Le blog de Malou : Influencer Marketing Food et visibilité pour les restaurants

Le blog de Malou

Best Case Restaurant - Plus de clients grâce au référencement local : Cedars Restaurant Libanais à Paris

Pour attirer des clients dans son établissement, il est indispensable d'apparaître dans les premiers résultats de Google pour les recherches de restaurants à proximité : c'est du référencement local. Nous l'avons travaillé pour Cedars. À l'heure où la majorité des Français choisissent leur restaurant en ligne avant de s'y rendre, apparaître dans les premiers résultats de recherche garantit d'attirer des clients dans son établissement. Améliorer sa visibilité en ligne demande ainsi de nombreuses optimisations et un travail régulier que Cedars nous a demandés de réaliser pour lui.

Cedars est un très bon restaurant libanais du 19e arrondissement de Paris. Conscients de l'importance des opportunités de chiffre d'affaires que le restaurant pouvait réaliser grâce au référencement local, les associés de Cedars nous ont confié leur page établissement sur Google My Business, ils ne l'ont pas regretté.

Le constat initial : Cedars est invisible sur Google

Les requêtes les plus stratégiques sur lesquelles il était urgent pour Cedars d'être visible sur Google étaient "restaurant libanais", "livraison libanais" et "traiteur libanais" à proximité de l'établissement. Pourtant, à la recherche d'un restaurant libanais dans le quartier, on ne trouvait jamais Cedars mais ses concurrents directs

On ne trouvait pas non plus Cedars lorsque l'on cherchait à se faire livrer un repas libanais dans le quartier :

Cedars était également invisible lorsque l'on recherchait un traiteur libanais à Paris 19 :

On constate ainsi qu'avant notre intervention, il n'y a aucune mention de Cedars dans les premiers résultats de Google pour toutes les requêtes stratégiques susceptibles de faire gagner des clients au restaurant.

Des optimisations pour apparaître dans le top 3 de Google et être visible des clients potentiels

Pendant plusieurs semaines, nous avons optimisé la page établissement du restaurant Cedars sur Google My Business, produit du contenu, répondu aux commentaires en utilisant judicieusement des mots clés, ajouté des photos, placé des liens pertinents et... on voit désormais Cedars dans les résultats de recherches qui peuvent lui apporter directement des clients.

L'établissement est apparu dans le top 3 de Google pour la recherche de restaurant libanais à proximité :

À la recherche d'un traiteur libanais, on trouve désormais Cedars sur Google Maps :

Cedars est même devenu numéro 1 pour la requête de livraison de repas libanais à proximité !

Résultat : Cedars a gagné en visibilité et ainsi attiré de nouveaux clients au restaurant

Les statistiques de la page établissement après nos optimisations sont excellentes :

Le nombre de clients qui ont trouvé Cedars en ligne a bondi de 150%.

Avant notre intervention, 40% des personnes qui regardaient la fiche de Cedars connaissaient déjà le restaurant et avaient directement recherché son nom dans la barre de recherche et 60% le découvraient. Aujourd'hui le référencement naturel s’est amélioré au point que la proportion de nouveaux visiteurs, de personnes qui ne connaissaient donc pas l'établissement et qui deviennent de nouveaux clients potentiels est passée à 82,5%, en 1 mois ceux sont ainsi plus de 2000 personnes qui ont découvert Cedars.

Le nombre de vues de l'établissement sur 1 mois a plus que doublé ! Cedars est désormais visible en ligne.

Le nombre de leads directs du restaurant sur 1 mois a augmenté de 57% :

Cedars est désormais visible par des clients qui avaient l'habitude de ne voir que ses concurrents dans leurs résultats de recherches. Et une fois qu'ils sont venus goûter aux mezzes libanais du chef Aboudi et à ses baklawas servis avec le grand sourire de Najlae... impossible de ne pas y retourner !

Best Case Restaurant - Apparaître en top 3 sur Google Maps pour attirer des clients : Bask San Francisco

Un bon référencement local est indispensable pour attirer des clients dans son établissement : il faut apparaître dans les 3 premières suggestions sur Google Maps. Cela nécessite une optimisation efficace de la page établissement sur Google My Business, nous l'avons fait pour Bask - un restaurant de tapas à San Francisco et ça a plutôt bien fonctionné.

83% des Américains utilisent leurs téléphones portables pour rechercher un restaurant. L'enjeu est donc d'apparaître dans les premiers résultats de recherche pour attirer dans son établissement tous les prospects potentiels. C'est ce que nous avons fait pour Bask.

Bask est un excellent restaurant Franco-Espagnol installé à San Francisco. Fondé par deux couples d'amis Français, l'établissement sert des spécialités basques et des tapas, il a déjà une clientèle d'habitués particuliers ou professionnels mais pourrait générer encore plus de chiffre d'affaires. C'est pour cela que Patrick, le gérant a fait appel à nous.

Le constat : À la fin de l'été, Bask était invisible sur Google

Les requêtes que les clients les plus prometteurs cherchent sur Google sont : "tapas" et "tapas restaurant". Pourtant, lorsqu'un internaute à proximité du Bask cherchait "Tapas" ou "Tapas restaurant" il trouvait les concurrents de Bask et se rendait ainsi naturellement dans leurs établissements.

Voici ce qui ressortait sur les moteurs de recherches à proximité de San Francisco :

On remarque qu'il n'y a aucune mention de Bask sur les premiers résultats de Google, le constat est le même pour les requêtes "best tapas" "tapas sf" "tapas San Francisco", le restaurant avait ainsi très peu de chances d'attirer des clients en ligne.

Des optimisations SEO pour améliorer la visibilité de l'établissement

Nous avons d'abord identifié les mots clés stratégiques - ceux que les prospects vont chercher pour trouver un établissement similaire à Bask et qui ont un bon équilibre entre volume de recherche et concurrence Google. Nous avons alors rédigé une description optimisée de l'établissement les incluant ingénieusement afin d'être mieux référencé sur les requêtes pertinentes. Nous avons complété la fiche établissement avec tous les attributs pertinents pour les requêtes clés, ajouté des photos en les nommant  judicieusement, enrichi le compte Google +, mais aussi partagé des publications régulières sur l'actualité du restaurant.

Nous avons également répondu à tous les commentaires de clients en insérant régulièrement des mots clés dans nos réponses.

Après un mois d'optimisations : Bask a fait son apparition dans le top 3 des résultats

Aujourd'hui lorsque les internautes à San Francisco recherchent un endroit où manger des tapas, c'est Bask qu'ils trouvent sur les premiers résultats :

 

Bask a également fait son apparition sur le top 3 pour les mots clés "best tapas" et "tapas sf" recherchées à proximité géographique de San Francisco.

