Le blog de Malou : Influencer Marketing Food et visibilité pour les restaurants

Les 20 meilleures terrasses parisiennes pour la réouverture des restaurants : comment les mettre en valeur et rentabiliser les services ?

A l’heure du déconfinement, les terrasses incarnent plus qu’un atout pour les restaurateurs. Elles représentent aujourd’hui la seule autorisation pour rouvrir avant juin. Et après 7 mois sans se rendre au restaurant, les Français vont se précipiter sur une terrasse parisienne.

 

Depuis toujours, les terrasses font partie de la culture parisienne, et du chiffre d'affaires des professionnels. Ce début de mai 2021 présente néanmoins quelques spécificités. Seules les terrasses ouvriront, soit environ 30% des établissements de la capitale, et à 50% de leur capacité. Beaucoup de restaurateurs se questionnent sur la rentabilité de leurs espaces malgré les aides financières encore versées. Mais l’envie de retrouver les Français et exercer de nouveau son cœur de métier passent au-dessus pour la majorité. Alors comment mettre sa terrasse parisienne en valeur pour attirer les clients ? Comment maximiser ses services ? Quelles sont les terrasses ouvertes à ne pas manquer ?

I) Comment mettre sa terrasse parisienne en valeur

Après une longue période de fermeture, certains restaurants ont dû mettre la clé sous la porte. D’autres s’accrochent et profitent de l’autorisation concernant l’extension des terrasses pour en construire une. Il devient donc difficile pour les clients de savoir si vous êtes encore ouvert, si vous avez décidé de rouvrir ce 19 mai, ou si vous avez une terrasse pour les accueillir. Communiquer devient plus que jamais primordial. Car si les consommateurs doutent, ils ne se rendront pas dans votre établissement. Mais vous devez aussi les attirer chez vous, car on comptait en 2016 déjà 15 500 terrasses dans la capitale.

1. Communiquer sur toutes les plateformes

Il vous faut à tout prix partager votre date d'ouverture et existence de votre terrasse sur tous les supports digitaux. Car 90% des clients se rendent sur Internet pour choisir et réserver leur restaurant. Les internautes utilisent différents canaux pour cela : Google My Business, les multiples annuaires de référencement (TripAdvisor, La Fourchette, Yelp...) ou encore les sites internet des établissements. Chacun de ces canaux doivent être optimisés afin de faire connaître votre établissement et sa terrasse parisienne dès la réouverture. Comment ? 

  • Rédigez des posts consacrés à votre reprise et aménagement de terrasse sur Google My Business : cela permet de remonter dans les résultats apparaissant sous Google Map.
  • Mettez votre extérieur en avant sur les annuaires de référencement pertinents grâce à des posts dédiés et des photos de qualité.
  • Précisez et valorisez vos nouvelles informations sur votre site internet.

2. Utiliser les réseaux sociaux comme levier de visibilité

Partagez à votre communauté l'avancement de vos installations pour le Jour J et votre excitation de bientôt les retrouver. Pour ce faire, les stories sont un excellent moyen de communiquer et créer un lien avec les internautes. Publiez également du contenu qualitatif sur vos nouveautés, non seulement la terrasse mais aussi vos plats, boissons, cocktails... et n'hésitez pas à y consacrer un petit budget sponsorisation.

3. Différencier l'installation de votre terrasse parisienne

Les terrasses couvriront la capitale alors pour se différencier, faites preuve de créativité. Guirlandes de lampions, plantes de toutes sortes, fleurs, coussins, tapis... tout élément pour rendre votre terrasse plus attractive !

Votre terrasse représente un atout décisif à partir du 19 mai alors faites la connaître à vos clients !

II) Comment maximiser ses services avec une capacité réduite et des horaires limités

Une inquiétude plane chez les restaurateurs concernant la rentabilité de rouvrir uniquement sa terrasse parisienne, si elle existe, dès le 19 mai. Certains se posent la question : comment ouvrir sans faire de pertes pendant ces (minimum) 3 semaines de restrictions ? Différentes mesures peuvent être prises pour maximiser ses services.

1. Assurer le roulement de ses tables

Comme nous l'avons vu dans les pays ayant repris l'activité et détaillé dans notre article, les habitants restent de long moment à table, si heureux de retrouver goût à la vie. Ce qui engendre une baisse de chiffre d'affaires chez les restaurateurs, due à une faible rotation de leurs quelques tables. Pour anticiper au mieux la situation, ajoutez une politique de temps limite lors de la réservation, ou d’un SMS rappelant le temps imparti pour la table. Une situation qui reste délicate pour les serveurs mais permet d'éviter la surprise chez le client.

 

2. Assurer un service continu

Si vos équipes le permettent, allongez vos horaires d'ouverture des cuisines pour tendre vers un service continu. Vous pourrez ainsi maximiser vos couverts sur la période de temps autorisée, de 6h à 21h. Et afin d'optimiser les temps creux, attirez la clientèle en faisant preuve de créativité : formule petit-déjeuner, goûter, afterwork... Retrouvez ici nos conseils pour optimiser ces créneaux entre repas.

