d'une série de restaurants. La twittosphère s’enflamme et Burger King réussit à maintenir la flamme.

De belles synergies entre street marketing et digital pour exploiter le sentiment de rareté

Marine Dupas nous le confirme, "la marque a beaucoup utilisé ce sentiment de rareté des Burger Kings sur le territoire" pour faire le buzz. La méthode est similaire pour chaque nouvelle ouverture.

L'annonce de l'ouverture de l'établissement se fait à la fois en ligne et sur le lieu. Trois mois avant l'ouverture, l'enseigne installe des panneaux ALC (Affichage Longue Conservation) qui informent de l'ouverture prochaine - toujours avec un trait d'humour.

Burger King fait ainsi de ses chantiers de restaurants des outils de communication très efficaces. La marque imprime également les tweets de ses clients, avec une réponse surprenante ou drôle sur les bâches de travaux. Ils font sourire les passants, les internautes les partagent et la marque continue à faire parler d'elle.

Une communication locale soignée pour attirer plus de clients dans les établissements

Une équipe du pôle marketing et communication est exclusivement dédiée aux activations locales : elle gère les ouvertures et travaille la visibilité des établissements dans leurs zones.

Avant chaque ouverture, l'équipe partage ainsi une publication locale c'est-à-dire une actualité liée à la région sur Facebook et Twitter. Ce sont des dark posts, c'est-à-dire qu'ils ne sont pas visibles sur la page nationale Burger King France mais par les internautes qui sont localisés dans la zone d’ouverture d’un nouveau restaurant (- de 40 km autour).

Les internautes qui la voient peuvent ainsi s'inscrire sur une page annexe de Burger King et recevoir une invitation avec un menu offert. "La démarche n'est pas systématique mais cela fonctionne très bien", nous explique Marine.

Un lien entretenu avec ses clients et bien mis en scène pour générer le buzz

Burger King affiche une telle proximité avec ses clients que... la marque a offert un restaurant à son meilleur fan Facebook !

Pour le récompenser de sa fidélité, Burger King a ainsi offert à son fan le plus actif sur les réseaux sociaux, son propre restaurant, avec une place de parking réservée, une table à son nom, un an de burgers gratuits dans tous les Burger King du monde ...

L'opération a été mise en scène dans une vidéo qui a dépassé les 60 000 vues sur YouTube et a servi la notoriété de l'enseigne.

Les réseaux sociaux au coeur de la stratégie média pour maximiser la notoriété de marque

Burger King utilise chaque réseau social différemment pour en tirer le plus de profit. Une constante demeure : "une forte personnalité de marque : il y a toujours une certaine arrogance et un second degré pour ne pas se prendre en sérieux." 

Twitter est utilisé pour marquer le ton de la marque, en ligne en interagissant avec ses abonnés ou dans la rue en imprimant les tweets et leurs réponses sur les bâches de chantiers.

"Sur Instagram, ce sont les consommateurs qui animent le compte Burger King". La marque mise en effet sur le User Generated Content c'est-à-dire qu'elle regram (ou partage) les contenus créés par les abonnés. Cela permet non seulement de limiter les coûts de création de contenus, mais aussi de se susciter davantage d'interactions.

Sur Facebook, Burger King utilise une stratégie très différente de celle de Mc Donald : la page Facebook de Mc Donald est utilisée pour partager de l'information, le Community Manager est très présent pour répondre aux commentaires, il a une mission fonctionnelle qu'il remplit souvent avec humour.

Chez Burger King, c'est la recherche de l'engagement qui compte :

"Les réseaux sociaux nous permettent de créer une vraie communauté engagée, de faire de nos abonnés les ambassadeurs de la marque" résume Marine Dupas. Le Community Manager ne répond pas à tous les commentaires "uniquement aux commentaires pertinents où il peut marquer le ton de la marque".

Le roi du burger continue ainsi son déploiement en France avec une stratégie de communication efficace, un ancrage local et une utilisation astucieuse des réseaux sociaux. D'ici 2020 tous les restaurants Quick seront devenus Burger King.

15 conseils pour optimiser le compte Instagram de son restaurant en 2018

Avec plus de 600 millions d’utilisateurs actifs chaque mois et 95 millions de publications par jour, le succès d’Instagram n’est plus à prouver. Ce réseau social est devenu incontournable pour maximiser la visibilité en ligne de son établissement. En particulier lorsqu'il s'agit d'un restaurant : la nourriture est le troisième sujet préféré des Français sur Instagram.

Instagram n'est pas difficile à utiliser mais certaines règles sont à respecter pour en tirer le plus grand profit. Nous vous partageons ici nos conseils pour manier Instagram comme un chef, réussir à gagner de nouveaux clients et les fidéliser.