Des visites accrues de la page établissement et une augmentation du nombre de clients gagnés en ligne

Les optimisations que nous avons réalisées ont fonctionné pour faire apparaître Bask dans le top 3 des résultats stratégiques liés aux tapas à San Francisco et le nombre de vues de l'établissement sur Google le confirme encore. En 1 mois, Bask a gagné près de 57 000 vues quasiment exclusivement sur Maps. Or être visible sur Maps c'est être visible par des prospects à proximité du restaurant et donc plus susceptibles de s'y rendre et de devenir clients.

En un mois, Bask a ainsi gagné près de 80 clients supplémentaires directement, auxquels il faut ajouter ceux qui n'ont pas eu besoin de demander l'itinéraire pour se rendre au restaurant.

Avant nos optimisations,  près de 32% des internautes se rendaient sur la page de Bask en tapant directement le nom du restaurant - c'est-à-dire qu'ils le connaissaient déjà voire étaient déjà clients - et 68% le découvraient en cherchant un établissement similaire. Après un mois, plus de 2000 personnes supplémentaires ont découvert Bask grâce à son référencement naturel, la proportion de ces nouveaux clients potentiels atteints est ainsi passée à 80,5%. 

La fiche établissement du Bask est ainsi apparue davantage sur l'écran de prospects qui avaient l'habitude de ne voir que ses concurrents dans leurs résultats de recherche. Désormais, Bask est sous leurs yeux : ils sont ainsi plus enclins à venir l'essayer puis à y retourner une fois qu'ils auront goûté son poulpe grillé, ses calamars sautés ou ses croquetas...

Et si vous passez par San Francisco, pensez à réserver ici vous ne le regretterez pas !

Best Case Restaurant - Améliorer son référencement sur Tripadvisor et Yelp : La Pizza d'Anita

Pour assurer le succès d'un établissement, il est essentiel de travailler son référencement afin que ses potentiels clients le trouvent lorsqu'ils cherchent un restaurant sur internet. 

7 Français sur 10 consultent les sites d’avis pour choisir leur restaurant (1).

Proposer une bonne cuisine, dans un joli cadre avec un service souriant et un bon rapport qualité prix ne suffit donc plus pour assurer le succès d’un restaurant : il est indispensable d’être visible en ligne pour attirer des clients.

Quentin Dubarry, propriétaire de la Pizza d’Anita l’a bien compris. Sûr de la qualité de son offre et conscient que gérer à la fois des fournisseurs, une cuisine et une salle constitue déjà un métier à temps plein, il a fait appel à Malou pour améliorer la visibilité de son restaurant et attirer plus de clients. 

Objectif : améliorer sa visibilité en ligne pour attirer plus de clients au restaurant

La Pizza d’Anita est un excellent italien dans le 16e arrondissement de Paris. Le restaurant a ses habitués comblés qui reviennent régulièrement pour déjeuner ou diner, mais il n'affiche quand même pas complet midi et soir et tourne ainsi en deçà de ses capacités.

Comment y remédier ? En décuplant le bouche à oreilles avec une communication efficace sur les bons canaux digitaux : Google, Tripadvisor, Yelp, La Fourchette... Le 1e mois nous avons commencé par prendre en charge les pages établissement du restaurant sur Tripadvisor et Yelp.

Le constat initial : un établissement invisible sur Tripadvisor et sur Yelp

Chez Anita, la cuisine italienne est savoureuse et copieuse, le rapport qualité prix très satisfaisant. Pourtant lorsque l'on recherchait un restaurant italien dans le quartier on ne trouvait pas la Pizza d'Anita, ni sur Tripadvisor, ni sur Yelp où elle ressortait à la 144e position, c'est-à-dire bien trop bas pour attirer des clients.

À la recherche de la meilleure pizza à proximité, La Pizza d'Anita ressortait en 14e position sur la seconde page. C'était bien trop loin pour attirer des clients car les internautes se contentent des informations présentes sur la 1e page qui recueille ainsi près de 90% des clics. Apparaître en page 1 est donc indispensable pour gagner des clients. 

Des optimisations et un travail soutenu pour devenir visible en ligne

Nous avons enrichi et optimisé les pages établissements de la Pizza d'Anita, choisi les catégories pertinentes dans lesquelles apparaître, complété tous les détails des services et de l'offre proposés. Nous avons rédigé une description optimisée de l'établissement en plaçant les mots clés stratégiques, l'avons publiée en français et en anglais. Nous avons également réalisé des photos et les avons partagées en les nommant judicieusement pour améliorer le référencement.

Nous avons également répondu à tous les commentaires de clients en insérant régulièrement des mots clés dans nos réponses pour renforcer la visibilité de La Pizza d'Anita sur les mots stratégiques.

Résultats après 1 mois : La Pizza d'Anita a gagné 80% de visiteurs sur ses pages et a effectué des bonds dans les classements

Sur Tripadvisor l'établissement a ainsi reçu près de 20% d'affichages supplémentaires et 80% de visiteurs en plus.

Les clics sur l'itinéraire ont doublés et l'affichages photos a augmenté de 133%.

Sur Yelp, les positions de La Pizza d’Anita sur les requêtes stratégiques ont nettement progressé. Le restaurant est passé pour :

  • « Pizzeria » : 244e à la 20e place
  • « Restaurant Italien » : de la 144e à la 33e place
  • « Italien » : de la 35e place à la 6e en page 1
  • « Pizza » : 14e à la 2e place en page 1

Grâce à ces progrès La Pizza d'Anita est désormais visible par les prospects susceptibles de chercher un restaurant italien à proximité. L'optimisation du référencement continue ce mois-ci pour faire que l'établissement apparaisse aux premières places de toutes les requêtes stratégiques et gagne ainsi davantage de clients.

L'impact sur le chiffre d'affaires sera bientôt mesurable, on vous tient au courant... mais jusque là, l'équipe de La Pizza d'Anita est ravie.

Sources : (1) Restauration digitale 2017- Paroles de professionnels et de convives.

 

Paris New York : une communication efficace pour le meilleur burger Parisien

Être référencé comme le 1er burger Parisien sur tous les classements peut s'avérer très rentable, mais impossible d'y parvenir sans une communication performante.

Le retour de Burger King en France, l’ouverture des américains Blend puis Five Guys et le lancement de plusieurs chaines de burgers gourmets tels que Big Fernand ou le Camion qui fume mènent à la même conclusion : le burger a la côte en France.

Et si vous cherchez le meilleur burger de Paris sur internet, vous avez de grandes chances de tomber sur Paris New York. C’est Le Bonbon qui vous le dira, Le Figaro, Fast And Food et même Topito.