 

3. Maintenir une offre en livraison et click & collect

Certaines personnes n'auront le temps de s'attabler, notamment au déjeuner, d'autres ne trouveront pas de place en terrasses ou souhaiteront commander après le couvre-feu. Une demande pour la vente à distance qui continuera ainsi d'exister, même si le service en salle dominera très certainement la demande. De nombreuses solutions ont vu le jour pour vous aider à concilier au mieux tous vos canaux de vente simultanément. Laissez-vous aider notamment avec les services très performants de Deliverect ou Pulp.

4. Eviter les annulations

Pour essayer de rentabiliser l'ouverture de sa terrasse, il vous faut au mieux remplir vos 50% de capacité disponible. Tout no-show sera crucial alors optez pour une politique de prépaiement, comme certains restaurateurs anglais. Et pour afficher complet, les clients doivent réserver chez vous. Alors comment vous faire connaître auprès de ces clients pour les convaincre de venir dans votre établissement ? Augmentez votre position dans leurs résultats de recherche Internet et améliorez votre notoriété en ligne. On vous livre les étapes pour y arriver ici.

III) Nos meilleures terrasses en 2021

1. Les établissements du groupe Perchoir : les plus convoités

terrasses parisiennes malou le perchoir

Les 6 établissements du groupe font le bonheur de la capitale. Les queues, à l’entrée de chaque Perchoir, témoignent de leur succès. Et ce n’est pas difficile de comprendre pourquoi. Installé en haut du BHV, le Perchoir du Marais offre une vue panoramique sur l’ensemble de la ville. Quelques cocktails, un coucher de soleil, de la musique live et des amis, telle est la promesse du lieu. Toujours en rooftop mais à l’Est de Paris, admirez le Sacré-Cœur depuis le Perchoir Ménilmontant. Un toit-terrasse chaleureux aux canapés cosy et grandes tablées de bois, des assiettes raffinées, tout le monde y trouve du plaisir, culinaire, festif et artistique. Ou traversez la Seine et retrouvez-vous sur la terrasse XXL du Perchoir Porte de Versailles, dans un magnifique décor 100% dépaysant, pour déguster des produits locaux et danser toute la soirée. Le Perchoir de l’Est vous accueille lui, dans une toute autre ambiance. Un lieu normalement inaccessible, au-dessus de la Gare, dans un décor industriel, pour observer les voyageurs courir tout en profitant des créations de cocktails. Enfin, bien différent de ses confrères, le Pavillon Puebla s’assimile à un petit coin de paradis, niché dans le grand parc des Buttes Chaumont. Tapis, coussins, couleurs vives, on s’y sent à la maison. Vous l’avez compris, le groupe Perchoir ne peut que vous régalez. Peu importe vos envies et humeurs de la journée, vous avez le choix !

2. La Pizza d’Anita : une trattoria aux allures de guinguette

terrasses parisiennes malou pizza d'anita

En plein cœur du XVIème arrondissement et à deux pas de la Seine, le chef vous propose des pizzas, dignes des meilleures trattorias. Difficile de résister au plat signature, La Pizza d’Anita à base de truffe, mozzarella, champignons et Speck. Mais encore plus difficile de passer à côté de cette grande terrasse parisienne, éclairée de guirlandes de lampions et décorée de palmiers, sans s’y arrêter.  

3. Laïa : un jardin secret pour “sortir de Paris à Paris”

laia malou

Reconnu par les plus grands médias de la gastronomie, ce jardin caché du XIème arrondissement, a su se faire une place dans les “must” de la ville. La promesse du lieu est tenue. Un véritable jardin pour s’évader de la ville au soleil, déguster des mets d’inspiration méditerranéenne dans une atmosphère chaleureuse, fidèle aux assiettes. Une convivialité mêlée au raffinement, Laïa c’est un voyage sans faute.

4. Bien Ficelé : une terrasse parisienne à la cuisine bistronomique

terrasses parisiennes malou bien ficelé

Les terrasses riment souvent avec une consommation de boissons, de planches et mets à partager. Et si on vous proposait de savourer une cuisine bistronomique en plein air, dans le cœur du XIème arrondissement ? Deuxième établissement du fondateur Arthur, Bien Ficelé vous invite sur sa terrasse, avec des spécialités de viandes à tomber, et des produits de qualité, respectueux de l’environnement.

5. Maison Maison : un emplacement idéal, les pieds dans l’eau

maison maison malou restaurants

Maison Maison c’est un lieu atypique, sur les bords de Seine. Un lieu unique dans Paris. Pourtant, vous me direz qu’il existe de nombreuses terrasses éphémères sur les quais. Maison Maison se distingue par son offre culinaire, des associations de saveurs impensables, à déguster au bord de l’eau, avec un délicieux verre de vin. Bien loin des bières pression et barquettes de frites proposées par ses voisins. 

6. Klay Saint Sauveur : un oasis tropical 

terrasses parisiennes klay saint sauveur malou

Une fois la porte franchie, la foule de la rue Montorgueil semble ne plus exister et la terrasse végétalisée vous transporte instantanément dans un univers entre tropical et californien. Associé au club de sport et de bien-être Klay, le restaurant met en avant une cuisine saine mais tout aussi gourmande. 

