Influencer Marketing Archives - Page 2 sur 2 - Malou

Influencer Marketing

Augmenter ses ventes avec de l'Influencer Marketing Food : le cas M&Ms

En accordant une place de choix à l'Influencer Marketing dans sa stratégie digitale, M&M's a réussi à en faire un levier efficace de croissance des ventes.

Pour fêter ses 75 ans, M&M's a réussi à susciter l'enthousiasme sur les réseaux sociaux en mobilisant des influenceurs et des célèbres Youtubeurs autour de la campagne #MMSFLAVORVOTE. Ils ont encouragé les consommateurs à voter pour leur saveur préférée entre Honey Nut, Chili Nut et Coffee Nut et il y a eu peu d'abstention.

Key Learnings :

M&M’s a réussi à maintenir le lien avec ses consommateurs et à les engager en utilisant des influenceurs qui leur parlent au quotidien sur divers registres (Humour, Lifestyle, Food) et supports (YouTube, Facebook, Instagram, Twitter, Vine, Blogs). Les interactions sur les réseaux sociaux de la marque continuent ainsi d'augmenter de 80% chaque année. Cette forte visibilité a contribué à maintenir les exigences de vente de la marque.

La croissance enregistrée par M&M’s est en effet 8 fois supérieure à la moyenne de la catégorie snacks chocolatés.

Résultats :

  • 269 millions d’impressions (PR et Social Media et Influencers impressions), soit 179% des objectifs
  • 216 publications d’influenceurs
  • 14,4 millions d’engagements sociaux et 1 million de votes
  • 17 000 hashtags #MMSFLAVORVOTE

Objectifs :

  • Générer de la notoriété à l’occasion des 75 ans de la marque en mobilisant les internautes pour élire leur saveur préférée (Honey Nut, Chili Nut ou Coffee Nut)
  • Augmenter les intentions d’achats et les ventes
  • Obtenir 125 millions d’impression sur les réseaux sociaux

La campagne :

Elle s’est ouverte par une vidéo de l’acteur américain Tony Hale, connu pour son rôle dans la série Veep. Il a invité les internautes à se mobiliser pour élire leur saveur de M&M’s préférée parmi trois variétés. Pour maximiser la visibilité de la campagne et engager le plus de consommateurs, les appels au vote ont été réitérés par des influenceurs aux univers et tailles d'audiences variées : des acteurs, des YouTubeurs professionnels, des mamans bloggeuses, des influenceurs Lifestyle etc. Tous ont publié du contenu avec le hashtag #MMsFlavorVote.

Les influenceurs :

De véritables célébrités à l’image de Lisa Koshy (12 millions d’abonnés sur Instagram, et 9,6 sur Youtube), des influenceurs plus modestes de plusieurs dizaines de milliers d’abonnés (comme la blogueuse Food Stacey Home Maker) mais principalement des influenceurs intermédiaires comptant 100 000 et 200 000 abonnés.

Des influenceurs stars :

  • Liza Koshy
  • Markaaaay 1,2 million d’abonnés
  • Le duo de comédiens Rhett & Link 4,4 millions d’abonnés Youtube pour lesquels M&Ms a sponsorisé un de leur épisode vidéo

Des spécialistes des vidéos sur les réseaux sociaux :

  • Darius Benson devenu célèbre grâce à ses parodies sur le réseau social Vine, 390 000 abonnés sur Instagram, 240 000 sur Youtube et 470 000 sur Facebook
  • Le YouTubeur aux 104 000 abonnés Dany Gonzales et 114 000 sur Instagram
  • Le comédien Matt King aux 204 000 abonnés surInstagram, 68 000 sur Youtube, et 108 000 sur Twitter

Des influenceuses Food :

Des influenceurs Lifestyle :

Les meilleurs réseaux sociaux pour réussir sa campagne d’Influencer Marketing Food

Certains réseaux sociaux sont plus adaptés que d'autres pour réussir une campagne d'Influencer Marketing Food, ci-dessous notre sélection des plus pertinents en fonction de vos objectifs :

60% des consommateurs utilisent désormais les réseaux sociaux pour trouver une recette et les contenus qu’ils consultent exercent une réelle influence sur leurs décisions d’achat. Deux jours après la publication de la recette du « Jalapeño Popper Burger » sur la page Facebook Tasty, le grill de la marque Oster utilisé dans la vidéo s'est ainsi retrouvé en rupture de stock sur Amazon et sur Target.com.

