Le blog de Malou : Influencer Marketing Food et visibilité pour les restaurants

Le blog de Malou

Gagner des parts de marché grâce à l'Influencer Marketing : le cas Fiji Water

Lancée en 1988 par David Gilmour un homme d’affaires avec une longue expérience dans l’hôtellerie, Fiji s'est rapidement imposée dans plusieurs pays comme l'Eau lifestyle et premium. Pour y parvenir, elle a très tôt placé les influenceurs au coeur de sa stratégie de communication.

Grâce à sa stratégie de distribution contrôlée, d'abord dans les hôtels de luxe, son packaging, son pricing ainsi que sa communication soignée (partenariats avec des influenceurs, placement produit avec des stars) Fiji s’est rapidement positionnée comme une eau haut de gamme.

Fiji Water collabore régulièrement avec des influenceurs de différentes verticales (Fitness, Mode, Food, Voyages etc.) et de différentes tailles d’audience pour séduire de nouveaux clients et les garder en créant la préférence de marque.

Assurer la réussite du lancement de la marque en Australie grâce aux bons influenceurs

Key Learnings :

  • Fiji a réussi son lancement de marque en s’associant à des évènements sportifs relayés par influenceurs de plusieurs verticales (sport, yoga, bien être etc.)
  • Les jeux concours (ici pour gagner des billets pour le championnat national de Beach Volley) permettent de générer de l’engagement
  • Après la campagne, continuer les placements produits avec des influenceurs locaux permet de maintenir la notoriété acquise

Résultats de la campagne :

  • Création de la page Facebook et acquisition de 20 000 fans en 18 mois
  • Création de la page Instagram et lancements de concours : 13 000 participants
  • 1,2 million de personnes touchées
  • 3 millions d’impressions
  • 740 000 $ de valeur média créée

Les objectifs de la campagne Australie :

  • Acquérir de la notoriété
  • Se positionner comme une marque Lifestyle
  • Gagner des parts de marché 

La campagne :

Fiji Water a collaboré avec des influenceurs alors peu connus mais avec un fort ancrage local et une progression prometteuse (bons taux d'engagement, audience en croissance ...). La marque a ainsi travaillé avec la professeure de yoga Charlotte Dodson et la photographe Jewelszee pour inclure la bouteille d’eau fleurie dans leur quotidien.

Fiji a également sponsorisé les championnats nationaux de Beach Volley et a utilisé des influenceurs pour communiquer sur son jeu concours pour faire gagner des places.

Exemples de publications :

Gagner en notoriété et créer la préférence de marque grâce à l’influencer marketing aux États-Unis

Key Learnings :

  • Grâce à des contenus détachés du produit (l’eau) mais lié à des occasions de consommations (sport, sorties, restaurant) Fiji a réussi à créer et renforcer son image de marque premium
  • Fiji s’est ainsi associée à la routine sportive des femmes pour susciter de la préférence de marque
  • Les contenus visuels qualitatifs (images et vidéos), créés et diffusés par les influenceurs ont permis de nouer un lien durable entre Fiji Water et ses cibles (jeunes femmes CSP+ actives).
  • La stratégie d’influencer marketing de Fiji paie : en 2015 la marque détenait 2,8% des parts de marchés de l’eau en bouteille aux États-Unis, elle est passée à 3,7% en 2017 sur un marché qui a en plus, gagné 16% en valeur depuis deux ans (Source Statista).

Résultats de la campagne US :

  • En 18 heures 1189 likes ont été reçus par la 1e photo de Danielle Bernstein avec la bouteille d’eau Fiji
  • La vidéo de lancement a atteint près de 120 000 vues

Les objectifs :

  • Se positionner comme l'Eau lifestyle des femmes CSP+ actives
  • Créer la préférence de marque et fédérer une communauté
  • Augmenter ses ventes

La campagne :

Fiji Waters a collaboré avec Danielle Berstein influenceuse mode et lifestyle derrière le blog et le compte Instagram @Weworewhat – 1,7 million d’abonnés - ainsi qu’avec le coach sportif Eric Johnson de Sons of Strenght.

L’objectif est de créer une routine sportive facile à tenir pour les femmes actives qui n’ont pas le temps.

La marque a ainsi lancé avec ses deux égéries un programme de remise en forme de 8 vidéos de 8 minutes (Bodyworewhat). L’accès au programme était vendu 35$ et 25% de remise étaient offerts sur toutes les commandes de Fiji Water.

Un site dédié avait été créé pour fédérer une communauté autour de la marque.

Exemples de publications :

Best Case Restaurant : Easy Sushi le restaurant japonais le plus visité du Sud

Un bon référencement local c'est la garantie d'être visible en ligne pour attirer de nouveaux clients dans son restaurant et augmenter les commandes en ligne. L'équipe d'Easy Sushi a fait appel à nous - ils ne l'ont pas regretté.

8 Français sur 10 recherchent leur restaurant sur internet. Il est donc indispensable d'apparaître en haut des résultats de recherches pour attirer des clients et générer des réservations et des commandes en ligne. 

Vincent le propriétaire d'Easy Sushi et son équipe régalent leurs voisins de La Valette du Var depuis quelques années déjà. Le site d'Easy Sushi est marchand c'est à dire qu'on peut y commander directement pour se faire livrer. Être bien visible en ligne est donc un enjeu stratégique à la fois pour attirer des clients dans le restaurant mais également pour augmenter les prises de commandes en ligne. Nous avons travaillé pour que les internautes à la recherche d'un restaurant japonais trouvent Easy Sushi et commandent en ligne ou se rendent au restaurant.

On trouve enfin Easy Sushi depuis les villes voisines de La Garde, Solliès-Pont et La Farlède !

Les habitants des villes voisines qui souhaitaient se faire livrer des sushis ne trouvaient pas Easy Sushi. Aujourd'hui ils le voient enfin dans le top 3 sur Google. Ce sont d'importantes opportunités de croissance car le restaurant mise beaucoup sur la livraison pour augmenter son chiffre d'affaires.

Easy Sushi est même passé devant Sushi Shop Toulon sur la livraison depuis Solliès-Ville :

Deux fois plus de personnes ont trouvé Easy Sushi en ligne

Nous avons travaillé le référencement local d'Easy Sushi pour que l'établissement génère plus de chiffre d'affaires : l'établissement a ainsi multiplié par deux le nombre de clients potentiels qui l'ont vu !

Après nos optimisations : deux fois plus de clients mensuels ont été générés sur la fiche Google My Business

Il est indispensable d'être visible en ligne, mais convertir les visiteurs c'est agir directement sur son chiffre d'affaires. Non seulement nous avons mis Easy Sushi sous les yeux de ceux qui cherchaient à manger japonais, mais nous avons également doublé les visites du site web (sur lequel les clients sont incités à commander ou à se faire livrer), les demandes d'itinéraires vers l'établissement ainsi que les appels directs.

Les photos des menus et du restaurant ont été consultées 5 fois plus

Avant notre intervention les photos d'Easy Sushi étaient 20% moins vues que celles de ses concurrents. Or 70% des utilisateurs de smartphones ont besoin de regarder les photos des menus avant de se rendre au restaurant. C'est une illustration digitale du vieil adage "on mange d'abord avec les yeux". Aujourd'hui les photos des sushis, makis, rolls et autres délices de la carte d'Easy Sushi sont consultées presque cinq fois plus chaque mois.

Les membres de l'équipe Easy Sushi ont ainsi compris l'importance d'être visible en ligne pour un restaurant aujourd'hui. Nous les aidons à gagner des clients pour le service à table ou pour la livraison, ils les gardent et les fidélisent avec leurs produits frais, la qualité de leur service et leur énergie ! Si vous passez dans le sud faites un crochet, pour leurs sushis ou pour le sourire de Dounia !