7. BB Blanche : la cour raffinée d’un hôtel particulier

terrasses parisiennes bb blanche malou

De la même famille que le Klay, mais pourtant peu d’air de ressemblance, BB Blanche rentre parmi les terrasses parisiennes les plus raffinées. Cette cour d’un hôtel particulier, avec ses dorures, son bar en verrière, ses canapés blancs et parasols rouges, est digne des lieux les plus luxueux de la capitale. Un lieu prisé qui reste avant tout un lieu chaleureux. 

8. Quai Ouest : la Riviera avoisine Paris

quai ouest terrasses parisiennes malou

Une terrasse XXL pour profiter du soleil, les pieds dans l’eau, un verre à la main et des assiettes à partager entre amis ou famille. Le restaurant Bocca s’est bien installé sur le Quai Ouest et devient l’une des guinguettes les plus chics de la capitale. Une ambiance méditerranéenne, posée sur la Seine, pour une nouvelle occasion de voyager.

9. Flora Danica : une terrasse parisienne d’inspiration nordique

flora danica terrasses parisiennes malou

De devant, on ne s’y attend pas. Mais dès que vous traversez la salle, une belle surprise vous attend. Une longue terrasse, sur plusieurs niveaux, abritée de l’agitation des Champs Elysées. Pari difficile mais tenu par le groupe Bertrand. Inspiré des pays scandinaves, aux tonalités claires et mobiliers raffinés, le lieu vous invite à tester les spécialités danoises.

10. Polpo : une péniche, les pieds dans le sable

polpo terrasses parisiennes malou

Déjeuner les pieds dans le sable à quelques minutes de Paris ? C’est possible chez Polpo, la brasserie branchée de Levallois ! Le lieu idéal pour profiter des beaux jours, attablés au restaurant, confortablement assis dans un canapé face à la vue ou allongé dans un transat à la plage. Avec une déco signée Laura Gonzalez qui ne vous laissera pas indifférent !

11. L’Ile : un monde à part tout simplement

L’Ile, c’est comme un petit village, un havre de paix. Une virée dépaysante à Issy les Moulineaux. Cet immense pavillon à la décoration “Maison de campagne”, une fois de plus excellée par Laura Gonzalez, vous invite sur sa terrasse, face au parc, pour profiter de sa cuisine d’été et le bar en extérieur.

12. Quai Liberté : une terrasse parisienne associative

quai liberté terrasses parisiennes malou

Le concept seul nous plait : accompagner les sortants de prison à retrouver le goût du travail. Mais le concept associé à une telle terrasse, on ne peut que dire oui ! Des bungalows de bois dressés sur une terrasse joliment fleurie, une carte bistronomique et vue sur la Tour Eiffel, un combo parfait pour l’afterwork.

13. Le Choupinet : une terrasse parisienne entre modernité et tradition

le choupinet terrasses parisiennes malou

A l’angle du Boulevard Saint-Michel, face au jardin du Luxembourg, le Choupinet fait partie de ces terrasses parisiennes, emblèmes de la ville. Anciennement brasserie traditionnelle, le Choupinet se modernise. Cuisine ouverte, néons et végétation, tout a été fait pour rajeunir l’esthétique de cette brasserie qui continue d’honorer la cuisine française. Et toujours aussi idéale pour observer les passants !

14. MERSEA : de la street food gastronomique dans un passage

mersea beaupassage terrasses parisiennes malou

Au sein de BeauPassage, un espace dédié aux promeneurs, vous pourrez déguster à ciel ouvert la fameuse street food de la mer du chef doublement étoilé Olivier Bellin. Dans ce lieu calme au cœur du 6ème, découvrez l’un des meilleurs fish and chips de Paris et savourez une création de cocktail du bar à gin Mersea. 

15. Louie Louie : l’Italie au cœur de Paris

louie louie malou

Une petite place, des tables bancales aux nappes blanches, une odeur de pizza sortie du four, des discussions en italien, Louie Louie c’est le charme à l’italienne. Pourtant un intérieur de salle loin des trattorias classiques, sa terrasse parisienne nous transporte dans la Botte. Et une bouchée de pizza suffit pour succomber à cette petite pizzeria, déjà très prisée.

16. Chouchou : l’extension de terrasse la plus espérée

chouchou terrasses parisiennes malou

L’hôtel Chouchou a fait le buzz dès son ouverture et a attiré les foules ! Un mini food market aux allures de guinguettes, au sein de l’hôtel. Pas de terrasses jusque là pour cet établissement au cœur du IXème arrondissement. Mais on a appris une bonne nouvelle ! La rue de l’hôtel devient piétonne, et l’hôtel Chouchou va y installer une grande terrasse pour continuer de nous régaler ! Notez que la terrasses n'ouvrira pas avant le 9 juin !

17. MOB : un rooftop comme à la maison

mob terrasses parisiennes malou

Une terrasse sans prétention, comme on les aime ! En plein soleil, coupé du monde, le temps ralentit au sein du MOB Hotel. Venez attraper votre verre de rosé, profitez du bbq et vivre pleinement l’expérience du lieu centrée autour de l’écologie ! La cuisine du restaurant vous régalera de ses assiettes bio et engagées.