Chaque réseau social présente des atouts qui peuvent servir les objectifs des marques agroalimentaires et leur permettre de réaliser des campagnes d'Influencer Marketing plus performantes.

Facebook : Des vidéos Food et des jeux concours pour maximiser le reach

Avec presque 2 milliards d'utilisateurs, Facebook est le réseau social qui permet de toucher la plus large audience. Légèrement plus masculin, et plutôt jeune avec 68% des utilisateurs de moins de 34 ans Facebook est particulièrement efficace pour diffuser des vidéos et mobiliser sur des jeux concours pour améliorer les ventes.

Les contenus vidéos réalisent en effet de bonnes performances pour les campagnes d'Influencer Marketing. Pour atteindre les adolescents à l'occasion des jeux Olympiques de 2016, Coca-Cola Brazil a mobilisé des influenceurs principalement sur Facebook et Instagram. Un des contenus les plus efficaces de cette campagne est la vidéo du YouTubeur Christian Figueiredo diffusée sur Facebook : elle a été vue 1,9 millions de fois et a généré plus de 100 000 engagements. Au total, la campagne #ThatsGold a ainsi permis de toucher 21 millions d’adolescents.

Les jeux concours permettent également d'exécuter des campagnes efficaces. Avec l'opération « Do us a Flavor », Lay's souhaitait en effet générer de la notoriété et de l'engouement auprès des 18-25 ans en les invitant à imaginer la prochaine saveur de leurs chips. En déployant la campagne sur Facebook, la marque comptait récolter 1,2 million de votes, elle en a reçu 3,8 millions, mais également 955 millions d'impressions et a triplé le nombre d'abonnés de sa page. L'exécution de la campagne a ainsi permis à Lay's d'augmenter ses ventes de 12%.

Facebook est donc particulièrement efficace pour toucher un maximum de prospects mais pour générer de l'engagement, Instagram enregistre de meilleures performances.

Instagram : Des photos qualitatives pour convaincre les Foodistas

Avec une moyenne d'engagement 58 fois supérieure à celle de Facebook, Instagram est le réseau idéal pour interagir avec ses cibles, en particulier pour l'industrie agroalimentaire où les contenus Food enregistrent les taux d'engagement les plus élevés (7,14% en moyenne). Ils permettent ainsi aux marques d'obtenir de précieux retours sur leurs produits, en particulier de la part de consommatrices car les femmes représentent 68% des 600 millions d'utilisateurs actifs.

Les influenceurs Instagram permettent ainsi aux marques agroalimentaires de diffuser des photos de qualité, mettant en avant les produits dans une recette ou suggérant des occasions de consommation. La marque Naked Juice a par exemple fait appel à l'influenceuse mode Kate La Vie pour placer astucieusement une bouteille de jus sur une photo Lifestyle et se positionner comme une boisson idéale pour les jeunes femmes actives et élégantes.

Le 1er mars 2016, le Fast Food Américain Sonic Drive-In a lancé une nouvelle gamme de dessert : les Creamery Shakes. Pour assurer le succès de ses produits, Sonic Drive-In s’est associé avec un Chef influenceur sur Instagram pendant le festival Coachella. Le chef a ainsi créé des milkshakes originaux au format carré que les participants du festival pouvaient choisir sur Instagram, commander puis régler en partageant une photo avec le hashtag #SquareShakes.

En quatre jour, l'opération a généré près de 30 000 interactions. Cette campagne d’Influencer Marketing Food fait partie de la stratégie de diversification de la chaîne et a permis d’enregistrer une augmentation des ventes de 5,5% sur le semestre.

Si les influenceurs Instagram utilisent des mots clés pertinents pour assurer visibilité et engagement à leurs publications, il n'est toutefois pas possible aujourd'hui de partager un lien dans une publication. Les URL peuvent uniquement être partagés dans la "bio" du compte Instagram c'est-à-dire dans la description de l'utilisateur. Instagram est donc particulièrement efficace pour assurer de la visibilité et de l'engagement autour des produits mais il pertinent d'adopter des stratégies multicanal pour renforcer une campagne d'Influencer Marketing Food et générer plus de ventes.