Dans un marché aussi concurrentiel qu’est ce qui permet de se hisser en haut de tous les classements ? De bons produits servis avec le sourire dans un joli cadre ? Oui c'est certain mais sans une communication en ligne efficace personne ne vient essayer le burger la première fois. Ci-dessous les principales leçons à tirer de la communication de Paris New York pour réussir ses services midi et soir :

Leçon numéro 1 : Montrer les coulisses à plusieurs niveaux : chez les fournisseurs, en cuisine et en salle

  • La viande des burgers de PNY provient du Ponclet, un fournisseur Breton très haut de gamme. L’histoire est belle : diplômé d’HEC, David a choisi de retourner sur la terre de ses grands-parents pour y produire les meilleures viandes et fonder la maison Ponclet. Il s'occupe de toute la chaîne : de la reproduction des bêtes jusqu’à la découpe. L'histoire est belle et le témoignage bien mis en avant sur le site. Ça fonctionne : la vidéo a été regardée plus de 400 000 fois.

  • La bonne ambiance en cuisine est relayée sur les réseaux sociaux et sur le site de Paris New York avec humour - et sans tabou.

 

  • Les équipes sont efficacement mises en avant. Comme Big Mamma qui donne la parole à sa joyeuse squadra italienne sur Facebook et Instagram, sur les comptes de Paris New York on sourit aux publications des équipes en salle de sympathiques hipsters, souriants et visiblement proches les uns des autres. « Chaque team dans un restaurant est une vraie bande de potes, c’est comme ça » nous confirme Rudy Guénaire le fondateur.

Leçon numéro 2 : Mettre la communication au premier plan et aintenir le lien avec son audience même avec les mécontents

  • Le ton utilisé sur les publications de Paris New York est léger, jeune et branché :

Dans la section Philosophy du site internet on trouve ainsi les réponses aux questions les plus fréquemment posées par les clients. Toujours avec un ton léger et drôle :

  • Tous les Paris New York reçoivent de très bonnes notes sur les plateformes d'évaluation de restaurants (Google, Tripadvisor, La Fourchette, Yelp etc.), cela leur permet d'attirer plus de clients. Plus encore : répondre aux commentaires laissés par des clients sur ces plateformes permet aux établissements d'être naturellement mieux référencés et d'apparaître ainsi davantage sur les requêtes stratégiques telles que « Meilleur burger à Paris ». Les fondateurs prennent ainsi soin de répondre aux avis laissés sur leurs restaurants Avec Graffi, on répond toujours » nous confirme Rudy. Cette pratique permet de maintenir la réputation de Paris New York et de diminuer l'impact que peuvent avoir les mauvais commentaires sur les prospects

Leçon numéro 3 : Profiter de la visibilité offerte par les contenus publiés par les clients sur les réseaux sociaux

  • Le selfie toilettes : sur les comptes Facebook et Instagram de Paris New York, on retombe souvent sur des photos de selfies prises ... dans les toilettes du restaurant. D'où ça vient ? Rudy nous raconte : « Un jour un client a publié un selfie de lui dans nos toilettes, il y avait un effet sympa avec les néons rose et vert. Je l'ai regrammé et ça s'est enchaîné, de plus en plus de clients venaient faire leurs photos dans nos toilettes. On a même eu des gens qui venaient juste pour prendre leur selfie ! Depuis on a installé un mur de photos avec les meilleurs selfies. ». Si l'opération n'était pas préméditée elle a réussi à diffuser du contenu de marque pour Paris New York et confirme que l'originalité et la qualité de la décoration incitent les clients à prendre des photos et à les publier sur leurs réseaux sociaux.

  • Les contenus gourmands : le compte Instagram de Paris New York partage les photos des assiettes publiées par les clients. Ce sont d'ailleurs les contenus qui réalisent les meilleurs taux d'engagement de la page, le burger étant plutôt en position de force dans le mouvement foodporn, son hashtag a déjà enregistré plus de 9 millions de mentions sur Instagram.

Quelques mois après le lancement de Blend et de Big Fernand, Paris New York a ainsi réussi son pari en se hissant au sommet du podium des burgers parisiens.

La suite ? L'ouverture d'un lieu différent proche de Pigalle, les détails sont encore secrets. On peut en savoir plus ? « Il y aura une licence 4 et de la craft beer » nous annonce Rudy.

Affaire à suivre ...

Louiza

Fêtes de fin d'années et marketing d'influence : le cas Stella Cheese

Pour soutenir ses ventes de fin d'années et être présent sur les tables de réveillon américaines, Stella Cheese a fait appel à des mères de familles, blogueuses culinaires.

Près de 9 Français sur 10 prévoient des repas améliorés pour les fêtes de fin d'années, le budget moyen alloué aux dîners de réveillon a ainsi atteint 145€ en 2016 d'après un sondage Toluna pour LSA. C'est 5,7% de plus qu'en 2015. La période des fêtes de fin d'année représente ainsi une véritable opportunité commerciale pour les marques agroalimentaires. Stella Cheese l'a bien compris et pour maximiser ses ventes, la marque a lancé une campagne d'influencer marketing intelligente.

Key Learnings :

En invitant des influenceurs Food à partager des souvenirs personnels et authentiques de repas de Noël, Stella Cheese a touché 35 millions de consommateurs. À la suite de sa campagne d'Influencer Marketing, la marque de fromages italiens a ainsi enregistré une croissance de 10% de son chiffre d'affaires, plus deux fois plus forte que celle de ses concurrents (4,3% pour l'ensemble de la catégorie "Fromages Italiens").

Résultats de la campagne :

  • 35 millions de personnes atteintes
  • 90 000 interactions sur les réseaux sociaux
  • 28 500 visites sur les landing pages dédiées du programme

Les objectifs :

  • Augmenter les ventes de fin d’année
  • Se positionner comme incontournable pour les repas de réveillon
  • Les cibles : Les mères de familles américaines et les jeunes adultes qui cuisinent, en charge des repas de Noël.

La campagne :

Les 75 influenceurs Food, Famille et Lifestyle ont créé des recettes originales autour d’un fromage Stella. Chaque recette était accompagnée d’un témoignage, d’un souvenir familial de Noël, ou du partage d’une expérience sur le fait de recevoir des hôtes. Les 2500 publications ont enregistré de bons taux d’engagement grâce à la qualité des contenus partagés et à l’aspect authentique et intimiste donné par les influenceurs.

Ils ont également invité leurs audiences à participer à la campagne en créant leur propre recette à base de Stella Cheese.

Exemples de publications :

The Wandering Gipsy

Domestically Blissful

 

« Sans » : les opportunités commerciales derrière ces tendances alimentaires propagées sur les réseaux sociaux (sans gluten, lactose, OGM, viande etc.)

Sans gluten, sans lactose, sans OGM ... ces nouveaux comportements alimentaires offrent aux marques agroalimentaires l'opportunité de conquérir de nouvelles parts de marché.

Ella Woodward, blogueuse culinaire star a publié 3 livres, ouvert 2 restaurants, lancé la marque Deliciously Ella et rassemblé plus d’un million d’abonnés sur Instagram. Son crédo ? Les recettes végétariennes, sans gluten, sans produits laitiers et sans sucres raffinés. Elle témoigne à la fois de l’expansion de ces nouvelles tendances alimentaires à travers les blogs et réseaux sociaux mais aussi de l’opportunité commerciale qu’elles représentent.