16 conseils de communication digitale pour attirer des clients vers son restaurant

Il est indispensable pour un restaurant d'être visible en ligne sur tous les supports susceptibles de lui faire gagner des clients.

Ci-dessous nos 16 conseils très concrets pour aider les restaurateurs :

1. Créer un site internet responsive adapté à tous les écrans

Un site internet est le meilleur moyen de présenter son restaurant, donner envie aux internautes de s'y rendre et les inciter à réserver ou à commander en ligne. Depuis fin 2016, les recherches sur mobile ont dépassé celles sur ordinateur, il faut donc que le design du site internet s'adapte à l'écran sur lequel il est consulté. De plus, 70% des personnes qui possèdent un smartphone vont regarder le menu sur leur écran de téléphone.

2. Optimiser sa page Google My Business pour être mieux référencé

Trop de restaurateurs la négligent, par manque de temps surtout, parfois d'intérêt. Pourtant, il est très utile d'avoir une fiche Google My Business optimisée. Elle doit être complète, tenue à jour avec les horaires, les fermetures exceptionnelles et les évènements particuliers, partager de nombreuses photos et des posts réguliers. Nous avons par exemple optimisé la page établissement de Bask, un restaurant de tapas à San Francisco et désormais il ressort en 1e position pour la requête "tapas San Francisco" qui est la plus à même de lui apporter des clients.

3. Répondre à TOUS les commentaires de clients

Qu'ils s'expriment sur Google My Business, sur Tripadvisor, sur La Fourchette, sur Yelp ou sur n'importe quelle autre plateforme, qu'ils soient positifs ou négatifs, nous vous conseillons de répondre à absolument tous les avis de clients. Cela permettra non seulement de fidéliser les auteurs, de recueillir des retours pour améliorer son service mais également d'améliorer son référencement. La plupart des algorithmes de classement des plateformes de restaurants réduisent en effet, la pondération des mauvaises notes, lorsque le restaurateur a pris la peine d'y répondre.

4. Publier des photos qualitatives

Le vieil adage "on mange d'abord avec les yeux" est plus que jamais d'actualité. Partager des photos de ses plats, de la salle et de ses équipes sur le site internet et sur les réseaux sociaux permet de créer le lien avec ses clients et de donner envie aux autres. Le Groupe Big Mamma réussit particulièrement bien cet exercice, nous avons analysé leur stratégie de communication ici.

5. Référencer son établissement dans tous les annuaires pertinents

Inscrire son restaurant dans un maximum d'annuaires, de plateformes, de blogs ou de guides est utile à deux égards. D'abord, cela permet de multiplier les canaux de réservations et d'attirer plus de clients. Ensuite cela permet d'envoyer des liens entrants vers le site internet de l'établissement. Plus un site reçoit de liens d'autres sites auxquels Google fait confiance (ex : Tripadvisor ou Le Guide Michelin), plus son référencement naturel s'améliore et le site est mis davantage en avant dans les résultats de recherches. Voici nos 12 sites préférés sur lesquelles inscrire votre établissement.

6. Créer et alimenter une page Facebook en partageant les actualités du restaurant

Facebook est efficace pour maintenir quotidiennement le lien avec ses clients, partager les actualités de l'établissement, le menu du jour, une nouvelle carte etc. Il est également judicieux de partager des photos ou vidéos des coulisses de l'établissement, de montrer l'envers du décor : de l'achat des produits frais jusqu'à la cuisine - ce type de contenu authentique permet de renforcer la fidélité de ses clients. On vous partage plus de conseils pour maximiser votre visibilité sur Facebook ici.

7. Créer un compte Instagram et y partager ses plus jolies photos

Instagram est l'un des réseaux sociaux les plus efficaces quand il s'agit de nourriture. La chaîne américaine Shake Shack l'a bien compris et compte aujourd'hui 425 000 abonnés à son compte Instagram. Elle y partage des photos de ses employés, de ses burgers mais aussi de la décoration des établissements.

Pour optimiser votre présence en ligne sur tous les réseaux sociaux, vous pouvez utiliser un outil de gestion comme Hootsuite !

8. Collaborer avec des influenceurs et des blogueurs Food

Collaborer avec des influenceurs sur les réseaux sociaux et des blogueurs Food permet d'augmenter sa notoriété efficacement. D'une part, les influenceurs qui ont rassemblé une audience de plusieurs milliers voire dizaine de milliers d'abonnés peuvent partager avec eux leur expérience dans le restaurant, en image voire en vidéo. D'autre part cela permet d'enrichir la page Instagram du réseaux sociaux car l'établissement peut partager, soit "regrammer" la publication sur son propre compte. Shake Shack le fait aussi très bien :

Ce partage de la publication de la blogueuse californienne Kirbie a ainsi permis d'accumuler plus de 9000 likes. Nous avions consacré un article à nos influenceurs Food préférés de Paris, vous pouvez le retrouver ici pour vous inspirer !

9. Inciter ses clients à partager du contenu depuis son établissement

Les clients d'un restaurant sont ses premiers ambassadeurs, c'est d'eux que peut provenir le buzz donc il faut leur préparer les outils pour le créer. Chez Paris New York, des milliers de selfies pris depuis les toilettes ont déjà été partagés sur les réseaux sociaux. Pourquoi ? Rudy Guénaire le fondateur nous explique ainsi : « Un jour un client a publié un selfie de lui dans nos toilettes, il y avait un effet sympa avec les néons rose et vert. Je l’ai regrammé et ça s’est enchaîné, de plus en plus de clients venaient faire leurs photos dans nos toilettes. On a même eu des gens qui venaient juste pour prendre leur selfie ! Depuis on a installé un mur de photos avec les meilleurs selfies. ». Si l’opération n’était pas préméditée elle a réussi à diffuser du contenu de marque pour Paris New York et confirme que l’originalité et la qualité de la décoration ou un détail incitent les clients à prendre des photos et à les publier sur leurs réseaux sociaux.

On vous explique plus en détail la communication sur les réseaux sociaux de PNY ici.

10. Créer une page Google + et l'alimenter

Si le réseau social Google+ n'a "que" 500 millions d'abonnés comparé à Facebook qui en compte 2 milliards, posséder un compte G+ pour son restaurant permet d'en améliorer le référencement naturel. Il est bon de partager toutes les publications de la page établissement Google My Business pour alimenter son compte G+.

11. Utiliser Google Analytics pour améliorer son site internet

Google Analytics permet de suivre l'évolution du trafic sur son site internet et de comprendre le parcours des internautes dessus, les liens qui attirent le plus de clics, les pages qui sont les plus lues etc. Toutes ces observations permettent ensuite d'apporter des améliorations à son site pour maximiser le temps passé dessus et inciter les internautes à cliquer sur les boutons les plus intéressants (réserver, commander en ligne...).

12. Mettre à jour régulièrement son site internet

Avoir un site internet responsive avec de jolies photos ne suffit pas. Il faut également le mettre à jour, et publier régulièrement les évènements et menus spéciaux. Un site internet qui présente le menu spécial du réveillon passé le mois de janvier n'est pas cohérent. Nous conseillons également de déléguer la maintenance pour qu'une panne technique ne reste jamais sans solution.

13. Installer un système de réservation en ligne sur son site internet

Une fois les bases du référencement acquises, il est d'intéressant d'installer un module de réservation sur son site internet pour générer des réservations sans passer par des tiers tels que La Fourchette qui prélèvent des commissions.