Twitter : Idéal pour générer du trafic en ligne

Limité à 140 caractères par publication, Twitter est probablement le moins visuel des réseaux sociaux, il semble donc a priori peu adapté à de l'Influencer Marketing Food. Pourtant, 32% des tweets liés à des marques font référence à des acteurs de l'industrie agroalimentaire. Les contenus Food ont donc définitivement leur place sur les fils d'actualité Twitter.

En Avril 2017 la marque vegan et sans gluten Garden Lites ainsi fait appel à des blogueurs food et famille pour promouvoir ses desserts avec le hashtag #HookedonVeggies. Tous les tweets des influenceurs comprenaient un lien vers le site de la marque. En 4 jours, ils ont été vus par 5,8 millions d’utilisateurs.

  

Twitter se trouve être un outil efficace pour partager des URL ou des bons de réduction, Starbucks a par exemple réussi à généré 180 000 dollars de ventes suite à sa campagne Tweet-a-coffee en 2013.

Pinterest : Le réseau Food pour convertir les femmes CSP+ en consommatrices

Pinterest a été pensé pour partager et enregistrer des visuels inspirants et les contenus alimentaires mobilisent fortement les utilisateurs : on comptabilise 100 millions de boards Food et 1,7 milliard de recettes publiées. Avec 150 millions d’utilisateurs actifs dont 75% de femmes et la moitié ayant un revenu supérieur à 50 000 dollars par an, le réseau apparaît comme l'outil idéal pour atteindre les consommatrices CSP+.

Pour assurer la réussite du lancement de sa nouvelle gamme Cold Stone Creamery et atteindre ces jeunes femmes CSP+, le groupe International Delight a ainsi fait appel à des blogueuses Food. L'influenceuse WillCookForSmiles a rassemblé plus de 28 000 pins sur Pinterest avec sa recette du White Wedding Cake Milkshake. Si les résultats de la campagne sur les ventes n'ont pas été communiquées, le pouvoir prescripteur de Pinterest ne fait pas de doute : 70% des utilisateurs ont en effet déclaré y passer du temps pour s'inspirer avant de concrétiser un achat.

Pinterest est toutefois très ancré aux Etats-unis (près de la moitié des utilisateurs).

Youtube : Des vidéos pour vendre aux jeunes adultes

D'après une étude Think With Google, 69% des mères de moins de 34 ans regardent des vidéos de cuisine chaque semaine. Et elles sont 68% à acheter les produits qu'elles voient dans les vidéos. La plupart des campagnes d'Influencer Marketing Food réussies incluaient ainsi une présence sur YouTube. C'est le cas de la marque américaine Tyson qui a mobilisé des Mamans blogueuses pour améliorer ses ventes de nuggets. La campagne intitulée « Why should cookies have all the fun ? » a ainsi permis de diffuser du contenu drôle et décalé mettant en scène les nuggets, elle a généré 8,8 millions d'impressions sociales et une augmentation de 42% des ventes.

Les vidéos YouTube sont également très efficaces pour faire découvrir des produits Food et convertir des prospects potentiels. En 2014, pour se lancer sur le marché Américain la marque de box alimentaires Try The World a ainsi fait appel à la très populaire YouTubeuse Missy Lanning, alors 300 000 abonnés à sa chaine. Missy a réalisé un Taste Test Challenge : pour faire découvrir le concept de la box, elle a filmé ses réactions alors qu'elle goûtait chacun des produits les yeux bandés avec son époux. L'année suivante, la marque a doublé son chiffre d'affaires.

Une stratégie d'Influencer Marketing multicanal, tirant profit de la complémentarité de chaque réseau social permet ainsi aux marques agroalimentaires d'acquérir de nouveaux clients et d'entretenir une véritable préférence de marque pour les fidéliser.

Gagner des parts de marché grâce à l'Influencer Marketing Food : le cas Chobani

En plaçant l'Influencer Marketing au cœur de sa stratégie de communication, Chobani - 12 ans d'existence - est passé en 2016 devant Yoplait le leader historique sur le marché des yaourts aux États-Unis.

La marque a généré près de 2 milliards de dollars de chiffre d'affaires et une croissance à deux chiffres l'année dernière. Elle continue de gagner des parts de marché en utilisant l'Influencer Marketing. En juin 2015, à l’occasion du lancement de la gamme Chobani Flip, Chobani a ainsi lancé la Campagne #BreakYouMake.