Sans Gluten : une chance pour la montée en gamme des pâtes alimentaires, biscuits, gâteaux et produits d'épicerie

Les recettes et marques sans gluten sont de plus en plus visibles sur les réseaux sociaux, la mention #GlutenFree est ainsi apparue 16 millions de fois sur Instagram , en 2016, le marché des produits sans gluten atteignait déjà 40 millions d’euros et on prévoit une croissance de 20% sur 2 ans.

Le sans gluten est un moteur de la premiumisation de la demande pour le marché des pâtes alimentaires. Barilla l’a compris dès 2014, en lançant sa gamme sans gluten. Elle a permis à la marque d'enregistrer une hausse de 120% des ventes en valeur pour l’année suivante. « En moins de deux ans, Barilla fait 50% en volume du marché des pâtes sans gluten », a ainsi confirmé Géraldine Fiacre, directrice marketing Europe de l’Ouest chez Barilla.

Au Royaume-Uni, la marque Knorr a réussi à s'imposer sur le segment B2B des préparations culinaires en proposant une gamme sans gluten. Pour convaincre les restaurateurs d'introduire des options sans gluten à leur carte, la marque a lancé par une campagne d'influencer marketing sur des médias ciblés et sur Twitter. La campagne, menée pendant un mois a ainsi généré 3,4 millions d'impressions (trois fois plus que les objectifs initiaux) et 350 000 vidéos vues et a permis d'augmenter de près de 6% les parts de marché de Knorr.

Sans OGM, sans produits phytosanitaires : les perspectives de croissance prometteuses du « bio »

Les ventes de produits alimentaires issus de l'agriculture biologique ont dépassé les 7 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2016 et ils enregistrent près de 20% de taux de croissance. Davantage préoccupés par leur alimentation par les enjeux écologiques, les consommateurs sont en effet de plus en plus nombreux à se tourner vers des produits « bios ».

Bjorg (groupe Bonneterre et Cie) leader du marché de l’épicerie bio en GMS avec ¼ des parts de marché a ainsi investi dans le rayon traiteur (dont les produits bio ne représentent que 1,4% du chiffre d’affaires total) pour apporter une réponse aux consommateurs trop pressés pour cuisiner des produits frais, mais soucieux de manger bio. Les préparations végétales de la marques font régulièrement l'objet de publications d'influenceuses Food et Lifestyle sur les réseaux sociaux :

Le segment des boissons offre également de belles perspectives pour le bio. Le groupe AlterFood l’a bien compris en commercialisant jus, sodas, eaux de coco et thés glacés issus de l’agriculture biologique en France. Un de leur principal levier de communication ? « Les influenceurs sur Instagram, au mois de mai nous avons eu 15 publications d’influenceurs Lifestyle et Food qui ont testé nos produits. Ils partagent leurs expériences auprès de leurs communautés, réceptives à la naturalité des produits et au positionnement sympa de nos marques. Ça nous permet de mieux se faire connaître et de développer nos ventes. » nous explique Éléonore de Saint Périer, Chef de Produits chez Alfterfood.

Coca-Cola a également investi dans les boissons biologiques en rachetant en 2011 Honest Tea. Pour renforcer sa notoriété et atteindre de nouveaux consommateurs la marque a misé sur l'Influencer Marketing avec la campagne #RefreshinglyHonest. Elle a fait appel à des influenceurs Lifestyle, Fitness et des mamans influentes comme Jessica Shy pour partager avec humour leur conception de l'honnêteté.

Ces témoignages rafraîchissants ont permis à la marque de toucher 17,2 millions de personnes, de générer 320 000 interactions et de maintenir une croissance à deux chiffres.

Sans viande ou presque : flexitariens et végétariens nouvelles cibles du rayon traiteur

Prise de conscience éthique ou écologique, voire militantisme : la diminution de la consommation de protéines animales a ouvert la voie à de nouveaux marchés. Carrefour et Picard ont ainsi lancé de nouvelles gammes de produits « Veggie » pour séduire les 60% de Français désireux de réduire leur consommation de viande.

Même Fleury Michon acteur traditionnel du rayon charcuterie (baisse de 0,6% de la consommation en France) s'est adapté à l'évolution du marché en lançant en janvier 2017 « Côté Végétal » une gamme de produits sans protéines animales.

Sans aucun produit animalier et sans lactose : une aubaine pour les produits à base de soja, légumineuses et laits végétaux

Même s’ils sont très minoritaires, le nombre de personnes véganes qui ont exclu viandes, poissons, lait animal, œufs et tous les produits liés à l’exploitation des animaux a augmenté de 350% au Royaume-Uni sur les dix dernières années, en particulier auprès des jeunes de 15 à 34 ans (42%). Ils sont en effet les plus enclins à partager sur les réseaux sociaux - notamment Instagram, et à être influencés dans leur consommation quotidienne : le hashtag #vegan a par exemple été utilisé 45 millions de fois sur Instagram, c'est 13 fois plus que #veggie.

Si les produits végans sont encore très souvent issus de petites marques distribuées en magasins bios ou sur des marketplaces ciblées, ils offrent toutefois de belles opportunités aux industriels agroalimentaires notamment autour des produits à base de soja et de laits végétaux. Les ventes de lait d'amande et de lait de riz ont par exemple doublé entre 2013 et 2015.

Danone a ainsi racheté WhiteWave le leader américain des boissons et yaourts végétaux, aussi propriétaire de Alpro. Avec 1,7 million d'abonnés et Facebook, 110 000 sur Instagram et une chaine YouTube particulièrement active, la marque utilise les réseaux sociaux pour convaincre de nouveaux clients et les fidéliser avec du contenu de qualité. Les vidéos de recettes partagées dépassent ainsi régulièrement le million de vues :

Les régimes alimentaires « sans » sont apparus en réponse à des intolérances alimentaires, aujourd'hui ils se développent grâce à des prises de conscience sanitaires, éthiques ou écologiques et offrent aux acteurs de l'industrie alimentaire de nouveaux leviers de croissance pour augmenter leurs ventes.

Louiza

Les plus jolis comptes Instagram Food pour des collaborations efficaces

La créativité des influenceurs sur Instagram offre aux marques agroalimentaires l'opportunité de diffuser du contenu qualitatif et engageant.

Ci-dessous les comptes Instagram les plus inspirants en fonction de vos objectifs :

Pour viser les familles : Lee Samantha, la maman aux assiettes créatives

Mère de deux enfants installée en Malaisie, Lee Samantha inspire ses 706 000 abonnés en partageant des assiettes originales et colorées. Ses publications aident les mamans à proposer des alternatives saines, gourmandes et ludiques à leurs enfants. Elles suggèrent de nouvelles occasions de consommations de produits alimentaires qui influencent les comportements d'acheteurs de ses abonnés, agissant ainsi directement sur les ventes de ses partenaires. Elle a déjà collaboré avec Barilla, Ben & Jerry’s et Panasonic Cooking.