1) Créez un compte établissement et restaurant

La première chose à faire est de vous référencer sur Instagram. Une fois votre compte créé, il suffit de cocher l’option “passer au profil professionnel” et de remplir les informations requises :

Vous pourrez ainsi accéder aux données statistiques de votre compte (nombre de vues, nombre de visites du profil suite à une publication, nombre de clics...).

Veillez à être facilement identifiable : votre pseudo doit correspondre au nom de votre restaurant (ou être cohérent), de façon à ce que les utilisateurs vous retrouvent aisément. Mettez votre profil en "public" afin que ceux qui ne vous suivent pas puissent aussi voir vos publications (et se mettre à vous suivre !). Pensez à mentionner dans votre biographie Instagram les informations essentielles (numéro de téléphone du restaurant, horaires, adresse…) ainsi que le lien du site internet.

À ce jour, déjà 8 millions d’entreprises ont ouvert un compte dédié sur ce réseau social : cela confirme l'engouement des professionnels autour d'Instagram, reste maintenant à l'utiliser efficacement pour atteindre ses objectifs !

2) Publiez de belles photos pour donner envie

Instagram est le réseau social le plus visuel : il a été créé pour permettre aux utilisateurs de prendre des photos de qualité grâce aux filtres proposés sur leur  smartphone. De plus en plus, c'est via Instagram que les restaurants se font connaitre et augmentent leur notoriété!  Le contenu visuel étant plus apprécié que le contenu textuel, publier de belles photos sur votre compte permet de créer plus facilement de l’engagement.
Le restaurant new-yorkais Katz's Delicatessen partage ainsi de jolies photos "food porn" qui mettent en avant la gourmandise de leurs sandwichs. Ils ont ainsi suscité plus de 3 000 mentions j'aime :

3) Créez une « identité visuelle » pour forger votre identité en ligne

Utilisez le même filtre pour toutes les photos publiées : cela donne un effet harmonieux et esthétique ! La continuité dans votre ligne éditoriale est  essentielle ! Dans vos publications, veillez à ce que votre logo soit apparent et n’hésitez pas à vous approprier des mots et expressions qui vous différencient. C’est par cela que l’on vous reconnaîtra : vous créez ainsi votre identité de marque, comme le fait très bien le restaurant Pizza loves Emily à New York :

4) Parlez à vos abonnés pour créér le lien

Il est essentiel de dialoguer avec vos abonnés et avec les autres utilisateurs d’Instagram pour créer un lien avec eux. Repérez quels sont les centres d’intérêt de votre audience, ce qu’aiment vos abonnés, les endroits où ils sortent, les comptes qu’ils suivent… et interagissez avec eux ! Répondez à leurs messages et commentez leurs photos pour leur montrer que vous vous intéressez à eux. N’en faîtes pas trop non plus au risque d’être considéré comme spam.

5 ) Encouragez vos clients à partager du contenu

Incitez vos abonnés et visiteurs à publier des photos d’eux dans votre restaurant : pour vous, c’est de la publicité gratuite ! Le UGC (User Generated Content) correspond aux contenus créés et partagés par des clients. Il permet de diffuser plus de photos à moindre frais, de générer plus d’engagement de vos clients qui seront ravis de voir leurs publications figurer sur votre compte et ainsi de les fidéliser.

Paris New York privilégie ainsi le UGC sur Instagram, et cela marche plutôt bien. Le restaurant de burgers a mis en place dans ses toilettes un espace dédié à la prise de selfies :

Burger King encourage aussi les utilisateurs d'Instagram à publier sur leur compte des photos de leurs burgers. L'enseigne anime son compte Instagram quasiment exclusivement avec des "regrams" de ses abonnés :

 

6) Publiez du contenu gourmand et divertissant

Publiez des photos de vos plats et faites saliver vos abonnés en leur donnant l’impression qu’ils sont en train de les savourer. C’est tout l’enjeu du foodporn ! Décrivez-les avec précision : odeur, goût, consistance… N’hésitez pas à faire de l’humour, le contenu qui fait sourire a toujours plus de succès. Big Mamma allie ainsi à merveille "Food porn" et humour et suscite ainsi d'excellents taux d'engagement sur ses publications :

7) Profitez de l'actualité pour nouer le lien avec votre audience

Le calendrier vous donne de nombreuses occasions de partager du contenu pertinent avec vos abonnés. Vous pouvez leur présenter vos voeux pour le nouvel an, Noël, célébrer la fête des mères, la chandeleur, Pâques... Repérez toutes les célébrations qui pourraient vous servir et imaginez des publications créatives pour faire sourire et engager vos abonnés. Nous vous conseillons aussi de partager vos accomplissements avec eux : votre chef de cuisine qui gagne une étoile, l’anniversaire de votre restaurant… Utilisez les canaux interactifs pour communiquer au mieux sur ces évènements et entretenir un lien de proximité avec la clientèle !