Key Learnings :

En diversifiant les registres des influenceurs partenaires (Lifestyle, Famille et Sport) et en ne se centrant pas uniquement sur des influenceurs Food, Chobani a réussi a se positionner comme un partenaire privilégié de la pause saine et gourmande des jeunes adultes.

Résultats :

  • 80 millions d’impressions sociales
  • En deux semaines le hashtag #BreakYouMake a été utilisé par 200 personnes uniques et a enregistré 71 000 interactions Instagram
  • 2 semaines après le lancement de la campagne (renforcée par 4 spots télé) les ventes de Chobani Flop ont doublé chez les principaux distributeurs
  • 90% des publications les plus engageantes provenaient des influenceurs et non de Chobani

Objectifs :

  • Se positionner en « top of mind » du snack sain à la pause
  • Générer des ventes et présenter la gamme du Chobani Flip (4 variétés)
  • Créer de l’affluence dans le Chobani Café de Soho en offrant un Chobani Flip Break

Les cibles : Les jeunes adultes, actifs ou sportifs intéressés par la consommation d’un produit réputé sain (faible en matières grasses et riche en protéines).

La campagne :

La marque a activé des influenceurs de différents univers (Mode, Sport, Cuisine, Lifestyle) et avec des tailles d’audience variées (50 000 à 1 million d’abonné au moment de la campagne). Au total, ils représentent une audience potentielle de 4,4 millions de personnes. Ils ont publié sur leurs réseaux sociaux leurs « break times » accompagnés d’un « Chobani Flip ».

Exemples d’influenceurs :

Des célébrités :

  • Le mannequin Don Benjamin, 1,9 millions d’abonnés aujourd’hui, 1 million pendant la campagne en juin 2015
  • L’actrice Tori spelling 800 000 abonnés aujourd’hui, 440 000 en 2015

Des sportifs :

  • La surfeuse professionnelle Anastasia Ashley, 1,1 million d’abonnés aujourd’hui (840 000 en 2015), à l’origine de 20 000 interactions sociales sur Instagram
  • Le joueur de football Mikeysam52 118 000 abonnés aujourd’hui, 110 000 en juin 2015

Des influenceurs Lifestyle et Food :

 

Comment mesurer le succès d’une campagne d’Influencer Marketing ? (Exemples Food)  

Il est indispensable d'identifier les indicateurs quantitatifs et qualitatifs qui confirment que l'Influencer Marketing Food atteint ses objectifs de rentabilité.

En 2016, 81% des marques qui ont lancé une campagne d’Influencer Marketing ont conclu à l’efficacité de l’opération (1). Mais selon quels critères évalue t-on la réussite d'une campagne d'Influencer Marketing ?

1) La taille et la qualité de l'audience atteinte

Le premier indicateur à suivre pour espérer un vrai impact sur les ventes est le nombre de personnes exposées aux contenus. Grâce à une campagne menée sur 6 mois avec des Influenceurs Food, la marque de produits italiens Mezzetta a par exemple réussi à toucher 149 millions d'Américains.
Plus les cibles visées sont précisément qualifiées (sexe, âge, profil sociologique, habitudes de consommation, intérêts, localisation etc.) plus elles seront réceptives au message de la campagne, et ainsi plus aptes à être converties en consommatrices. La qualification de l’audience agit directement sur le second critère :

2) L'engagement généré sur les publications

Par engagement, on entend toutes les formes d’interactions que les internautes ont manifestées sur les contenus publiés par les influenceurs :  les « likes », les commentaires, les partages, les clicks, ainsi que les mentions sur les réseaux sociaux. Tous n’ont pas la même valeur, le partage d'une publication témoigne par exemple d'un engagement plus fort qu'un simple like. Trois paramètres agissent sur l'engagement :

  • Le nombre d’influenceurs mobilisés
  • La taille de leurs audiences respectives
  • Les moyennes d’engagement sur leurs propres comptes

Ainsi, plus l’engagement est élevé, plus la campagne a visé juste. Lors de la campagne #ForeverYoung menée pour Chupa Chups en janvier 2017, les publications des influenceurs ont par exemple généré un taux d'engagement record de 27% en Russie.