Si vous souhaitez augmenter votre chiffre d'affaires sur les commandes à emporter : nous vous conseillons également de proposer un service de commande en ligne sur votre site internet, ou même un système de Click & Collect pour permettre à vos clients de faire leur sélection en amont et de gagner du temps !

14. Ajouter une proposition d'itinéraire jusqu'au restaurant sur son site

Ajouter un bouton "comment y aller" ou "itinéraire "au sein même du site internet permet aux internautes - qui se connectent en majorité depuis leur mobile - de se rendre plus facilement vers l'établissement. Le plugin de Citymapper est particulièrement adapté aux restaurants Parisiens.

15. Lancer des campagnes payantes sur Facebook

Les campagnes Facebook permettent de cibler assez précisément les prospects : âge, intérêts et localisation en particulier. Il est indispensable de lancer des campagnes avec des photos de qualité et d'y mettre en avant un "call to action" pertinent tels que "faites-vous livrer", "commandez" ou de proposer des promotions.

16. Lancer des campagnes payantes sur Google

Une fois les bases du référencement local établies il est judicieux d'investir dans des campagnes payantes sur Google. Nous vous conseillons toutefois d'être prudent dans le choix des mots clés et dans les montants dépensés pour veiller à maximiser votre rentabilité.

La plupart des restaurateurs ont déjà beaucoup à faire dans leur établissement : gérer les fournisseurs, la cuisine, les stocks, l’équipe, les clients … si vous ne trouvez pas le temps d'appliquer tous nos conseils, laissez-nous un petit mot, nous pourrons vous aider !

Les 12 meilleurs moteurs de recherches, annuaires, sites et applications où référencer son restaurant

À l'heure où 7 Français sur 10 choisissent leur restaurant en ligne (1), il est indispensable d'être bien référencé pour gagner des clients. Nous avons étudié toutes les plateformes - hors réseaux sociaux car un article spécial y sera consacré - sur lesquelles il est pertinent d'être (bien) visible pour un restaurant. Voici les 12 plus efficaces pour remplir son établissement :

1. Google : de l'importance du référencement local

En France 94% des recherches sur internet se font sur Google. Chaque fois qu’un individu cherchera un restaurant en ligne, Google lui suggèrera les résultats les plus pertinents selon ses critères de recherches et sa localisation. La première page de résultats comprendra 3 établissements localisés sur une carte puis une série de liens jugés pertinents par Google – en général les premiers liens proviennent de Tripadvisor, La Fourchette ou des articles de médias. Le moyen le plus efficace d’attirer des clients dans son établissement ? Ressortir dans ce top 3 représenté sur Google Maps. Pour y arriver, il faut d’abord créer sa fiche Google My Business si elle n’existe pas et l’enrichir régulièrement avec du contenu de qualité par exemple : partager des publications, ajouter des photos, répondre aux commentaires etc. Les optimisations réalisées sur la fiche du Bask à San Francisco ont ainsi permis au restaurant de gagner 57 000 vues et de ressortir dans le top 3 sur Google pour ses requêtes les plus stratégiques.

Créer et optimiser sa fiche établissement sur Bing et Yahoo s'avère aussi utile - même s'ils sont bien moins utilisés que Google (respectivement 3,4% et 1,8% des requêtes). Apparaître dans les premiers résultats dans leurs équivalents de Google My Business : Bing Places et Yahoo Local, renforce la visibilité de l'établissement.

2. Tripadvisor : le site de voyages n°1

La plateforme a enregistré 315 millions de visiteurs uniques par mois en 2015 et 200 millions d’avis. Disponible en application mobile ou sur le site internet, Tripadvisor permet de préciser sa recherche avec des critères : quartier, type de nourriture, fourchette de prix, régime alimentaire spécifique etc. L’application utilise la géolocalisation pour suggérer aux utilisateurs des établissements à proximité. Plus une fiche établissement est complète (images, description, attributs, nombre d'avis important, commentaires avec réponses etc.), plus l’algorithme Tripadvisor poussera l'établissement parmi les premiers résultats de recherche. En France près de 15 000 établissements de restauration y sont répertoriés. Il est également utile d'être visible sur Tripadvisor car les pages du site sont bien référencées sur les moteurs de recherches. Si vous possédez par exemple un restaurant indien à Paris, lorsque quelqu’un recherchera un restaurant indien, sous les 3 résultats de Google des liens vers les pages Tripadvisor et La Fourchette proposant « Les meilleurs restaurants indiens à Paris » apparaîtront. Figurer en haut de ces classements spécifiques vous fera gagner des clients. Le plus efficace reste d'apparaître encore plus haut parmi les 3 premiers résultats suggérés par Google. Le Maharajah avec qui nous travaillons est ainsi aujourd'hui à la 1e position pour la requête "restaurant indien" à Paris et cela lui permet d'attirer directement de nouveaux clients.

Si Tripadvisor offre une visibilité indéniable son système de réservation est connecté à celui de La Fourchette. Cela signifie que chaque réservation effectuée sur Tripadvisor s’accompagne de la commission La Fourchette de 2 euros.

3. La Fourchette : la plateforme de recherche dédiée aux restaurants

Racheté en 2014 par le géant Tripadvisor, La Fourchette est leader sur le marché de la réservation de restaurants en ligne : elle génère 14 millions de visites par mois, 7 millions d'avis sur 40 000 restaurants référencés dans le monde dont 11 000 en France. Avoir son établissement sur La Fourchette, pour peu que le référencement soit bon (assez de notes, de bonnes notes, récentes, une promotion consentie etc.), c’est sans aucun doute se rendre visible auprès de potentiels clients. Néanmoins entre la commission de 2 € par couvert et les promotions que les restaurateurs sont incités à offrir : le risque de (trop) rogner sur ses marges est réel. Surtout pour les petites additions.

4. Yelp : le réseau social leader aux US

Grâce à la géolocalisation, Yelp permet de trouver des commerces, restaurants, cafés et bars à proximité. Les critères de recherches sont semblables à ceux de Tripadvisor et La Fourchette néanmoins Yelp ressemble également à un réseau social. Il est en effet possible de « check in » dans des établissements comme on le ferait sur Facebook et de « suivre » des amis ou des utilisateurs pour découvrir leurs établissements préférés ou ceux qu’ils déconseillent au contraire. Leader aux États-Unis, Yelp est moins utilisé que Tripadvisor et La Fourchette en France. Néanmoins, il ne faut pas le négliger car il reste très utilisé par les touristes américains de passage en France.

5. Michelin Restaurant : un annuaire plus varié qu'il n'y paraît

Le guide professionnel permet de trouver les meilleures tables dans la ville souhaitée. Contrairement aux idées reçues : il répertorie des établissements de toutes gammes, avec des offres spéciales pour ceux qui réservent sur le site. La parole est également donnée aux utilisateurs qui peuvent laisser des avis sur les établissements qu'ils ont essayés.

6. Le Fooding : le guide le plus branché pour trouver un restaurant

Avec un ton décalé, de l'humour et beaucoup de belles images, le Fooding présente ses meilleures tables qui n'ont pas coché toutes les critères pour figurer sur le Guide Michelin mais qui sont excellentes ! « On a créé un contre-pouvoir qui permet à des chefs d'exister autrement qu'en rentrant dans les cases du guide Michelin. » confiait Alexandre Cammas fondateur du Fooding à Telerama.

Le Fooding est particulièrement actif sur Instagram avec 207 000 abonnés et et une audience qui croît de 3,5% chaque mois, pour les influenceurs Food le hashtag #lefooding est devenu un réflexe et voir sa publication « regrammé» par le Fooding un véritable signe de reconnaissance !