18. Da Vito : la terrasse parisienne version trattoria authentique

da vito terrasses parisiennes malou

Une façade rouge, un store rayé noir et blanc, quelques tables rondes : le charme authentique de la trattoria. Des pizzas dangereusement généreuses, aux produits venant droit d’Italie, aux prix les plus raisonnables. Un véritable bonheur. Et dès que possible, traversez le restaurant pour atteindre le passage secret...

19. Monbleu : l’amour du fromage en terrasse

monbleu terrasses parisiennes malou

La crème de la crème des fromages à déguster en terrasse ? Telle est l’offre de Monbleu Comptoir, bar à vin et fromage. Des assiettes aux associations inattendues, comme la burrata - kiwi - pesto roquette, qui ne vous laisseront pas insensibles. Et une terrasse estivale pour le bonheur de tous dès le 19 mai. 

20. Il Vaporetto : l’Italie en bord de Seine

il vaporetto terrasses parisiennes malou

Situé en bord de Seine, non loin de Paris, ce restaurant italien vous propose de découvrir les spécialités incontournables de son pays d’origine, dans son jardin secret. Des serveurs toujours souriants vous accueillent et vous accompagnent sur cette longue terrasse, loin de l’agitation extérieure. Il ne vous reste plus qu’à commander les antipastis et un spritz ! 

Réouverture des restaurants à l’étranger : que s’est-il passé et qu’en retenir ?

Si la réouverture des restaurants a souvent suscité l’euphorie dans les pays concernés, elle a soulevé de nouveaux enjeux, humains, organisationnels et sanitaires pour les restaurateurs.

 

Privés de restaurants depuis près d’un an, les Français promettent de se ruer en terrasse le 19 mai. 94% d’entre eux affirment vouloir retourner d’autant plus souvent au restaurant. Comment préparer l’accueil des clients en respectant les nouveaux protocoles sanitaires ? Que retenir de l’expérience des établissements réouverts en Europe, aux États-Unis, au Moyen-Orient ? Comment s’organiser pour ne pas se trouver débordé à la réouverture ? Pour vous aider à anticiper, nous avons étudié l’organisation des restaurateurs et les réactions des clients dans les pays ayant repris l’activité.  

réouverture des restaurants malou

Bien que les chiffres du secteur demeurent dans le négatif, ce graphique témoigne d’une amélioration et d'un véritable enthousiasme concernant la réouverture des restaurants dans le monde.

Quand et comment la réouverture a eu lieu dans chaque pays ? Que retenir ?

I) En Europe et au Royaume-Uni : des ouvertures progressives déjà bien avancées

 

a) Explosion des terrasses pour les pays ayant rouvert au printemps, tel que l'Angleterre

  • La réouverture des restaurants en chiffres

Le mois d’avril marque un nouveau tournant pour les restaurateurs européens avec la levée de leurs rideaux dans plusieurs pays.

Depuis le 12 avril, les Anglais ont retrouvé leurs pubs et restaurants, en extérieur pour le moment. Le reste du Royaume-Uni aura attendu le 26 avril pour rouvrir. Une réouverture qui connaît un net succès, à Londres en particulier. Les premières données récoltées témoignent d’une explosion dans les dépenses effectuées par les ménages britanniques aux restaurants et pubs. Le froid n’a pas découragé les clients, si nombreux à trinquer sur les terrasses que le pays a fait face à une pénurie de bière.

 

Entre le 19 et le 28 avril, la Suisse, le Portugal, l’Italie, le Pays-Bas, le Danemark et l’Autriche allègent les restrictions et autorisent l’accueil des clients en extérieur, ainsi qu’en intérieur pour les danois. Des terrasses qui grouillent de monde, excité de retrouver goût à la liberté.

  • Les mesures prises dans les restaurants

Aujourd’hui, les Britanniques ne peuvent se rendre au restaurant ou au pub sans réservation. Cette mesure permet aux restaurateurs de contrôler les flux, anticiper les besoins, les effectifs de staff et les distanciations. Les réservations ont atteint 105% d’occupation à travers le pays et affichent complet pour les semaines à venir. Bien que ces taux ne concernent que 50% de la capacité d’un établissement... Profiter d’une bière en terrasse ne peut donc encore se faire de manière spontanée. 

Dans certains pays d’Europe comme le Danemark et l’Autriche, les clients doivent présenter une attestation de leur vaccination pour profiter des restaurants, même en extérieur. La Suisse n’exige pas de “passeport corona” mais sollicite chaque consommateur a laissé ses coordonnées via un QR code ou sur papier.

  • Les nouveaux enjeux pour les restaurateurs 

Au Royaume-Uni, la forte demande des consommateurs oblige les professionnels à recruter. Mais une baisse de personnel, causée par une vague de départ du secteur suite aux confinements et à la crainte de perdre une fois de plus son emploi, confronte les restaurateurs à des difficultés de recrutement. 1 employé sur 10 a quitté le domaine de l’hôtellerie/restauration cette dernière année. Un nouvel enjeu pour les gérants, lorsque les réservations affichent complet pour les prochaines semaines.