Pour convaincre les jeunes adultes gourmands mais pressés : Issy Hossak

La créatrice du blog Top with Cinnamon a déjà rassemblé une audience de 229 000 personnes. Elle influence la consommation des jeunes actifs en leur partageant des recettes adaptées : simples, rapides et gourmandes. Issy Hossak a travaillé avec des marques de grande consommation telles que Magnum, des fournisseurs de petit électroménager et d'ustensiles comme Cuisinart mais également avec Buzzfeed.

Pour augmenter la notoriété : du placement produit innovant avec Francesco Mattucci de Kitchen Suspension

L’artiste italien fait tout voler en cuisine sous les yeux de ses 55 000 abonnés. Il partage ses créations auprès d'une audience réceptive qui manifeste près de 8% d'engagement à chacune de ses publications. L'influenceur est idéal pour promouvoir des produits de grande consommation, il a ainsi déjà collaboré avec Kinder, Coca-Cola et avec la marque de biscuits italiens Mulino Bianco. Ses photos sont également pertinentes pour mettre en scène des accessoires de cuisine, une collaboration avec des fabricants ou distributeurs de petit électroménager ou d'ustensile de cuisine ferait ainsi particulièrement sens.

Pour accompagner une montée en gamme : Natalie Mortimer & Holly Erickson

Les auteurs du compte The Modern Proper se décrivent comme « créatrices de recettes, photographes, stylistes Food et adeptes du fait maison ». Elles partagent en effet avec leurs abonnés des recettes équilibrées, colorées et toujours très bien illustrées. Elles ont collaboré avec la marque de yaourts Chobani qui a déjà placé l'influencer marketing au coeur de sa stratégie de croissance, mais également avec des marques haut de gamme comme le Creuset spécialiste historique des cocottes en fonte. La qualité des visuels publiés sur le compte en fait un partenaire idéal pour soutenir une montée en gamme d'un ligne de produits ou d'une marque.

Pour lancer un produit sain, bio ou sans gluten : La ligne gourmande

Blogueuse, auteur et éditrice de plusieurs livres de cuisine, Rabia a conquis son audience avec des recettes saines et gourmandes, sans sucre ajouté, parfois sans gluten et sans lactose. Elle a une force de prescription pour recommander des produits proches de sa ligne éditoriale : sains, issus de l'agriculture biologique, sans additifs. Elle a ainsi déjà promu des marques adaptées aux sportifs comme Nu3 ou des marques biologiques comme Force Ultra Nature.

Pour améliorer la notoriété et le chiffre d'affaires d'un restaurant : Le Fooding

Le compte Instagram du média le Fooding partage avec ses 183 000 abonnés les plus belles assiettes de restaurants, coffee shops et salon de thés principalement à Paris, Londres et New-York. La spécificité du compte réside dans le fait que ses photos sont toutes des regrams, c'est à dire des publications d'autres comptes qui ont été accompagnées des mentions #lefooding et @lefooding et qui ensuite ont été re-partagées sur LeFooding. Apparaître sur ce compte Instagram, dont l'audience croit de 2% chaque mois accorde une visibilité considérable aux établissements de restauration et offre des opportunités de recruter de nouveaux prospects et clients.

Augmenter ses ventes avec de l'Influencer Marketing Food : le cas M&Ms

En accordant une place de choix à l'Influencer Marketing dans sa stratégie digitale, M&M's a réussi à en faire un levier efficace de croissance des ventes.

Pour fêter ses 75 ans, M&M's a réussi à susciter l'enthousiasme sur les réseaux sociaux en mobilisant des influenceurs et des célèbres Youtubeurs autour de la campagne #MMSFLAVORVOTE. Ils ont encouragé les consommateurs à voter pour leur saveur préférée entre Honey Nut, Chili Nut et Coffee Nut et il y a eu peu d'abstention.

Key Learnings :

M&M’s a réussi à maintenir le lien avec ses consommateurs et à les engager en utilisant des influenceurs qui leur parlent au quotidien sur divers registres (Humour, Lifestyle, Food) et supports (YouTube, Facebook, Instagram, Twitter, Vine, Blogs). Les interactions sur les réseaux sociaux de la marque continuent ainsi d'augmenter de 80% chaque année. Cette forte visibilité a contribué à maintenir les exigences de vente de la marque.

La croissance enregistrée par M&M’s est en effet 8 fois supérieure à la moyenne de la catégorie snacks chocolatés.

Résultats :

  • 269 millions d’impressions (PR et Social Media et Influencers impressions), soit 179% des objectifs
  • 216 publications d’influenceurs
  • 14,4 millions d’engagements sociaux et 1 million de votes
  • 17 000 hashtags #MMSFLAVORVOTE

Objectifs :

  • Générer de la notoriété à l’occasion des 75 ans de la marque en mobilisant les internautes pour élire leur saveur préférée (Honey Nut, Chili Nut ou Coffee Nut)
  • Augmenter les intentions d’achats et les ventes
  • Obtenir 125 millions d’impression sur les réseaux sociaux

La campagne :

Elle s’est ouverte par une vidéo de l’acteur américain Tony Hale, connu pour son rôle dans la série Veep. Il a invité les internautes à se mobiliser pour élire leur saveur de M&M’s préférée parmi trois variétés. Pour maximiser la visibilité de la campagne et engager le plus de consommateurs, les appels au vote ont été réitérés par des influenceurs aux univers et tailles d'audiences variées : des acteurs, des YouTubeurs professionnels, des mamans bloggeuses, des influenceurs Lifestyle etc. Tous ont publié du contenu avec le hashtag #MMsFlavorVote.

Les influenceurs :

De véritables célébrités à l’image de Lisa Koshy (12 millions d’abonnés sur Instagram, et 9,6 sur Youtube), des influenceurs plus modestes de plusieurs dizaines de milliers d’abonnés (comme la blogueuse Food Stacey Home Maker) mais principalement des influenceurs intermédiaires comptant 100 000 et 200 000 abonnés.