7. Timeout : l'autre guide branché urbain qui parle de restaurants

Timeout propose "l'essentiel des sorties et de la culture" des restaurants, bars, expositions, spectacles etc. à Paris mais aussi à Londres, New York ou encore Los Angeles. Le contenu n'est pas exclusivement lié à la gastronomie mais une riche section est dédiée aux restaurants, salons de thés, pâtisseries et bars, y être présent une visibilité importante auprès d'une cible similaire à celle du Fooding. Le média est particulièrement actif sur Facebook où il a rassemblé 275 000 abonnés avec lesquels il partage avec finesse ses établissements favoris.

8. Le Bonbon : pour attirer les jeunes urbains

Un média branché qui s'adresse aux "millenials" : Le Bonbon partage ses bons plans sorties, tendances, et Food à Paris et dans 7 autres grandes villes Françaises. Si vous avez un plat phare à la carte dont vous êtes particulièrement fier (aligot, couscous ou même cheesecake) apparaître dans un classement du Bonbon boostera votre référencement et vous apportera de nouveaux clients.

9. Figaro Scope : le guide des valeurs sûres Parisiennes

Antenne culturelle du Figaro, le Figaro Scope propose des sélections de restaurants par arrondissement, ville de banlieue parisienne et selon des catégories pertinentes (ouvert le dimanche, brunch etc.). La section restaurants est assez bien référencée sur Google pour qu'il soit pertinent d'y figurer !

9. Les Pages Jaunes : l’annuaire historique à ne pas oublier

Il est également intéressant de faire figurer son établissement sur des annuaires plus généralistes. En effet, plus le site internet de l’établissement reçoit ce qu’on appelle des « back links » c'est-à-dire des liens entrants, plus il gagne la confiance de Google qui en conséquent le fera ressortir plus haut dans les résultats de recherche. Avoir une fiche complète et optimisée sur chaque annuaire c’est non seulement être visible sur de nombreux supports mais également renforcer le positionnement du site internet du restaurant.

Même si Les Pages Jaunes n’ont plus l’importance qu’elles avaient il y a 10 ans, le site figure encore dans le top 50 des sites Français les plus visités. Il donne accès à de nombreux établissements, à leurs horaires, au menu, à quelques photos et à des avis de clients. Comparé à des plateformes comme Tripadvisor ou La Fourchette, le nombre d'avis est dérisoire, mais avoir un lien entrant des Pages Jaunes vers son établissement reste pertinent pour améliorer sa visibilité.

10. Les petites tables : idéal pour promouvoir une offre petit budget le midi

Si vous proposez une formule déjeuner autour de 10€ faites signe à Romain et Thomas, fondateurs des Petites Tables. Ils mettent en avant les bonnes tables, capables de régaler les petits budgets ! En plus, chaque semaine la sympathique newsletter Time To Sign Off partage sa Petite Table préférée : de quoi attirer encore plus de nouveaux clients.

11. Oùbruncher.com : le numéro 1 pour remplir son service de midi le week-end

Les requêtes "brunch" et "brunch Paris" sont effectuées chacune près de 50 000 fois par mois et sous les 3 résultats Google Maps quel site trouve t-on ? Oubruncher.com oui. Si vous proposez une formule Brunch, que vous êtes fiers de vos pancakes, de vos oeufs Bénédicte ou de votre granola  il est indispensable de figurer sur Où Bruncher.

12. DOJO : l'application parisienne pour attirer les jeunes branchés

L'application recense tous les beaux et bons endroits où manger dans Paris, et pour toutes les budgets. L'expérience utilisateur est parfaite, Dojo suggère les meilleurs établissements à proximité et on peut même commander son Uber ou regarder son itinéraire sur City Mapper pour s'y rendre directement.

Bonus : les chatbots nouvelle opportunité ?

Parfois les clients n'ont aucune envie de prendre le temps de chercher un restaurant. Ils sont 150 000 - surtout de jeunes urbains - à demander à Citron, un chatbot sur Facebook Messenger de leur trouver un établissement. Si Citron connaît votre restaurant et qu'il sait qu'il plaît : il vous amènera du monde.

Best Case Restaurant - Plus de clients grâce au référencement local : Cedars Restaurant Libanais à Paris

Pour attirer des clients dans son établissement, il est indispensable d'apparaître dans les premiers résultats de Google pour les recherches de restaurants à proximité : c'est du référencement local. Nous l'avons travaillé pour Cedars. À l'heure où la majorité des Français choisissent leur restaurant en ligne avant de s'y rendre, apparaître dans les premiers résultats de recherche garantit d'attirer des clients dans son établissement. Améliorer sa visibilité en ligne demande ainsi de nombreuses optimisations et un travail régulier que Cedars nous a demandés de réaliser pour lui.

Cedars est un très bon restaurant libanais du 19e arrondissement de Paris. Conscients de l'importance des opportunités de chiffre d'affaires que le restaurant pouvait réaliser grâce au référencement local, les associés de Cedars nous ont confié leur page établissement sur Google My Business, ils ne l'ont pas regretté.

Le constat initial : Cedars est invisible sur Google

Les requêtes les plus stratégiques sur lesquelles il était urgent pour Cedars d'être visible sur Google étaient "restaurant libanais", "livraison libanais" et "traiteur libanais" à proximité de l'établissement. Pourtant, à la recherche d'un restaurant libanais dans le quartier, on ne trouvait jamais Cedars mais ses concurrents directs

On ne trouvait pas non plus Cedars lorsque l'on cherchait à se faire livrer un repas libanais dans le quartier :

Cedars était également invisible lorsque l'on recherchait un traiteur libanais à Paris 19 :

On constate ainsi qu'avant notre intervention, il n'y a aucune mention de Cedars dans les premiers résultats de Google pour toutes les requêtes stratégiques susceptibles de faire gagner des clients au restaurant.

Des optimisations pour apparaître dans le top 3 de Google et être visible des clients potentiels

Pendant plusieurs semaines, nous avons optimisé la page établissement du restaurant Cedars sur Google My Business, produit du contenu, répondu aux commentaires en utilisant judicieusement des mots clés, ajouté des photos, placé des liens pertinents et... on voit désormais Cedars dans les résultats de recherches qui peuvent lui apporter directement des clients.

L'établissement est apparu dans le top 3 de Google pour la recherche de restaurant libanais à proximité :

À la recherche d'un traiteur libanais, on trouve désormais Cedars sur Google Maps :

Cedars est même devenu numéro 1 pour la requête de livraison de repas libanais à proximité !

Résultat : Cedars a gagné en visibilité et ainsi attiré de nouveaux clients au restaurant

Les statistiques de la page établissement après nos optimisations sont excellentes :

Le nombre de clients qui ont trouvé Cedars en ligne a bondi de 150%.

Avant notre intervention, 40% des personnes qui regardaient la fiche de Cedars connaissaient déjà le restaurant et avaient directement recherché son nom dans la barre de recherche et 60% le découvraient. Aujourd'hui le référencement naturel s’est amélioré au point que la proportion de nouveaux visiteurs, de personnes qui ne connaissaient donc pas l'établissement et qui deviennent de nouveaux clients potentiels est passée à 82,5%, en 1 mois ceux sont ainsi plus de 2000 personnes qui ont découvert Cedars.

Le nombre de vues de l'établissement sur 1 mois a plus que doublé ! Cedars est désormais visible en ligne.

Le nombre de leads directs du restaurant sur 1 mois a augmenté de 57% :

Cedars est désormais visible par des clients qui avaient l'habitude de ne voir que ses concurrents dans leurs résultats de recherches. Et une fois qu'ils sont venus goûter aux mezzes libanais du chef Aboudi et à ses baklawas servis avec le grand sourire de Najlae... impossible de ne pas y retourner !