Craignant de n’avoir de réservation au restaurant, de nombreux britanniques ont sécurisé leur soirée et réservé dans différents établissements afin d’avoir au contraire, le choix. Une situation qui entraîne des no-show à un moment où toutes pertes de chiffre est crucial pour le secteur fragilisé. Pour éviter ces annulations de dernière minute, certains restaurateurs optent pour une politique de prépaiement.

b) Un retour proche de la normal pour ceux ayant rouvert bien avant, comme le cas de Madrid 

  •  La réouverture des restaurants en chiffres

L’Espagne a connu un confinement strict, mais certaines régions y ont échappé, comme Madrid et la Catalogne. Avec un tourisme qui représente une part importante de leur PIB, ces régions ont maintenu leurs commerces ouverts, et le couvre-feu instauré disparaît petit à petit. Ces légères restrictions ont attiré de nombreux touristes et Français en particulier. Madrid est devenu “un oasis en pleine pandémie”. Aller au restaurant et bar, en intérieur comme en extérieur, représente la raison principale de ces aller-retour avec la France. 

 

Contrairement aux UK et autres pays d’Europe, 1 emploi sur 3 a été créé à Madrid lors du dernier trimestre 2020.

  •  Les mesures prises dans les restaurants

Le prépaiement au moment de la réservation devient presque une “normalité” à Madrid lorsqu’il vient à peine d’être introduit en Angleterre. Autrefois connu pour les restaurants gastronomiques, comme en France, payer en avance permet au restaurateur d’assurer l’occupation de ses tables. 

A cette mesure s’ajoute un nouveau concept dans certains établissements en Espagne, pour soutenir les pertes accumulées par les professionnels. Une initiative pour le moment temporaire, qui consiste à ajouter à l’addition des charges supplémentaires, sous la forme de “charges covid”. La Belgique s’essaie à une initiative similaire, le “Helpy Hour”, incluant le montant des charges directement dans le prix des consommations. 

  •  Les nouveaux enjeux pour les restaurateurs

Les enjeux pour les restaurateurs espagnols se tournent à la fois vers un aspect économique mais aussi sanitaire. Alors que les contaminations demeurent élevées dans le pays, les établissements restés ouverts à Madrid pour des raisons économiques, invitent les professionnels à plus de vigilance et de respect des mesures sanitaires. Mais l’euphorie des clients de passage à Madrid reste difficile à contrôler.

 

II) A l’international : des restaurants qui retrouvent progressivement un service normal

 

 

a) Aux Etats-Unis, une réouverture fractionnée mais positive

  • La réouverture des restaurants en chiffres

Les restrictions dues à la crise sanitaire diffèrent d’un État à l’autre sur le continent. Les restaurants sont aujourd’hui tous ouverts, et sans contraintes dans 16 États. Certaines villes comme New-York, se rapproche d’un retour à la normal, avec une première ouverture des terrasses le 21 décembre, suivie des espaces intérieurs mi-février. 

  • Les mesures prises par les restaurateurs

Lorsque seules les terrasses pouvaient accueillir les clients à New York, les restaurateurs ont dû faire preuve de créativité pour réhabiliter ces espaces extérieurs. Car loin de la culture du pays, les habitants présentaient certaines réticences à déjeuner sur le trottoir d’une rue bruyante. Des structures de terrasses de toutes sortes ont alors vu le jour, reproduction de cabanes de plage, construction sophistiquée… 

L’excitation de la réouverture, en particulier intérieure, a amplifié les queues d’attente déjà connues de certains établissements. Pour continuer d’accueillir ces clients sans réservation et optimiser leur taux d’occupation, les gérants ont mis en place des mesures pour assurer au client une attente confortable : liste d'attente avec notification pour son tour...

  • Les nouveaux enjeux pour les restaurateurs

De nombreuses façades de restaurants arborent un panneau “Now Hiring” à travers les Etats-Unis. Les gérants font face à un véritable déficit de salariés pour supporter la réouverture. A tel point que le patron d’une franchise McDonald en Floride, propose de rémunérer les candidats à l’entretien d’embauche. 

 

Et les Américains ont éprouvé une telle excitation à propos de la réouverture des établissements qu’ils y restent attablés de longues heures. Des consommateurs d’habitude pressés, qui aujourd’hui ne veulent plus partir, effet inattendu pour les restaurateurs, inquiets pour leur chiffre d’affaires. Un nouveau challenge que certains essaient de remédier par l’ajout d’une politique de temps limite lors de la réservation, ou d’un SMS rappelant le temps imparti pour la table. Mais une situation qui reste délicate pour les serveurs.

b) En Asie : un parcours bien différent

  • La réouverture des restaurants en chiffre

Depuis le début, l'Asie réagit autrement à la pandémie. Des mesures d'hygiène et le port du masque faisant partie déjà partie de la culture, la population répond plus facilement aux restrictions. La Chine maitrise le virus et les habitants reprennent une vie normale. Hong Kong réouvre même les boîtes de nuits. Frappés par le coronavirus avant le reste du monde, les restaurateurs asiatiques ont plus d'expérience et de recul sur les enjeux d'aujourd'hui dans le secteur. Mais le vaste continent présente bien entendu des contrastes.