8) Partagez des vidéos

Les vidéos permettent de générer de bons taux d'engagement et de toucher plus de monde. Vous pouvez montrer ce qui se passe en cuisine, en salle ou dans l'assiette !

La vidéo très "food porn" que le restaurant Benedict a publiée a été ainsi été vue plus de 3 000 fois :

La fonctionnalité story d'Instagram est un bon moyen d'accroitre votre visibilité sur le réseau! Les stories permettent de renforcer votre stratégie de storytelling en communiquant plus directement avec vos clients! N'hésitez pas lorsque vous êtes tagués sur la story d'un de vos clients, de la reposter sur votre propre compte en l'identifiant bien évidemment! Cela vous permet de partager avec vos followers la visite d'influenceurs ou de clients contents d'être venus manger chez vous! Gage de confiance pour les éventuels nouveaux clients, ce type de repost est à prendre très au sérieux!

 

9) Organisez des concours pour augmenter votre notoriété

Les jeux concours permettent de faire rapidement grossir votre audience et ainsi augmenter la visibilité en ligne de votre restaurant ! Nous vous recommandons d'inciter les participants à : aimer votre publication, suivre votre page établissement et taguer des amis. Si le lot à gagner est suffisamment alléchant, vous pouvez aussi demander de repartager votre publication avec un hashtag dédié. Le restaurant algérois Signature Restaurant profite ainsi des jeux concours pour augmenter sa notoriété :

10) Utilisez les bons hashtags pour maximiser votre visibilité

Les hashtags permettent à l’algorithme d’Instagram de mieux répertorier vos contenus et de les mettre en avant pour que de nouveaux utilisateurs les voient. Attention à bien choisir les hashtags les plus utilisés pour maximiser votre visibilité ! Par exemple, #burger est 3 fois plus utilisé que #burgers, il est donc bien plus intéressant pour vous d'utiliser le premier hashtag :

Voici quelques-uns des hashtags les plus populaires sur Instagram :

#food : 260 millions de posts
#instafood : 107 millions de posts
#foodporn : 150 millions de posts
#yummy : 110 millions de posts

Le Fooding vous donne une chance d’être regrammé et d’être vu par des milliers de personnes ! Pour cela, vous devez impérativement les mentionner deux fois dans la publication : par le hashtag (#lefooding) et en les identifiant (@lefooding). Le restaurant parisien Daroco a ainsi été regrammé :

11) Créez votre hashtag dédié pour suivre vos progrès

Cela vous permet de suivre votre notoriété sur Instagram. C'est ce qu'a fait Paris New York avec son hashtag dédié #mercreditoilettes :

12) Publiez du contenu backstage pour renforcer le lien avec vos abonnés

En plus des photos de vos plats, n’hésitez pas à publier du contenu sur les coulisses de votre restaurant. Présentez les membres de votre équipe, leur personnalité, des anecdotes, des photos de vos cuisiniers en action pendant le service…Il est important pour vos clients de pouvoir voir les petites mains qui confectionnent leurs plats! C'est gratifiant pour vos équipes et cela permet d'accentuer le coté humain ! Vous êtes restaurateur certes, mais humain avant tout!

La pizzeria Bianco partage régulièrement du contenu sur les membres de son équipe. Pour Noël, ils ont mis en avant leur staff en soulignant avec humour leur fidélité au poste :

13) Partagez vos actualités et promotions actuelles pour fidéliser vos clients

Publiez du contenu sur vos offres spéciales, vos promotions et vos actualités : c’est un excellent moyen d’attirer des clients dans votre restaurant !

14) Ajouter des émojis pour maximiser l’engagement

Les emojis permettent d'améliorer l’engagement de vos publications.  Cela permet de se montrer plus sympathique et de nouer un lien de proximité avec vos followers. Nous recommandons les "couverts", "sushi", "burger" et "pizza" qui  sont très utilisés :

L'influenceur @stuffbeneats (40 000 abonnés) utilise ainsi plusieurs emojis et cela fonctionne : il génère un taux d'engagement moyen de de 7% sur ses publications, c'est excellent pour la taille de son audience :

15) Collaborer avec des influenceurs

Une collaboration pertinente avec un influenceur permet de booster la visibilité en ligne de votre restaurant. Pour qu’une collaboration soit efficace, vous devez sélectionnez des influenceurs avec attention : le menu et l’état d’esprit de votre établissement doivent être en accord avec le type de contenu publié par l’influenceur.

Le restaurant le Dersou a collaboré avec l’influenceur lefrenchfood (19 600 abonnés sur Instagram), qui a publié sur son compte une photo d’un de leur plat :

Roomies Burger a ainsi collaboré avec l'influenceuse PariswithCharlotte pour créer un burger éphémère de "PariswithCharlotte" :

Quant à l'influenceuse Stépanie Guillemette, elle organise régulièrement des brunchs avec SLOE (mais pas que) et assure en amont la communication pour remplir les services :