Le taux d’engagement se mesure alors en divisant la somme des interactions sur une publication, par le nombre de personnes qui suivent le compte. Pour un calcul plus exact, chaque type d'interaction peut être pondéré d'un coefficient (maximal pour le partage, minimal pour le like). Les taux moyens d'engagement (2) diffèrent selon les tailles d'audiences et les réseaux sociaux :

L'engagement varie ainsi considérablement d'un réseau social à l'autre, d'après un étude menée par l'institut Forrester, il est même 58 fois (3) supérieur pour les publications sur Instagram que sur Facebook.

3) Le trafic généré sur les pages de la marque

L'augmentation du nombre de visiteurs sur le site de la marque renseigne sur son efficacité. En 2015, après avoir mené une campagne d'Influencer Marketing avec des blogueuses culinaires, Reblochon de Savoie a par exemple enregistré + 60% de trafic sur son site internet.

Les marques peuvent également mettre en place des landing pages dédiées au programme. Suivre le trafic qu'elles attirent devient alors un indicateur stratégique sur la réussite de la campagne. Pour augmenter ses ventes de fin d'années, Stella Cheese a ainsi mis en place une landing page dédiée à sa campagne d'Influencer Marketing Food : elle a généré près de 30 000 visites.

4) La construction de fichiers de prospects qualifiés

Les campagnes d'Influencer Marketing permettent de collecter beaucoup de données sur les consommateurs. Dans le cadre d'un jeu concours, d'une offre de bon de réduction, ou encore d'une souscription pour recevoir un contenu spécifique (newsletter, e-book, recettes etc.), les marques peuvent construire un fichier de prospects. L'objectif principal de la campagne de Mezzetta était par exemple de gagner des parts de marché : les influenceurs ont invité les internautes à remplir un questionnaire pour télécharger un bon de réduction, cela a permis à la marque de générer un fichier de prospects qualifiés de 70 000 personnes.

5) L'augmentation des ventes

Les influenceurs permettent d'agir directement sur les intentions d'achat de leurs audiences. Une étude (4) menée par Twitter et Annalect en 2016, révèle en effet que 40% des utilisateurs ont déjà acheté un article en ligne suite à la recommandation d'un influenceur. On peut évaluer l'impact d'une campagne d'Influencer Marketing sur les ventes de différentes manières :

  • Si la marque possède ou collabore avec un réseau de distribution en ligne, on peut suivre l'évolution des ventes en mettant en place des codes de promotion
  • Si la distribution se fait dans des petites, moyennes ou grandes surfaces, il est possible d'évaluer l'impact sur les ventes chez quelques distributeurs : en  juin 2015, deux semaines après le lancement de la campagne #BreakYouMake de Chobani sur les réseaux sociaux, les ventes du Chobani Flip au cœur du dispositif ont ainsi doublé chez les principaux distributeurs.

Définir puis mesurer les indicateurs clés de performance représentent ainsi des enjeux majeurs pour valider l'efficacité d'une campagne. Une étude menée par l'institut Nielsen sur une marque agroalimentaire a démontré que l'Influencer Marketing offrait un retour sur investissement 11 fois supérieur aux autres outils digitaux.

 

Sources : (1) eMarketer,(2) InfluencerMarketingHub et Michael Leander  3) Forrester, (4) Twitter et Annalect, (5) Nielsen

Pourquoi l'Influencer Marketing est-il particulièrement rentable pour les marques agroalimentaires ?  

L’Influencer Marketing apparaît comme le nouveau canal d’acquisition et de rétention pour les marques de grande consommation, il est d’autant plus efficace et profitable pour les marques agroalimentaires.

En mars 2016, deux jours après la publication sur la page Facebook Tasty de la recette en vidéo du «  Jalapeño Popper Burger », le grill de la marque Oster utilisé pour la recette s'est retrouvé en rupture de stock sur Amazon et sur Target.com. Cet effet sur les ventes laisse présager de l'opportunité que représente l'Influencer Marketing Food pour les acteurs de l'alimentation.

Les consommateurs prêtent une attention croissante à leur alimentation

Et c'est sur internet qu'ils cherchent leurs réponses. La requête "recettes healthy" a ainsi triplé d’importance sur les moteurs de recherche entre 2012 et 2017.
En témoigne le graphique Google Trends ci-dessous :

Plus encore, les consommateurs sont 87% à se renseigner en ligne avant d'acheter (1). Parmi les sources de renseignements, ils prêtent une attention particulière aux avis de leurs entourages.