Des influenceurs stars :

  • Liza Koshy
  • Markaaaay 1,2 million d’abonnés
  • Le duo de comédiens Rhett & Link 4,4 millions d’abonnés Youtube pour lesquels M&Ms a sponsorisé un de leur épisode vidéo

Des spécialistes des vidéos sur les réseaux sociaux :

  • Darius Benson devenu célèbre grâce à ses parodies sur le réseau social Vine, 390 000 abonnés sur Instagram, 240 000 sur Youtube et 470 000 sur Facebook
  • Le YouTubeur aux 104 000 abonnés Dany Gonzales et 114 000 sur Instagram
  • Le comédien Matt King aux 204 000 abonnés surInstagram, 68 000 sur Youtube, et 108 000 sur Twitter

Des influenceuses Food :

Des influenceurs Lifestyle :

Les meilleurs réseaux sociaux pour réussir sa campagne d’Influencer Marketing Food

Certains réseaux sociaux sont plus adaptés que d'autres pour réussir une campagne d'Influencer Marketing Food, ci-dessous notre sélection des plus pertinents en fonction de vos objectifs :

60% des consommateurs utilisent désormais les réseaux sociaux pour trouver une recette et les contenus qu’ils consultent exercent une réelle influence sur leurs décisions d’achat. Deux jours après la publication de la recette du « Jalapeño Popper Burger » sur la page Facebook Tasty, le grill de la marque Oster utilisé dans la vidéo s'est ainsi retrouvé en rupture de stock sur Amazon et sur Target.com.

Chaque réseau social présente des atouts qui peuvent servir les objectifs des marques agroalimentaires et leur permettre de réaliser des campagnes d'Influencer Marketing plus performantes.

Facebook : Des vidéos Food et des jeux concours pour maximiser le reach

Avec presque 2 milliards d'utilisateurs, Facebook est le réseau social qui permet de toucher la plus large audience. Légèrement plus masculin, et plutôt jeune avec 68% des utilisateurs de moins de 34 ans Facebook est particulièrement efficace pour diffuser des vidéos et mobiliser sur des jeux concours pour améliorer les ventes.

Les contenus vidéos réalisent en effet de bonnes performances pour les campagnes d'Influencer Marketing. Pour atteindre les adolescents à l'occasion des jeux Olympiques de 2016, Coca-Cola Brazil a mobilisé des influenceurs principalement sur Facebook et Instagram. Un des contenus les plus efficaces de cette campagne est la vidéo du YouTubeur Christian Figueiredo diffusée sur Facebook : elle a été vue 1,9 millions de fois et a généré plus de 100 000 engagements. Au total, la campagne #ThatsGold a ainsi permis de toucher 21 millions d’adolescents.

Les jeux concours permettent également d'exécuter des campagnes efficaces. Avec l'opération « Do us a Flavor », Lay's souhaitait en effet générer de la notoriété et de l'engouement auprès des 18-25 ans en les invitant à imaginer la prochaine saveur de leurs chips. En déployant la campagne sur Facebook, la marque comptait récolter 1,2 million de votes, elle en a reçu 3,8 millions, mais également 955 millions d'impressions et a triplé le nombre d'abonnés de sa page. L'exécution de la campagne a ainsi permis à Lay's d'augmenter ses ventes de 12%.

Facebook est donc particulièrement efficace pour toucher un maximum de prospects mais pour générer de l'engagement, Instagram enregistre de meilleures performances.

Instagram : Des photos qualitatives pour convaincre les Foodistas

Avec une moyenne d'engagement 58 fois supérieure à celle de Facebook, Instagram est le réseau idéal pour interagir avec ses cibles, en particulier pour l'industrie agroalimentaire où les contenus Food enregistrent les taux d'engagement les plus élevés (7,14% en moyenne). Ils permettent ainsi aux marques d'obtenir de précieux retours sur leurs produits, en particulier de la part de consommatrices car les femmes représentent 68% des 600 millions d'utilisateurs actifs.

Les influenceurs Instagram permettent ainsi aux marques agroalimentaires de diffuser des photos de qualité, mettant en avant les produits dans une recette ou suggérant des occasions de consommation. La marque Naked Juice a par exemple fait appel à l'influenceuse mode Kate La Vie pour placer astucieusement une bouteille de jus sur une photo Lifestyle et se positionner comme une boisson idéale pour les jeunes femmes actives et élégantes.

Le 1er mars 2016, le Fast Food Américain Sonic Drive-In a lancé une nouvelle gamme de dessert : les Creamery Shakes. Pour assurer le succès de ses produits, Sonic Drive-In s’est associé avec un Chef influenceur sur Instagram pendant le festival Coachella. Le chef a ainsi créé des milkshakes originaux au format carré que les participants du festival pouvaient choisir sur Instagram, commander puis régler en partageant une photo avec le hashtag #SquareShakes.

En quatre jour, l'opération a généré près de 30 000 interactions. Cette campagne d’Influencer Marketing Food fait partie de la stratégie de diversification de la chaîne et a permis d’enregistrer une augmentation des ventes de 5,5% sur le semestre.

Si les influenceurs Instagram utilisent des mots clés pertinents pour assurer visibilité et engagement à leurs publications, il n'est toutefois pas possible aujourd'hui de partager un lien dans une publication. Les URL peuvent uniquement être partagés dans la "bio" du compte Instagram c'est-à-dire dans la description de l'utilisateur. Instagram est donc particulièrement efficace pour assurer de la visibilité et de l'engagement autour des produits mais il pertinent d'adopter des stratégies multicanal pour renforcer une campagne d'Influencer Marketing Food et générer plus de ventes.

Twitter : Idéal pour générer du trafic en ligne

Limité à 140 caractères par publication, Twitter est probablement le moins visuel des réseaux sociaux, il semble donc a priori peu adapté à de l'Influencer Marketing Food. Pourtant, 32% des tweets liés à des marques font référence à des acteurs de l'industrie agroalimentaire. Les contenus Food ont donc définitivement leur place sur les fils d'actualité Twitter.

En Avril 2017 la marque vegan et sans gluten Garden Lites ainsi fait appel à des blogueurs food et famille pour promouvoir ses desserts avec le hashtag #HookedonVeggies. Tous les tweets des influenceurs comprenaient un lien vers le site de la marque. En 4 jours, ils ont été vus par 5,8 millions d’utilisateurs.

  

Twitter se trouve être un outil efficace pour partager des URL ou des bons de réduction, Starbucks a par exemple réussi à généré 180 000 dollars de ventes suite à sa campagne Tweet-a-coffee en 2013.

Pinterest : Le réseau Food pour convertir les femmes CSP+ en consommatrices

Pinterest a été pensé pour partager et enregistrer des visuels inspirants et les contenus alimentaires mobilisent fortement les utilisateurs : on comptabilise 100 millions de boards Food et 1,7 milliard de recettes publiées. Avec 150 millions d’utilisateurs actifs dont 75% de femmes et la moitié ayant un revenu supérieur à 50 000 dollars par an, le réseau apparaît comme l'outil idéal pour atteindre les consommatrices CSP+.

Pour assurer la réussite du lancement de sa nouvelle gamme Cold Stone Creamery et atteindre ces jeunes femmes CSP+, le groupe International Delight a ainsi fait appel à des blogueuses Food. L'influenceuse WillCookForSmiles a rassemblé plus de 28 000 pins sur Pinterest avec sa recette du White Wedding Cake Milkshake. Si les résultats de la campagne sur les ventes n'ont pas été communiquées, le pouvoir prescripteur de Pinterest ne fait pas de doute : 70% des utilisateurs ont en effet déclaré y passer du temps pour s'inspirer avant de concrétiser un achat.