Best Case Restaurant - Apparaître en top 3 sur Google Maps pour attirer des clients : Bask San Francisco

Un bon référencement local est indispensable pour attirer des clients dans son établissement : il faut apparaître dans les 3 premières suggestions sur Google Maps. Cela nécessite une optimisation efficace de la page établissement sur Google My Business, nous l'avons fait pour Bask - un restaurant de tapas à San Francisco et ça a plutôt bien fonctionné.

83% des Américains utilisent leurs téléphones portables pour rechercher un restaurant. L'enjeu est donc d'apparaître dans les premiers résultats de recherche pour attirer dans son établissement tous les prospects potentiels. C'est ce que nous avons fait pour Bask.

Bask est un excellent restaurant Franco-Espagnol installé à San Francisco. Fondé par deux couples d'amis Français, l'établissement sert des spécialités basques et des tapas, il a déjà une clientèle d'habitués particuliers ou professionnels mais pourrait générer encore plus de chiffre d'affaires. C'est pour cela que Patrick, le gérant a fait appel à nous.

Le constat : À la fin de l'été, Bask était invisible sur Google

Les requêtes que les clients les plus prometteurs cherchent sur Google sont : "tapas" et "tapas restaurant". Pourtant, lorsqu'un internaute à proximité du Bask cherchait "Tapas" ou "Tapas restaurant" il trouvait les concurrents de Bask et se rendait ainsi naturellement dans leurs établissements.

Voici ce qui ressortait sur les moteurs de recherches à proximité de San Francisco :

On remarque qu'il n'y a aucune mention de Bask sur les premiers résultats de Google, le constat est le même pour les requêtes "best tapas" "tapas sf" "tapas San Francisco", le restaurant avait ainsi très peu de chances d'attirer des clients en ligne.

Des optimisations SEO pour améliorer la visibilité de l'établissement

Nous avons d'abord identifié les mots clés stratégiques - ceux que les prospects vont chercher pour trouver un établissement similaire à Bask et qui ont un bon équilibre entre volume de recherche et concurrence Google. Nous avons alors rédigé une description optimisée de l'établissement les incluant ingénieusement afin d'être mieux référencé sur les requêtes pertinentes. Nous avons complété la fiche établissement avec tous les attributs pertinents pour les requêtes clés, ajouté des photos en les nommant  judicieusement, enrichi le compte Google +, mais aussi partagé des publications régulières sur l'actualité du restaurant.

Nous avons également répondu à tous les commentaires de clients en insérant régulièrement des mots clés dans nos réponses.

Après un mois d'optimisations : Bask a fait son apparition dans le top 3 des résultats

Aujourd'hui lorsque les internautes à San Francisco recherchent un endroit où manger des tapas, c'est Bask qu'ils trouvent sur les premiers résultats :

 

Bask a également fait son apparition sur le top 3 pour les mots clés "best tapas" et "tapas sf" recherchées à proximité géographique de San Francisco.

Des visites accrues de la page établissement et une augmentation du nombre de clients gagnés en ligne

Les optimisations que nous avons réalisées ont fonctionné pour faire apparaître Bask dans le top 3 des résultats stratégiques liés aux tapas à San Francisco et le nombre de vues de l'établissement sur Google le confirme encore. En 1 mois, Bask a gagné près de 57 000 vues quasiment exclusivement sur Maps. Or être visible sur Maps c'est être visible par des prospects à proximité du restaurant et donc plus susceptibles de s'y rendre et de devenir clients.

En un mois, Bask a ainsi gagné près de 80 clients supplémentaires directement, auxquels il faut ajouter ceux qui n'ont pas eu besoin de demander l'itinéraire pour se rendre au restaurant.

Avant nos optimisations,  près de 32% des internautes se rendaient sur la page de Bask en tapant directement le nom du restaurant - c'est-à-dire qu'ils le connaissaient déjà voire étaient déjà clients - et 68% le découvraient en cherchant un établissement similaire. Après un mois, plus de 2000 personnes supplémentaires ont découvert Bask grâce à son référencement naturel, la proportion de ces nouveaux clients potentiels atteints est ainsi passée à 80,5%. 

La fiche établissement du Bask est ainsi apparue davantage sur l'écran de prospects qui avaient l'habitude de ne voir que ses concurrents dans leurs résultats de recherche. Désormais, Bask est sous leurs yeux : ils sont ainsi plus enclins à venir l'essayer puis à y retourner une fois qu'ils auront goûté son poulpe grillé, ses calamars sautés ou ses croquetas...

Et si vous passez par San Francisco, pensez à réserver ici vous ne le regretterez pas !

Best Case Restaurant - Améliorer son référencement sur Tripadvisor et Yelp : La Pizza d'Anita

Pour assurer le succès d'un établissement, il est essentiel de travailler son référencement afin que ses potentiels clients le trouvent lorsqu'ils cherchent un restaurant sur internet. 

7 Français sur 10 consultent les sites d’avis pour choisir leur restaurant (1).

Proposer une bonne cuisine, dans un joli cadre avec un service souriant et un bon rapport qualité prix ne suffit donc plus pour assurer le succès d’un restaurant : il est indispensable d’être visible en ligne pour attirer des clients.

Quentin Dubarry, propriétaire de la Pizza d’Anita l’a bien compris. Sûr de la qualité de son offre et conscient que gérer à la fois des fournisseurs, une cuisine et une salle constitue déjà un métier à temps plein, il a fait appel à Malou pour améliorer la visibilité de son restaurant et attirer plus de clients. 

Objectif : améliorer sa visibilité en ligne pour attirer plus de clients au restaurant

La Pizza d’Anita est un excellent italien dans le 16e arrondissement de Paris. Le restaurant a ses habitués comblés qui reviennent régulièrement pour déjeuner ou diner, mais il n'affiche quand même pas complet midi et soir et tourne ainsi en deçà de ses capacités.

Comment y remédier ? En décuplant le bouche à oreilles avec une communication efficace sur les bons canaux digitaux : Google, Tripadvisor, Yelp, La Fourchette... Le 1e mois nous avons commencé par prendre en charge les pages établissement du restaurant sur Tripadvisor et Yelp.

Le constat initial : un établissement invisible sur Tripadvisor et sur Yelp

Chez Anita, la cuisine italienne est savoureuse et copieuse, le rapport qualité prix très satisfaisant. Pourtant lorsque l'on recherchait un restaurant italien dans le quartier on ne trouvait pas la Pizza d'Anita, ni sur Tripadvisor, ni sur Yelp où elle ressortait à la 144e position, c'est-à-dire bien trop bas pour attirer des clients.

À la recherche de la meilleure pizza à proximité, La Pizza d'Anita ressortait en 14e position sur la seconde page. C'était bien trop loin pour attirer des clients car les internautes se contentent des informations présentes sur la 1e page qui recueille ainsi près de 90% des clics. Apparaître en page 1 est donc indispensable pour gagner des clients. 

Des optimisations et un travail soutenu pour devenir visible en ligne

Nous avons enrichi et optimisé les pages établissements de la Pizza d'Anita, choisi les catégories pertinentes dans lesquelles apparaître, complété tous les détails des services et de l'offre proposés. Nous avons rédigé une description optimisée de l'établissement en plaçant les mots clés stratégiques, l'avons publiée en français et en anglais. Nous avons également réalisé des photos et les avons partagées en les nommant judicieusement pour améliorer le référencement.

Nous avons également répondu à tous les commentaires de clients en insérant régulièrement des mots clés dans nos réponses pour renforcer la visibilité de La Pizza d'Anita sur les mots stratégiques.