Et ils sont 90%  à faire confiance aux recommandations émises par un tiers

Même s'ils ne le connaissent pas personnellement (2). Les influenceurs Food, en partageant des recettes sur les réseaux sociaux incarnent ces tiers que les marques agroalimentaires peuvent mobiliser. En témoignant de leurs expériences avec des produits agroalimentaires ils en améliorent la notoriété et influencent les comportements d'achats de leurs audiences. D'autant plus que :

Les contenus alimentaires se prêtent particulièrement bien à la création de visuels esthétiques

De nombreux influenceurs Food à l'image de Sanaz de Srunsforcakes (75 000 followers et une moyenne de 3 400 interactions par publication), partagent déjà des contenus créatifs et qualitatifs sur les réseaux sociaux. Les photos d'assiettes colorées, de lunch boxes ou de tables garnies ont en effet inondé les fils d'actualité Instagram et les boards Pinterest. Sur Instagram, le hashtag #Food est d'ailleurs le 26e plus utilisé et a dépassé les 170 millions de mentions en 2016 d'après les analyses de Webstagram.  Les vidéos de recettes réalisent aussi des records de visibilité : en moins de deux ans, les pages Tasty suivies par 100 millions de personnes ont publié 2000 vidéos. D'après The New Yorker, un tiers des vidéos est sponsorisé par des marques agroalimentaires.

Les contenus Food sont les plus engageants sur les réseaux sociaux

Ils enregistrent les meilleurs taux d'engagements. D'après une étude de Social Bakers réalisée entre le 18 janvier et le 16 Février 2015 sur les publications Facebook, les contenus Food ont en effet plus mobilisé que les autres :

Le  ROI sur les campagnes d'Influencer Marketing Food  est  ainsi supérieur à celui des autres industries

Les influenceurs s'adressent à une audience réceptive qui leur fait confiance et qui suit leurs conseils de consommation. Leur créativité, leur capacité à produire du contenu engageant et leur force de prescription représentent des atouts particulièrement stratégiques et rentables pour les marques agroalimentaires. D'après une étude eMarketer, le retour sur investissement moyen pour une campagne d'Influencer Marketing avoisine en effet $9 pour chaque dollar dépensé, pour les campagnes Food, il dépasse les $14.

L'engouement généré par les contenus alimentaires sur les réseaux sociaux, associé la réceptivité des audiences auxquelles donnent accès les influenceurs Food font ainsi de l'Influencer Marketing un levier très rentable pour les marques agroalimentaires.

Sources : (1) Smartfocus, (2) Nielsen, (3) Social Bakers

Les 10 meilleures campagnes d'Influencer Marketing Food en 2017

 

Pour assurer le succès de leurs produits avec les retours sur investissements les plus avantageux, les marques agroalimentaires sont de de plus en plus nombreuses à investir dans l'Influencer Marketing. Ci-dessous 10 campagnes qui ont amplement dépassé leurs objectifs :

Chaque dollar investi dans l’Influencer Marketing Food a généré 12 fois sa valeur en Earned Media (1). Le Earned Media, contrairement au Owned Media (les sites et comptes sociaux d'une marque) et au Paid Media (la publicité payante), est l'ensemble de la visibilité acquise par une marque grâce à des tiers (blogs, réseaux sociaux etc.).

Si le bouche-à-oreille est le procédé le plus efficace pour vendre, avec l’ampleur que prennent les réseaux sociaux dans le quotidien de chacun, il est aujourd’hui possible de le déployer à grande échelle en mobilisant des influenceurs pertinents.

1) Mezzetta - Gagner en notoriété et générer un fichier de prospects qualifiés

  • Qui ? Où ? : Une entreprise spécialisée dans l’épicerie salée (sauces, conserves et pots à tartiner) aux États-Unis.
  • Objectifs : Augmenter les parts de marché aux États-Unis.
  • Déroulé de la campagne : L’opération dure 6 mois et implique une cinquantaine de blogueurs Food, Lifestyle et Famille. Ils partagent auprès de leurs audiences des recettes et des visuels qualitatifs, adaptés au calendrier américain (exemple : en mai des recettes pour accompagner le traditionnel barbecue de Memorial Day). Les influenceurs expliquent avec transparence que leurs publications sont sponsorisées par la marque mais que les recettes et témoignages leurs sont bien personnels. Certains ont invité leurs abonnés à remplir un court questionnaire pour gagner un bon de réduction, un abonné sur deux a ainsi complété le questionnaire, permettant à Mezzetta de construire un fichier de prospects qualifiés de plus de 70 000 personnes.
  • Résultats :
    • 6 000 contenus uniques
    • 149 millions de vues
    • 530 000 engagements