  • Les mesures prises par les restaurateurs

 

 

 

Une grande discipline prône dans le continent. Pour accéder aux restaurants, bars, boîtes de nuits, comme à Hong Kong, les habitants doivent présenter une preuve de vaccination. Jusqu'ici, des protocoles sanitaires très strictes ont vu le jour dans les restaurants, et le non respect de ses règles risque de fortes répercussions. Sur une grande partie du continent, les restaurateurs font encore face à des restrictions de jauges limites, effectifs maximum et horaires. 

III) Les nouveaux enjeux à anticiper pour les restaurateurs Français

 

a) Motiver ses employés pour éviter toutes difficultés de recrutement après la réouverture des restaurants

De nombreuses craintes planent sur le secteur concernant la reprise du personnel. Craintes justifiées suite au ralentissement de l’emploi au-delà de nos frontières. 

Cependant, les restaurateurs français ont commencé à anticiper le besoin de personnel. Les demandes de CDI dépassent celles déposées en 2020. 71,2% des professionnels ont perdu au moins ¼ de leur effectif et 80% vont recruter en CDI pour la reprise. Mais reste à savoir si les salariés répondront à l’appel. Car nombreux sont ceux, à hauteur d’environ 100 000 salariés, qui ont changé de voies suite à ces longs mois d’inactivité.

liberty's burger malou restaurant

Pour y remédier, les restaurateurs français doivent se concentrer sur la motivation des équipes. Inciter par quelconque moyen les employés à venir/rester, malgré une longue période de chômage partiel, sera primordial. Le restaurant Shakespeare Pizza aux US promet aux candidats “cool nicknames, free pizza, cash tips and a flexible schedule”.

b) S’adapter aux attentes modifiées des consommateurs

99% des consommateurs affirment qu’ils mettront désormais en priorité l’accueil, le service et l’ambiance dans le choix de leur restaurant, puis une cuisine de marché et des produits de saison pour 94% d’entre eux. 

 

Les priorités ayant changé, les professionnels doivent s’adapter et répondre à ces nouvelles attentes. La cuisine reste et restera l’élément central d’un restaurant, mais ce dernier doit également miser sur son atmosphère, sa bienveillance et son accueil. 

c) Respecter les protocoles sanitaires

Le concept du “passeport corona” s’étend en Europe. Dans certains pays, les clients doivent présenter leur attestation de vaccination pour profiter des terrasses et salles de ces établissements. Les variantes du passeport se tournent sinon vers la présentation d’un test PCR négatif, 

En attendant, les établissements devront respecter les règles sanitaires de distanciation entre les tables et ne pas dépasser les jauges autorisées de clients.

d) Restructurer l’opérationnel pour assurer une activité continue

A l’approche de la réouverture, inquiets de ne pas avoir de place au restaurant, les clients tendent à réserver dans plusieurs établissements le même jour. Le scénario a eu lieu dans plusieurs pays mais certains ont trouvé le moyen d’empêcher ce cas de figure. Comment reformuler sa politique de réservation pour assurer la venue des clients ? Comme en Angleterre, une demande de prépaiement, sorte de “caution”, oblige les clients à honorer leur réservation. Et 68% des Français se disent prêts à prépayer leur table pour retourner au restaurant. Une pratique qui permet d’éviter les no-shows ! 

 

e) Faire du chiffre malgré les restrictions imposées

L’été dernier, le taux de remplissage des restaurants fut supérieur et les tickets moyens plus élevés que les chiffres habituels. Après 7 mois de fermeture, les données s’annoncent aller dans le même sens. Mais sans salle intérieure et une capacité d’accueil limitée à 50%, comment faire pour ne pas ouvrir à perte ?

L’accueil limité à 50% de leur capacité, les restaurants ne peuvent qu'effectuer un nombre réduit de couverts par service. Sauf s'ils assurent un roulement efficace. Mais les Français, heureux d’avoir obtenu une réservation et d’être enfin attablés au restaurant, risquent de rester de longues heures. Face à cette situation, des mesures prises aux Etats-Unis sont à adopter dans votre établissement : instaurer une politique de temps pour la table.

 

Un couvre-feu maintenu à 21h réduit par ailleurs l'activité sur place. Bien que casi obligatoire pendant le confinement, assurer les commandes à distance restera  important pour pallier aux horaires et capacités d’accueil réduits. Le dirigeant de Buffalo Grill et Courtepaille affirme continuer la vente à distance en parallèle du service en salle “Nous allons pouvoir mettre pleinement en œuvre un parcours client digitalisé et faire vivre ensemble pour la première fois à ce niveau le service à table, le 'click and collect' et la livraison”. Assumer les différentes formes de service simultanément sera possible grâce aux solutions digitales.

f) Valoriser son restaurant en ligne pour faire venir le plus de clients chez soi

A l’approche de la réouverture, les restaurants sont sur le pied de guerre pour communiquer leur offre et leur terrasse. Et les clients recherchent activement l'établissement dans lequel ils vont réserver pour célébrer le retour de la vie normal. Des recherches qu'ils effectuent majoritairement sur Internet. Une bonne visibilité en ligne pour apparaître en haut des résultats et une notoriété sur les réseaux sociaux représentent deux facteurs clés pour faire connaître son établissement avant la reprise.