Résultats après 1 mois : La Pizza d'Anita a gagné 80% de visiteurs sur ses pages et a effectué des bonds dans les classements

Sur Tripadvisor l'établissement a ainsi reçu près de 20% d'affichages supplémentaires et 80% de visiteurs en plus.

Les clics sur l'itinéraire ont doublés et l'affichages photos a augmenté de 133%.

Sur Yelp, les positions de La Pizza d’Anita sur les requêtes stratégiques ont nettement progressé. Le restaurant est passé pour :

  • « Pizzeria » : 244e à la 20e place
  • « Restaurant Italien » : de la 144e à la 33e place
  • « Italien » : de la 35e place à la 6e en page 1
  • « Pizza » : 14e à la 2e place en page 1

Grâce à ces progrès La Pizza d'Anita est désormais visible par les prospects susceptibles de chercher un restaurant italien à proximité. L'optimisation du référencement continue ce mois-ci pour faire que l'établissement apparaisse aux premières places de toutes les requêtes stratégiques et gagne ainsi davantage de clients.

L'impact sur le chiffre d'affaires sera bientôt mesurable, on vous tient au courant... mais jusque là, l'équipe de La Pizza d'Anita est ravie.

Sources : (1) Restauration digitale 2017- Paroles de professionnels et de convives.

 

Paris New York : une communication efficace pour le meilleur burger Parisien

Être référencé comme le 1er burger Parisien sur tous les classements peut s'avérer très rentable, mais impossible d'y parvenir sans une communication performante.

Le retour de Burger King en France, l’ouverture des américains Blend puis Five Guys et le lancement de plusieurs chaines de burgers gourmets tels que Big Fernand ou le Camion qui fume mènent à la même conclusion : le burger a la côte en France.

Et si vous cherchez le meilleur burger de Paris sur internet, vous avez de grandes chances de tomber sur Paris New York. C’est Le Bonbon qui vous le dira, Le Figaro, Fast And Food et même Topito.

Dans un marché aussi concurrentiel qu’est ce qui permet de se hisser en haut de tous les classements ? De bons produits servis avec le sourire dans un joli cadre ? Oui c'est certain mais sans une communication en ligne efficace personne ne vient essayer le burger la première fois. Ci-dessous les principales leçons à tirer de la communication de Paris New York pour réussir ses services midi et soir :

Leçon numéro 1 : Montrer les coulisses à plusieurs niveaux : chez les fournisseurs, en cuisine et en salle

  • La viande des burgers de PNY provient du Ponclet, un fournisseur Breton très haut de gamme. L’histoire est belle : diplômé d’HEC, David a choisi de retourner sur la terre de ses grands-parents pour y produire les meilleures viandes et fonder la maison Ponclet. Il s'occupe de toute la chaîne : de la reproduction des bêtes jusqu’à la découpe. L'histoire est belle et le témoignage bien mis en avant sur le site. Ça fonctionne : la vidéo a été regardée plus de 400 000 fois.

  • La bonne ambiance en cuisine est relayée sur les réseaux sociaux et sur le site de Paris New York avec humour - et sans tabou.

 

  • Les équipes sont efficacement mises en avant. Comme Big Mamma qui donne la parole à sa joyeuse squadra italienne sur Facebook et Instagram, sur les comptes de Paris New York on sourit aux publications des équipes en salle de sympathiques hipsters, souriants et visiblement proches les uns des autres. « Chaque team dans un restaurant est une vraie bande de potes, c’est comme ça » nous confirme Rudy Guénaire le fondateur.

Leçon numéro 2 : Mettre la communication au premier plan et aintenir le lien avec son audience même avec les mécontents

  • Le ton utilisé sur les publications de Paris New York est léger, jeune et branché :

Dans la section Philosophy du site internet on trouve ainsi les réponses aux questions les plus fréquemment posées par les clients. Toujours avec un ton léger et drôle :

  • Tous les Paris New York reçoivent de très bonnes notes sur les plateformes d'évaluation de restaurants (Google, Tripadvisor, La Fourchette, Yelp etc.), cela leur permet d'attirer plus de clients. Plus encore : répondre aux commentaires laissés par des clients sur ces plateformes permet aux établissements d'être naturellement mieux référencés et d'apparaître ainsi davantage sur les requêtes stratégiques telles que « Meilleur burger à Paris ». Les fondateurs prennent ainsi soin de répondre aux avis laissés sur leurs restaurants Avec Graffi, on répond toujours » nous confirme Rudy. Cette pratique permet de maintenir la réputation de Paris New York et de diminuer l'impact que peuvent avoir les mauvais commentaires sur les prospects

Leçon numéro 3 : Profiter de la visibilité offerte par les contenus publiés par les clients sur les réseaux sociaux

  • Le selfie toilettes : sur les comptes Facebook et Instagram de Paris New York, on retombe souvent sur des photos de selfies prises ... dans les toilettes du restaurant. D'où ça vient ? Rudy nous raconte : « Un jour un client a publié un selfie de lui dans nos toilettes, il y avait un effet sympa avec les néons rose et vert. Je l'ai regrammé et ça s'est enchaîné, de plus en plus de clients venaient faire leurs photos dans nos toilettes. On a même eu des gens qui venaient juste pour prendre leur selfie ! Depuis on a installé un mur de photos avec les meilleurs selfies. ». Si l'opération n'était pas préméditée elle a réussi à diffuser du contenu de marque pour Paris New York et confirme que l'originalité et la qualité de la décoration incitent les clients à prendre des photos et à les publier sur leurs réseaux sociaux.

  • Les contenus gourmands : le compte Instagram de Paris New York partage les photos des assiettes publiées par les clients. Ce sont d'ailleurs les contenus qui réalisent les meilleurs taux d'engagement de la page, le burger étant plutôt en position de force dans le mouvement foodporn, son hashtag a déjà enregistré plus de 9 millions de mentions sur Instagram.

Quelques mois après le lancement de Blend et de Big Fernand, Paris New York a ainsi réussi son pari en se hissant au sommet du podium des burgers parisiens.

La suite ? L'ouverture d'un lieu différent proche de Pigalle, les détails sont encore secrets. On peut en savoir plus ? « Il y aura une licence 4 et de la craft beer » nous annonce Rudy.

Affaire à suivre ...

Louiza

Fêtes de fin d'années et marketing d'influence : le cas Stella Cheese

Pour soutenir ses ventes de fin d'années et être présent sur les tables de réveillon américaines, Stella Cheese a fait appel à des mères de familles, blogueuses culinaires.

Près de 9 Français sur 10 prévoient des repas améliorés pour les fêtes de fin d'années, le budget moyen alloué aux dîners de réveillon a ainsi atteint 145€ en 2016 d'après un sondage Toluna pour LSA. C'est 5,7% de plus qu'en 2015. La période des fêtes de fin d'année représente ainsi une véritable opportunité commerciale pour les marques agroalimentaires. Stella Cheese l'a bien compris et pour maximiser ses ventes, la marque a lancé une campagne d'influencer marketing intelligente.

Key Learnings :

En invitant des influenceurs Food à partager des souvenirs personnels et authentiques de repas de Noël, Stella Cheese a touché 35 millions de consommateurs. À la suite de sa campagne d'Influencer Marketing, la marque de fromages italiens a ainsi enregistré une croissance de 10% de son chiffre d'affaires, plus deux fois plus forte que celle de ses concurrents (4,3% pour l'ensemble de la catégorie "Fromages Italiens").

Résultats de la campagne :

  • 35 millions de personnes atteintes
  • 90 000 interactions sur les réseaux sociaux
  • 28 500 visites sur les landing pages dédiées du programme

Les objectifs :

  • Augmenter les ventes de fin d’année
  • Se positionner comme incontournable pour les repas de réveillon
  • Les cibles : Les mères de familles américaines et les jeunes adultes qui cuisinent, en charge des repas de Noël.