2) Bob’s Red Mill - The United States of Cookies : Utiliser le patriotisme pour générer de la notoriété

  • Qui ? Où ? : Une marque qui vend des céréales, farines et préparation culinaires pour gâteaux sans OGM et biologiques aux États-Unis.
  • Objectifs : Créer de la notoriété, proposer des usages de consommation.
  • Déroulé de la campagne : Bob’s Red Mill a mobilisé 51 blogueurs culinaires, un par État Américain. Avec des produits de la marque, chacun a conçu et partagé sa recette de cookies, typique de sa terre natale. La campagne a été lancée en trois temps :
    • Un Facebook Live des stars Martha Stewart et Iron Chef Geoffrey Zakarian, connus pour leurs vidéos culinaires
    • Une Twitter party sur le thème des fêtes de fin d’année
    • Elle a ensuite été déployée sur les réseaux sociaux des influenceurs et relayée par ceux de la marque.
  • Résultats :
    • 134 millions d’impressions
    • 5 000 Pins Instagram
    • 17 500 engagements
    • 2 500 clicks que la landing page dédiée

3) Stella Cheese - Gagner une place de choix sur les tables de réveillon

  • Qui ? Où ? : Une marque de fromages américaine, d’origine italienne.
  • Objectifs : Augmenter les ventes à l’occasion des fêtes de fin d’année.
  • Déroulé de la campagne : 75 influenceurs ont créé des recettes originales et festives autour des produits de la marque. Ils ont partagé des témoignages exclusifs sur leurs traditions familiales et des souvenirs de Noël donnant à la campagne un aspect authentique et intimiste.
  • Résultats :
    • 2 500 contenus uniques
    • 86 000 engagements
    • 28 500 visites sur les landing pages dédiées du programme

4) Chupa Chups - Faire sourire pour renouer avec une cible qui a grandi

  • Qui ? Où ? : La célèbre marque de sucettes, en France et en Russie.
  • Objectifs : Recréer le lien avec les adolescents.
  • Déroulé de la campagne : Chupa Chups a mobilisé deux célébrités, des Vlogueurs et 100 influenceurs moyens, actifs sur Facebook, Youtube, Instagram et le réseau social russe VKontakte. Ils ont diffusé du contenu drôle et léger, à l’image du slogan de la marque “Forever Fun”. Les influenceurs ont également lancé le #ChupaChupsChallenge en partageant une photo d’eux enfant, et en reproduisant la mise en scène aujourd’hui, avec une Chupa Chups. Chacun a nominé des amis pour faire de même, l’effet boule de neige résultant a ainsi permis de renforcer la visibilité de la campagne.
  • Résultats :
    • 35  millions de personnes touchées
    • 6,6 millions de vidéos vues
    • 27% de taux d’engagement pour la Russie
    • 9,7% pour la France

5) Dorot - Éduquer le marché sur le produit et générer des ventes

  • Qui ? Où ? : Une marque qui commercialise des cubes de condiments surgelés, à base d’ail et d’herbes aux États-Unis.
  • Objectifs : Démontrer les usages du produit et générer des ventes.
  • Déroulé de la campagne : 60 influenceurs Food, Lifestyle et Famille ont partagé avec leurs audiences des astuces pour consommer les cubes Dorot et montrer à quel point ils sont pratiques et accessibles.
  • Résultats :
    • 2 100 contenus uniques
    • 70 000 engagements en ligne
    • + 15% de ventes, suivies grâce aux bons de réduction partagés par les influenceurs

6) Ricola - Fêter son anniversaire avec des BA

  • Qui ? Où ? : Ricola, la marque de bonbons suisse en Allemagne.
  • Objectifs : Célébrer les 75 ans de la marque et communiquer sur les initiatives de Responsabilité Sociale de l’entreprise.
  • Déroulé de la campagne : Pendant 1 mois, la marque a collaboré avec 30 blogueurs Allemands pour partager des articles et des visuels autour des bonbons aux plantes. La diffusion des contenus a été renforcée par des publicités sponsorisées sur les réseaux sociaux.
  • Résultats :
    • 8 millions d'impressions
    • 56 000 lecteurs uniques
    • 2 500 clicks générés