Pinterest est toutefois très ancré aux Etats-unis (près de la moitié des utilisateurs).

Youtube : Des vidéos pour vendre aux jeunes adultes

D'après une étude Think With Google, 69% des mères de moins de 34 ans regardent des vidéos de cuisine chaque semaine. Et elles sont 68% à acheter les produits qu'elles voient dans les vidéos. La plupart des campagnes d'Influencer Marketing Food réussies incluaient ainsi une présence sur YouTube. C'est le cas de la marque américaine Tyson qui a mobilisé des Mamans blogueuses pour améliorer ses ventes de nuggets. La campagne intitulée « Why should cookies have all the fun ? » a ainsi permis de diffuser du contenu drôle et décalé mettant en scène les nuggets, elle a généré 8,8 millions d'impressions sociales et une augmentation de 42% des ventes.

Les vidéos YouTube sont également très efficaces pour faire découvrir des produits Food et convertir des prospects potentiels. En 2014, pour se lancer sur le marché Américain la marque de box alimentaires Try The World a ainsi fait appel à la très populaire YouTubeuse Missy Lanning, alors 300 000 abonnés à sa chaine. Missy a réalisé un Taste Test Challenge : pour faire découvrir le concept de la box, elle a filmé ses réactions alors qu'elle goûtait chacun des produits les yeux bandés avec son époux. L'année suivante, la marque a doublé son chiffre d'affaires.

Une stratégie d'Influencer Marketing multicanal, tirant profit de la complémentarité de chaque réseau social permet ainsi aux marques agroalimentaires d'acquérir de nouveaux clients et d'entretenir une véritable préférence de marque pour les fidéliser.

Gagner des parts de marché grâce à l'Influencer Marketing Food : le cas Chobani

En plaçant l'Influencer Marketing au cœur de sa stratégie de communication, Chobani - 12 ans d'existence - est passé en 2016 devant Yoplait le leader historique sur le marché des yaourts aux États-Unis.

La marque a généré près de 2 milliards de dollars de chiffre d'affaires et une croissance à deux chiffres l'année dernière. Elle continue de gagner des parts de marché en utilisant l'Influencer Marketing. En juin 2015, à l’occasion du lancement de la gamme Chobani Flip, Chobani a ainsi lancé la Campagne #BreakYouMake.

Key Learnings :

En diversifiant les registres des influenceurs partenaires (Lifestyle, Famille et Sport) et en ne se centrant pas uniquement sur des influenceurs Food, Chobani a réussi a se positionner comme un partenaire privilégié de la pause saine et gourmande des jeunes adultes.

Résultats :

  • 80 millions d’impressions sociales
  • En deux semaines le hashtag #BreakYouMake a été utilisé par 200 personnes uniques et a enregistré 71 000 interactions Instagram
  • 2 semaines après le lancement de la campagne (renforcée par 4 spots télé) les ventes de Chobani Flop ont doublé chez les principaux distributeurs
  • 90% des publications les plus engageantes provenaient des influenceurs et non de Chobani

Objectifs :

  • Se positionner en « top of mind » du snack sain à la pause
  • Générer des ventes et présenter la gamme du Chobani Flip (4 variétés)
  • Créer de l’affluence dans le Chobani Café de Soho en offrant un Chobani Flip Break

Les cibles : Les jeunes adultes, actifs ou sportifs intéressés par la consommation d’un produit réputé sain (faible en matières grasses et riche en protéines).

La campagne :

La marque a activé des influenceurs de différents univers (Mode, Sport, Cuisine, Lifestyle) et avec des tailles d’audience variées (50 000 à 1 million d’abonné au moment de la campagne). Au total, ils représentent une audience potentielle de 4,4 millions de personnes. Ils ont publié sur leurs réseaux sociaux leurs « break times » accompagnés d’un « Chobani Flip ».

Exemples d’influenceurs :

Des célébrités :

  • Le mannequin Don Benjamin, 1,9 millions d’abonnés aujourd’hui, 1 million pendant la campagne en juin 2015
  • L’actrice Tori spelling 800 000 abonnés aujourd’hui, 440 000 en 2015

Des sportifs :

  • La surfeuse professionnelle Anastasia Ashley, 1,1 million d’abonnés aujourd’hui (840 000 en 2015), à l’origine de 20 000 interactions sociales sur Instagram
  • Le joueur de football Mikeysam52 118 000 abonnés aujourd’hui, 110 000 en juin 2015

Des influenceurs Lifestyle et Food :

 

Comment mesurer le succès d’une campagne d’Influencer Marketing ? (Exemples Food)  

Il est indispensable d'identifier les indicateurs quantitatifs et qualitatifs qui confirment que l'Influencer Marketing Food atteint ses objectifs de rentabilité.

En 2016, 81% des marques qui ont lancé une campagne d’Influencer Marketing ont conclu à l’efficacité de l’opération (1). Mais selon quels critères évalue t-on la réussite d'une campagne d'Influencer Marketing ?

1) La taille et la qualité de l'audience atteinte

Le premier indicateur à suivre pour espérer un vrai impact sur les ventes est le nombre de personnes exposées aux contenus. Grâce à une campagne menée sur 6 mois avec des Influenceurs Food, la marque de produits italiens Mezzetta a par exemple réussi à toucher 149 millions d'Américains.
Plus les cibles visées sont précisément qualifiées (sexe, âge, profil sociologique, habitudes de consommation, intérêts, localisation etc.) plus elles seront réceptives au message de la campagne, et ainsi plus aptes à être converties en consommatrices. La qualification de l’audience agit directement sur le second critère :

2) L'engagement généré sur les publications

Par engagement, on entend toutes les formes d’interactions que les internautes ont manifestées sur les contenus publiés par les influenceurs :  les « likes », les commentaires, les partages, les clicks, ainsi que les mentions sur les réseaux sociaux. Tous n’ont pas la même valeur, le partage d'une publication témoigne par exemple d'un engagement plus fort qu'un simple like. Trois paramètres agissent sur l'engagement :

  • Le nombre d’influenceurs mobilisés
  • La taille de leurs audiences respectives
  • Les moyennes d’engagement sur leurs propres comptes

Ainsi, plus l’engagement est élevé, plus la campagne a visé juste. Lors de la campagne #ForeverYoung menée pour Chupa Chups en janvier 2017, les publications des influenceurs ont par exemple généré un taux d'engagement record de 27% en Russie.