La campagne :

Les 75 influenceurs Food, Famille et Lifestyle ont créé des recettes originales autour d’un fromage Stella. Chaque recette était accompagnée d’un témoignage, d’un souvenir familial de Noël, ou du partage d’une expérience sur le fait de recevoir des hôtes. Les 2500 publications ont enregistré de bons taux d’engagement grâce à la qualité des contenus partagés et à l’aspect authentique et intimiste donné par les influenceurs.

Ils ont également invité leurs audiences à participer à la campagne en créant leur propre recette à base de Stella Cheese.

Exemples de publications :

The Wandering Gipsy

Domestically Blissful

 

« Sans » : les opportunités commerciales derrière ces tendances alimentaires propagées sur les réseaux sociaux (sans gluten, lactose, OGM, viande etc.)

Sans gluten, sans lactose, sans OGM ... ces nouveaux comportements alimentaires offrent aux marques agroalimentaires l'opportunité de conquérir de nouvelles parts de marché.

Ella Woodward, blogueuse culinaire star a publié 3 livres, ouvert 2 restaurants, lancé la marque Deliciously Ella et rassemblé plus d’un million d’abonnés sur Instagram. Son crédo ? Les recettes végétariennes, sans gluten, sans produits laitiers et sans sucres raffinés. Elle témoigne à la fois de l’expansion de ces nouvelles tendances alimentaires à travers les blogs et réseaux sociaux mais aussi de l’opportunité commerciale qu’elles représentent.

Sans Gluten : une chance pour la montée en gamme des pâtes alimentaires, biscuits, gâteaux et produits d'épicerie

Les recettes et marques sans gluten sont de plus en plus visibles sur les réseaux sociaux, la mention #GlutenFree est ainsi apparue 16 millions de fois sur Instagram , en 2016, le marché des produits sans gluten atteignait déjà 40 millions d’euros et on prévoit une croissance de 20% sur 2 ans.

Le sans gluten est un moteur de la premiumisation de la demande pour le marché des pâtes alimentaires. Barilla l’a compris dès 2014, en lançant sa gamme sans gluten. Elle a permis à la marque d'enregistrer une hausse de 120% des ventes en valeur pour l’année suivante. « En moins de deux ans, Barilla fait 50% en volume du marché des pâtes sans gluten », a ainsi confirmé Géraldine Fiacre, directrice marketing Europe de l’Ouest chez Barilla.

Au Royaume-Uni, la marque Knorr a réussi à s'imposer sur le segment B2B des préparations culinaires en proposant une gamme sans gluten. Pour convaincre les restaurateurs d'introduire des options sans gluten à leur carte, la marque a lancé par une campagne d'influencer marketing sur des médias ciblés et sur Twitter. La campagne, menée pendant un mois a ainsi généré 3,4 millions d'impressions (trois fois plus que les objectifs initiaux) et 350 000 vidéos vues et a permis d'augmenter de près de 6% les parts de marché de Knorr.

Sans OGM, sans produits phytosanitaires : les perspectives de croissance prometteuses du « bio »

Les ventes de produits alimentaires issus de l'agriculture biologique ont dépassé les 7 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2016 et ils enregistrent près de 20% de taux de croissance. Davantage préoccupés par leur alimentation par les enjeux écologiques, les consommateurs sont en effet de plus en plus nombreux à se tourner vers des produits « bios ».

Bjorg (groupe Bonneterre et Cie) leader du marché de l’épicerie bio en GMS avec ¼ des parts de marché a ainsi investi dans le rayon traiteur (dont les produits bio ne représentent que 1,4% du chiffre d’affaires total) pour apporter une réponse aux consommateurs trop pressés pour cuisiner des produits frais, mais soucieux de manger bio. Les préparations végétales de la marques font régulièrement l'objet de publications d'influenceuses Food et Lifestyle sur les réseaux sociaux :

Le segment des boissons offre également de belles perspectives pour le bio. Le groupe AlterFood l’a bien compris en commercialisant jus, sodas, eaux de coco et thés glacés issus de l’agriculture biologique en France. Un de leur principal levier de communication ? « Les influenceurs sur Instagram, au mois de mai nous avons eu 15 publications d’influenceurs Lifestyle et Food qui ont testé nos produits. Ils partagent leurs expériences auprès de leurs communautés, réceptives à la naturalité des produits et au positionnement sympa de nos marques. Ça nous permet de mieux se faire connaître et de développer nos ventes. » nous explique Éléonore de Saint Périer, Chef de Produits chez Alfterfood.

Coca-Cola a également investi dans les boissons biologiques en rachetant en 2011 Honest Tea. Pour renforcer sa notoriété et atteindre de nouveaux consommateurs la marque a misé sur l'Influencer Marketing avec la campagne #RefreshinglyHonest. Elle a fait appel à des influenceurs Lifestyle, Fitness et des mamans influentes comme Jessica Shy pour partager avec humour leur conception de l'honnêteté.

Ces témoignages rafraîchissants ont permis à la marque de toucher 17,2 millions de personnes, de générer 320 000 interactions et de maintenir une croissance à deux chiffres.

Sans viande ou presque : flexitariens et végétariens nouvelles cibles du rayon traiteur

Prise de conscience éthique ou écologique, voire militantisme : la diminution de la consommation de protéines animales a ouvert la voie à de nouveaux marchés. Carrefour et Picard ont ainsi lancé de nouvelles gammes de produits « Veggie » pour séduire les 60% de Français désireux de réduire leur consommation de viande.

Même Fleury Michon acteur traditionnel du rayon charcuterie (baisse de 0,6% de la consommation en France) s'est adapté à l'évolution du marché en lançant en janvier 2017 « Côté Végétal » une gamme de produits sans protéines animales.

Sans aucun produit animalier et sans lactose : une aubaine pour les produits à base de soja, légumineuses et laits végétaux

Même s’ils sont très minoritaires, le nombre de personnes véganes qui ont exclu viandes, poissons, lait animal, œufs et tous les produits liés à l’exploitation des animaux a augmenté de 350% au Royaume-Uni sur les dix dernières années, en particulier auprès des jeunes de 15 à 34 ans (42%). Ils sont en effet les plus enclins à partager sur les réseaux sociaux - notamment Instagram, et à être influencés dans leur consommation quotidienne : le hashtag #vegan a par exemple été utilisé 45 millions de fois sur Instagram, c'est 13 fois plus que #veggie.

Si les produits végans sont encore très souvent issus de petites marques distribuées en magasins bios ou sur des marketplaces ciblées, ils offrent toutefois de belles opportunités aux industriels agroalimentaires notamment autour des produits à base de soja et de laits végétaux. Les ventes de lait d'amande et de lait de riz ont par exemple doublé entre 2013 et 2015.

Danone a ainsi racheté WhiteWave le leader américain des boissons et yaourts végétaux, aussi propriétaire de Alpro. Avec 1,7 million d'abonnés et Facebook, 110 000 sur Instagram et une chaine YouTube particulièrement active, la marque utilise les réseaux sociaux pour convaincre de nouveaux clients et les fidéliser avec du contenu de qualité. Les vidéos de recettes partagées dépassent ainsi régulièrement le million de vues :

Les régimes alimentaires « sans » sont apparus en réponse à des intolérances alimentaires, aujourd'hui ils se développent grâce à des prises de conscience sanitaires, éthiques ou écologiques et offrent aux acteurs de l'industrie alimentaire de nouveaux leviers de croissance pour augmenter leurs ventes.