7) Stubbs BBQ - Générer du trafic en ligne avec des recettes créatives

  • Qui ? Où ? : Une marque de sauces américaine.
  • Objectifs : Créer de la notoriété pour le lancement d’un nouveau produit et générer du trafic sur le site internet de la marque.
  • Déroulé de la campagne : 10 influenceurs ont partagé des recettes créatives et inédites avec les sauces Stubbs BBQ. Ils ont utilisé chaque réseau social avec un objectif précis : Twitter pour annoncer qu’ils cuisinaient avec une Stubbs BBQ Sauce, leurs blogs pour publier le détail des recettes, Instagram pour partager des photos d’eux attablés avec leurs proches, Facebook pour créer du trafic vers leurs articles de blog dédiés et Pinterest pour diffuser des visuels qualitatifs.  
  • Résultats :
    • 8 millions de personnes touchées
    • 8 000 engagements
    • 1 million de visiteurs uniques sur les blogs

8) GoodFoods - S’inviter aux repas des grands rendez-vous américains

  • Qui ? Où ? : Une marque spécialisée dans la production de sauces et jus à base d’avocats aux États-Unis.
  • Objectifs : Générer de la notoriété.  
  • Déroulé de la campagne :  La campagne s’est faite en trois étapes, suivant trois temps forts du calendrier américain :
    • Pendant Game Days, la saison des matchs de baseball, les influenceurs Food, Lifestyle et Famille ont été mobilisés pour créer des recettes exclusives adaptés aux après-midi de matchs
    • Pour Thanksgiving, les influenceurs ont partagé leur conseils pour réenchanter leurs traditionnels dîners de novembre en mettant astucieusement les produits GoodFoods à l’honneur
    • Des recettes et conseils pour créer des amuses bouches originaux à l’occasion des dîners de réveillon ont été diffusés pour la 3e partie de la campagne

Les contenus ont été amplifiés grâce à de la publicité payante en native advertising sur un réseau d’éditeurs incluant Women’s Health ou encore Food Beast. L’opération a bien fonctionné car ils ont généré 45% et 34% de partage sur les comptes sociaux de GoodFoods alors que la moyenne d’engagement des publications de marques sur leurs réseaux est de 2%.

  • Résultats :
    • 2 000 contenus uniques
    • 75 000 engagements
    • 25 000 visites sur la landing page dédiée

9) Bigelow Tea  - Proposer de nouveaux usages à ses consommateurs

  • Qui ? Où ? : Bigelow Tea, une marque de thés principalement distribuée aux États-Unis.
  • Objectifs : Générer de la notoriété et proposer de nouvelles occasions de consommation
  • Déroulé de la campagne : La marque a collaboré avec des influenceurs Food et Lifestyle, réputés pour leur mode de vie sain. Ils ont fait preuve d’inventivité en produisant des contenus créatifs - chose a priori peu aisé autour d’un produit comme le thé. Ils ont ainsi partagé avec leurs audiences des recettes de thés glacés, de glaçons aromatisés, et même de baume à lèvres, mais aussi des DIY astucieux pour donner une seconde vie aux sachets de thé.
  • Résultats :
    • 32 000 engagements
    • +18,5% de ventes

10) Silk Almond Milk  -  Augmenter les ventes avec le meilleur ROI pendant Meatless Monday

  • Qui ? Où ? : Une marque de laits végétaux aux États-Unis.
  • Objectifs : Se positionner comme une alternative gourmande aux produits laitiers d’origine animale et générer des ventes.
  • Déroulé de la campagne : la marque a collaboré avec 258 influenceurs Food et Fitness pour créer du contenu à l’occasion du “Meatless Monday”. Ils ont partagé des recettes exclusives auprès de leurs audience pour mettre en avant les produits.
  • Résultats :
    • 1,7 millions d’impressions
    • $285 de ventes générées chaque 1000 personnes touchées, les campagnes précédentes de publicité payantes généraient en $16

 

Sources : (1) Étude Statista Influencer Marketing : Expert View - Comparison - Trends, 2017