 

Pour y arriver, les professionnels doivent travailler dès aujourd'hui leur référencement local et e-réputation, en suivant certaines étapes indispensables. Nous vous livrons les 10 étapes pour promouvoir son restaurant en ligne.

Réussir la réouverture de votre restaurant ne s'improvise pas

Des consommateurs présents le jour de la reprise, ca on n'en doute plus. Mais des restrictions qui obligent les restaurateurs à faire le maximum pour réussir leur réouverture financièrement et socialement. Une euphorie dans le pays le jour de la reprise qui présente une véritable opportunité, à condition d'être prêt. Malgré une jauge et des horaires limités, vous pouvez afficher complet et effectuer plus de services que vous n'avez jamais fait avant, en vous aidant du digital notamment.

Best case référencement local et mots clés avec la MalouApp : Liberty's Burger

Aujourd’hui, le parcours de sélection d’un restaurant a lieu en ligne. Apparaître en haut des résultats de recherche devient donc une nécessité pour faire venir ses clients. Mais un positionnement satisfaisant résulte d’un travail sur le référencement local et les mots clés. Liberty’s Burger l’a compris, et s’est équipé pour améliorer tous les jours ses positions.

liberty's burger malou restaurant

Photo / Florian Léger

Depuis quelques années déjà mais accéléré par la crise sanitaire, choisir et réserver son restaurant en ligne avant de se déplacer, représente une étape clé du parcours client. D'autant plus que 94% des internautes ne dépassent pas la première page de résultats. Apparaître en haut des résultats de recherche sur ses mots clés devient donc une nécessité pour acquérir des clients. Néanmoins, cela requiert du temps et des connaissances qui peuvent manquer aux restaurateurs. C'est pourquoi nous avons lancé la  MalouApp. Avec notre solution, les restaurateurs peuvent augmenter leur visibilité en ligne sur toutes les plateformes utilisées par leurs clients (Google, Tripadvisor, Instagram, Facebook...). Utilisateur de la MalouApp depuis 6 mois, Liberty’s Burger observe chaque jour une amélioration de son référencement : plus de visibilité pour plus de clients ! Explications :

Ouvert en 2019, le restaurant Liberty’s Burger rencontre le succès malgré le début de la crise sanitaire. Des burgers 100% locaux qui prônent la gourmandise et une communication qui met de côté la culpabilité. Aujourd’hui équipé de la MalouApp, le restaurant affiche des résultats de référencement très satisfaisants. 

référencement local liberty's burger malou

Photo / Florian Léger

Comment la MalouApp aide les fondateurs de Liberty’s Burger à gagner en visibilité ? Comment permet-elle d'améliorer son référencement local de façon autonome malgré un manque de temps et de connaissances ?

1. Pour toujours afficher une cohérence de ses informations en ligne sur toutes les plateformes 

Problème : mettre à jour au quotidien ses informations sur un grand nombre de plateformes

Le cofondateur de Liberty’s Burger, Valéry Arnoul, confie manquer de rigueur lorsqu’il s’agissait de modifier les informations du restaurant sur toutes les plateformes, notamment les horaires, à chaque situation exceptionnelle/temporaire. Pourtant, l’incohérence de ces données, à la virgule ou minute près, se voit pénalisée par Google. L’algorithme juge l’établissement peu fiable et baisse la position de la fiche Google my Business. 

Action : le faire en un clic depuis la MalouApp

Toutes les informations de Liberty’s Burger : horaires, adresse, contact, concept, attributs, menus, liens de réservation, liens de commande en ligne, description… ont été renseignées sur la MalouApp. Depuis l’interface, les fondateurs modifient désormais leurs informations dès que nécessaire. Une seule modification suffit pour changer les données instantanément sur toutes les plateformes connectées à la MalouApp !

dashboard restaurant malou liberty's

Résultat : une présence en ligne cohérente et efficace

Une page Google My Business (GMB) optimisée depuis quelques mois, et des informations cohérentes sur Internet, ont permis au Liberty’s Burger d’améliorer son référencement. Le nombre d'actions effectué sur la page GMB du restaurant a augmenté depuis février. Une augmentation de 23% qui traduit une page plus visible et complète, renseignant le numéro de contact, site web et itinéraire qui appellent à l'action. Valéry Arnoul affirme “J'avais du mal à être rigoureux sur l'ensemble des plateformes, je modifiais simplement sur Google ou sur mon site, je le fais désormais plus sérieusement et de manière systématique !”

2. Pour remonter en haut des résultats de recherche sur ses mots clés 

Problème 1 : un manque de connaissances pour trouver tous ses mots clés et les utiliser efficacement

Les mots clés, un concept connu par Valéry Arnoul mais difficile de le rendre efficace sans les conseils d'experts marketing. En effet, Valéry se doutait déjà que “restaurant de burger” était un bon mot clé pour lui, et il l'insérait dans ses réponses aux avis clients. Seulement : tout miser sur un mot clé ne constitue pas une stratégie efficace. Nous recommandons d'identifier 10 mots clés qui caractérisent au mieux son offre et son établissement, et qui ont des volumes de recherches intéressant.