Louiza

Les plus jolis comptes Instagram Food pour des collaborations efficaces

La créativité des influenceurs sur Instagram offre aux marques agroalimentaires l'opportunité de diffuser du contenu qualitatif et engageant.

Ci-dessous les comptes Instagram les plus inspirants en fonction de vos objectifs :

Pour viser les familles : Lee Samantha, la maman aux assiettes créatives

Mère de deux enfants installée en Malaisie, Lee Samantha inspire ses 706 000 abonnés en partageant des assiettes originales et colorées. Ses publications aident les mamans à proposer des alternatives saines, gourmandes et ludiques à leurs enfants. Elles suggèrent de nouvelles occasions de consommations de produits alimentaires qui influencent les comportements d'acheteurs de ses abonnés, agissant ainsi directement sur les ventes de ses partenaires. Elle a déjà collaboré avec Barilla, Ben & Jerry’s et Panasonic Cooking.

Pour convaincre les jeunes adultes gourmands mais pressés : Issy Hossak

La créatrice du blog Top with Cinnamon a déjà rassemblé une audience de 229 000 personnes. Elle influence la consommation des jeunes actifs en leur partageant des recettes adaptées : simples, rapides et gourmandes. Issy Hossak a travaillé avec des marques de grande consommation telles que Magnum, des fournisseurs de petit électroménager et d'ustensiles comme Cuisinart mais également avec Buzzfeed.

Pour augmenter la notoriété : du placement produit innovant avec Francesco Mattucci de Kitchen Suspension

L’artiste italien fait tout voler en cuisine sous les yeux de ses 55 000 abonnés. Il partage ses créations auprès d'une audience réceptive qui manifeste près de 8% d'engagement à chacune de ses publications. L'influenceur est idéal pour promouvoir des produits de grande consommation, il a ainsi déjà collaboré avec Kinder, Coca-Cola et avec la marque de biscuits italiens Mulino Bianco. Ses photos sont également pertinentes pour mettre en scène des accessoires de cuisine, une collaboration avec des fabricants ou distributeurs de petit électroménager ou d'ustensile de cuisine ferait ainsi particulièrement sens.

Pour accompagner une montée en gamme : Natalie Mortimer & Holly Erickson

Les auteurs du compte The Modern Proper se décrivent comme « créatrices de recettes, photographes, stylistes Food et adeptes du fait maison ». Elles partagent en effet avec leurs abonnés des recettes équilibrées, colorées et toujours très bien illustrées. Elles ont collaboré avec la marque de yaourts Chobani qui a déjà placé l'influencer marketing au coeur de sa stratégie de croissance, mais également avec des marques haut de gamme comme le Creuset spécialiste historique des cocottes en fonte. La qualité des visuels publiés sur le compte en fait un partenaire idéal pour soutenir une montée en gamme d'un ligne de produits ou d'une marque.

Pour lancer un produit sain, bio ou sans gluten : La ligne gourmande

Blogueuse, auteur et éditrice de plusieurs livres de cuisine, Rabia a conquis son audience avec des recettes saines et gourmandes, sans sucre ajouté, parfois sans gluten et sans lactose. Elle a une force de prescription pour recommander des produits proches de sa ligne éditoriale : sains, issus de l'agriculture biologique, sans additifs. Elle a ainsi déjà promu des marques adaptées aux sportifs comme Nu3 ou des marques biologiques comme Force Ultra Nature.

Pour améliorer la notoriété et le chiffre d'affaires d'un restaurant : Le Fooding

Le compte Instagram du média le Fooding partage avec ses 183 000 abonnés les plus belles assiettes de restaurants, coffee shops et salon de thés principalement à Paris, Londres et New-York. La spécificité du compte réside dans le fait que ses photos sont toutes des regrams, c'est à dire des publications d'autres comptes qui ont été accompagnées des mentions #lefooding et @lefooding et qui ensuite ont été re-partagées sur LeFooding. Apparaître sur ce compte Instagram, dont l'audience croit de 2% chaque mois accorde une visibilité considérable aux établissements de restauration et offre des opportunités de recruter de nouveaux prospects et clients.

Augmenter ses ventes avec de l'Influencer Marketing Food : le cas M&Ms

En accordant une place de choix à l'Influencer Marketing dans sa stratégie digitale, M&M's a réussi à en faire un levier efficace de croissance des ventes.

Pour fêter ses 75 ans, M&M's a réussi à susciter l'enthousiasme sur les réseaux sociaux en mobilisant des influenceurs et des célèbres Youtubeurs autour de la campagne #MMSFLAVORVOTE. Ils ont encouragé les consommateurs à voter pour leur saveur préférée entre Honey Nut, Chili Nut et Coffee Nut et il y a eu peu d'abstention.

Key Learnings :

M&M’s a réussi à maintenir le lien avec ses consommateurs et à les engager en utilisant des influenceurs qui leur parlent au quotidien sur divers registres (Humour, Lifestyle, Food) et supports (YouTube, Facebook, Instagram, Twitter, Vine, Blogs). Les interactions sur les réseaux sociaux de la marque continuent ainsi d'augmenter de 80% chaque année. Cette forte visibilité a contribué à maintenir les exigences de vente de la marque.

La croissance enregistrée par M&M’s est en effet 8 fois supérieure à la moyenne de la catégorie snacks chocolatés.

Résultats :

  • 269 millions d’impressions (PR et Social Media et Influencers impressions), soit 179% des objectifs
  • 216 publications d’influenceurs
  • 14,4 millions d’engagements sociaux et 1 million de votes
  • 17 000 hashtags #MMSFLAVORVOTE

Objectifs :

  • Générer de la notoriété à l’occasion des 75 ans de la marque en mobilisant les internautes pour élire leur saveur préférée (Honey Nut, Chili Nut ou Coffee Nut)
  • Augmenter les intentions d’achats et les ventes
  • Obtenir 125 millions d’impression sur les réseaux sociaux

La campagne :

Elle s’est ouverte par une vidéo de l’acteur américain Tony Hale, connu pour son rôle dans la série Veep. Il a invité les internautes à se mobiliser pour élire leur saveur de M&M’s préférée parmi trois variétés. Pour maximiser la visibilité de la campagne et engager le plus de consommateurs, les appels au vote ont été réitérés par des influenceurs aux univers et tailles d'audiences variées : des acteurs, des YouTubeurs professionnels, des mamans bloggeuses, des influenceurs Lifestyle etc. Tous ont publié du contenu avec le hashtag #MMsFlavorVote.

Les influenceurs :

De véritables célébrités à l’image de Lisa Koshy (12 millions d’abonnés sur Instagram, et 9,6 sur Youtube), des influenceurs plus modestes de plusieurs dizaines de milliers d’abonnés (comme la blogueuse Food Stacey Home Maker) mais principalement des influenceurs intermédiaires comptant 100 000 et 200 000 abonnés.

Des influenceurs stars :

  • Liza Koshy
  • Markaaaay 1,2 million d’abonnés
  • Le duo de comédiens Rhett & Link 4,4 millions d’abonnés Youtube pour lesquels M&Ms a sponsorisé un de leur épisode vidéo

Des spécialistes des vidéos sur les réseaux sociaux :

  • Darius Benson devenu célèbre grâce à ses parodies sur le réseau social Vine, 390 000 abonnés sur Instagram, 240 000 sur Youtube et 470 000 sur Facebook
  • Le YouTubeur aux 104 000 abonnés Dany Gonzales et 114 000 sur Instagram
  • Le comédien Matt King aux 204 000 abonnés surInstagram, 68 000 sur Youtube, et 108 000 sur Twitter

Des influenceuses Food :

Des influenceurs Lifestyle :