Le taux d’engagement se mesure alors en divisant la somme des interactions sur une publication, par le nombre de personnes qui suivent le compte. Pour un calcul plus exact, chaque type d'interaction peut être pondéré d'un coefficient (maximal pour le partage, minimal pour le like). Les taux moyens d'engagement (2) diffèrent selon les tailles d'audiences et les réseaux sociaux :

L'engagement varie ainsi considérablement d'un réseau social à l'autre, d'après un étude menée par l'institut Forrester, il est même 58 fois (3) supérieur pour les publications sur Instagram que sur Facebook.

3) Le trafic généré sur les pages de la marque

L'augmentation du nombre de visiteurs sur le site de la marque renseigne sur son efficacité. En 2015, après avoir mené une campagne d'Influencer Marketing avec des blogueuses culinaires, Reblochon de Savoie a par exemple enregistré + 60% de trafic sur son site internet.

Les marques peuvent également mettre en place des landing pages dédiées au programme. Suivre le trafic qu'elles attirent devient alors un indicateur stratégique sur la réussite de la campagne. Pour augmenter ses ventes de fin d'années, Stella Cheese a ainsi mis en place une landing page dédiée à sa campagne d'Influencer Marketing Food : elle a généré près de 30 000 visites.

4) La construction de fichiers de prospects qualifiés

Les campagnes d'Influencer Marketing permettent de collecter beaucoup de données sur les consommateurs. Dans le cadre d'un jeu concours, d'une offre de bon de réduction, ou encore d'une souscription pour recevoir un contenu spécifique (newsletter, e-book, recettes etc.), les marques peuvent construire un fichier de prospects. L'objectif principal de la campagne de Mezzetta était par exemple de gagner des parts de marché : les influenceurs ont invité les internautes à remplir un questionnaire pour télécharger un bon de réduction, cela a permis à la marque de générer un fichier de prospects qualifiés de 70 000 personnes.

5) L'augmentation des ventes

Les influenceurs permettent d'agir directement sur les intentions d'achat de leurs audiences. Une étude (4) menée par Twitter et Annalect en 2016, révèle en effet que 40% des utilisateurs ont déjà acheté un article en ligne suite à la recommandation d'un influenceur. On peut évaluer l'impact d'une campagne d'Influencer Marketing sur les ventes de différentes manières :

  • Si la marque possède ou collabore avec un réseau de distribution en ligne, on peut suivre l'évolution des ventes en mettant en place des codes de promotion
  • Si la distribution se fait dans des petites, moyennes ou grandes surfaces, il est possible d'évaluer l'impact sur les ventes chez quelques distributeurs : en  juin 2015, deux semaines après le lancement de la campagne #BreakYouMake de Chobani sur les réseaux sociaux, les ventes du Chobani Flip au cœur du dispositif ont ainsi doublé chez les principaux distributeurs.

Définir puis mesurer les indicateurs clés de performance représentent ainsi des enjeux majeurs pour valider l'efficacité d'une campagne. Une étude menée par l'institut Nielsen sur une marque agroalimentaire a démontré que l'Influencer Marketing offrait un retour sur investissement 11 fois supérieur aux autres outils digitaux.

 

Sources : (1) eMarketer,(2) InfluencerMarketingHub et Michael Leander  3) Forrester, (4) Twitter et Annalect, (5) Nielsen

Pourquoi l'Influencer Marketing est-il particulièrement rentable pour les marques agroalimentaires ?  

L’Influencer Marketing apparaît comme le nouveau canal d’acquisition et de rétention pour les marques de grande consommation, il est d’autant plus efficace et profitable pour les marques agroalimentaires.

En mars 2016, deux jours après la publication sur la page Facebook Tasty de la recette en vidéo du «  Jalapeño Popper Burger », le grill de la marque Oster utilisé pour la recette s'est retrouvé en rupture de stock sur Amazon et sur Target.com. Cet effet sur les ventes laisse présager de l'opportunité que représente l'Influencer Marketing Food pour les acteurs de l'alimentation.

Les consommateurs prêtent une attention croissante à leur alimentation

Et c'est sur internet qu'ils cherchent leurs réponses. La requête "recettes healthy" a ainsi triplé d’importance sur les moteurs de recherche entre 2012 et 2017.
En témoigne le graphique Google Trends ci-dessous :

Plus encore, les consommateurs sont 87% à se renseigner en ligne avant d'acheter (1). Parmi les sources de renseignements, ils prêtent une attention particulière aux avis de leurs entourages.

Et ils sont 90%  à faire confiance aux recommandations émises par un tiers

Même s'ils ne le connaissent pas personnellement (2). Les influenceurs Food, en partageant des recettes sur les réseaux sociaux incarnent ces tiers que les marques agroalimentaires peuvent mobiliser. En témoignant de leurs expériences avec des produits agroalimentaires ils en améliorent la notoriété et influencent les comportements d'achats de leurs audiences. D'autant plus que :

Les contenus alimentaires se prêtent particulièrement bien à la création de visuels esthétiques

De nombreux influenceurs Food à l'image de Sanaz de Srunsforcakes (75 000 followers et une moyenne de 3 400 interactions par publication), partagent déjà des contenus créatifs et qualitatifs sur les réseaux sociaux. Les photos d'assiettes colorées, de lunch boxes ou de tables garnies ont en effet inondé les fils d'actualité Instagram et les boards Pinterest. Sur Instagram, le hashtag #Food est d'ailleurs le 26e plus utilisé et a dépassé les 170 millions de mentions en 2016 d'après les analyses de Webstagram.  Les vidéos de recettes réalisent aussi des records de visibilité : en moins de deux ans, les pages Tasty suivies par 100 millions de personnes ont publié 2000 vidéos. D'après The New Yorker, un tiers des vidéos est sponsorisé par des marques agroalimentaires.

Les contenus Food sont les plus engageants sur les réseaux sociaux

Ils enregistrent les meilleurs taux d'engagements. D'après une étude de Social Bakers réalisée entre le 18 janvier et le 16 Février 2015 sur les publications Facebook, les contenus Food ont en effet plus mobilisé que les autres :

Le  ROI sur les campagnes d'Influencer Marketing Food  est  ainsi supérieur à celui des autres industries

Les influenceurs s'adressent à une audience réceptive qui leur fait confiance et qui suit leurs conseils de consommation. Leur créativité, leur capacité à produire du contenu engageant et leur force de prescription représentent des atouts particulièrement stratégiques et rentables pour les marques agroalimentaires. D'après une étude eMarketer, le retour sur investissement moyen pour une campagne d'Influencer Marketing avoisine en effet $9 pour chaque dollar dépensé, pour les campagnes Food, il dépasse les $14.

L'engouement généré par les contenus alimentaires sur les réseaux sociaux, associé la réceptivité des audiences auxquelles donnent accès les influenceurs Food font ainsi de l'Influencer Marketing un levier très rentable pour les marques agroalimentaires.

Sources : (1) Smartfocus, (2) Nielsen, (3) Social Bakers