Une fois ces mots clés identifiés, il faut déployer une stratégie de contenu pour les utiliser au maximum en ligne et se donner les chances de remonter en haut des résultats de recherche sur ces mots clés. Mais comment faire ? La MalouApp guide pas à pas !

restaurant burger paris 12

Photo / Florian Léger

Action : un générateur intelligent de mot clés et un coaching pour créer le contenu optimal

La première étape pour Liberty’s Burger fut donc de définir ses mots clés avec l’aide de la MalouApp. Pour y arriver, on commence par compléter un long questionnaire sur son restaurant, sa cuisine, son environnement géographique, ses spécificités, ses clients cibles etc. À l'issue des réponses : on a donné à la MalouApp une vision complète et précise de son établissement. Connectée à des flux Google, la MalouApp est alors capable de générer une liste de mots-clés stratégique, leurs volumes de recherche respectifs, la position de son restaurant sur Google Maps sur ces mots clés et l'identité des concurrents mieux positionnés. 

Mais où utiliser ces mots clés ? Dans les réponses aux avis clients, site internet, description et posts GMB, afin de mettre toutes les chances de son côté pour remonter dans le positionnement des résultats de recherche.

Et comment le faire au mieux ? Un algorithme dans la MalouApp guide à la création de contenu; au fur et à mesure de la rédaction, une jauge indique à Valéry le score de son contenu selon les mots clés incorporés. Ainsi, la description GMB de Liberty’s Burger, les posts et les réponses aux avis clients, utilisent les mots clés de l’établissement à bon escient.

référencement local restaurant malou liberty's burger

Problème 2 : un manque de rigueur dans la fréquence des posts sur Google My Business

Depuis Google My Business, on peut rédiger quotidien des posts : une photo + un texte + un bouton d'action (lien vers "commander"/"réserver" etc.). Si le nombre de vues de ses posts semble léger, ils constituent toutefois un espace d'expression stratégique pour insérer des mots clés.

Pour de meilleurs résultats, les posts doivent se faire régulièrement. Néanmoins on ne peut pas les planifier sur Google My Business. Cela complique l'organisation, et explique pourquoi Valéry peinait jusque là à les partager régulièrement, surtout qu'ils disparaissent tous les 7j.  

référencement local liberty's burger malou

Action : planifier ses posts en avance sur la MalouApp

La page GMB du Liberty’s Burger est enrichie régulièrement depuis quelques mois. Qu’est-ce qui a permis un tel changement ? Depuis la MalouApp, Valéry utilise la fonctionnalité de planification des posts GMB, qui lui permet de maintenir une véritable rigueur. Plus besoin d'y penser chaque semaine et plus d'oublis réguliers, une fois de temps en temps suffit pour prévoir avec soin les posts à venir.

référencement local malou liberty's burger

Résultat : des apparitions en Top 3 sur les résultats de recherche de ses mots clés !

Liberty's burger le s’améliore ainsi et maintient son positionnement pour "burger paris 12”, “livraison burger” et “restaurant burger”. 

référencement local GMB liberty's burger malou

Une meilleure visibilité qui entraîne une croissance de 51,5% du nombre d’apparitions totales sur les trois derniers mois. Une croissance importante qui correspond au nombre de fois où le restaurant est apparu sur une recherche Google. Et un nombre d’apparitions au taux de découverte de 79%, proportion des recherches indirectes. Des résultats possibles grâce à l’amélioration de la visibilité de Liberty’s Burger par l’optimisation de ses informations et la stratégie de mots clés, via la MalouApp. “Suivre mon évolution sur certains mots clés qui me permet d'en cibler certains plus que d'autres” fait partie des fonctionnalités de l’interface à réelle valeur ajoutée selon Valéry.

position liberty's malou

3. Pour remercier et fidéliser ses clients 

Problème : des avis clients sur de nombreuses plateformes laissés sans réponse

Faute de temps, c’est un problème récurrent chez les restaurateurs. Pourtant, répondre à ses clients permet de les fidéliser, mais aussi de créer un nouveau point de contact. Car chaque réponse envoie une notification e-mail à l’internaute, opportunité pour le restaurant de préciser ses nouvelles offres, terrasses ouvertes, promotions… Et plus un restaurant possède d’avis, plus Google le valorise.

référencement local avis client malou

Action : tous ses avis clients reçus et gérés sur la MalouApp 

Avec la MalouApp, Liberty’s Burger a trouvé le moyen de répondre stratégiquement à ses avis clients et ce, sans empiéter sur son temps opérationnel. Comment ? L’interface rassemble les avis laissés sur toutes les plateformes. Mais pour un véritable gain de temps, le cofondateur utilise la fonctionnalité Modèles de réponse de la MalouApp, qui lui permet ainsi de préenregistrer ses templates en fonction de différents scénarios. Des réponses qu’il personnalise par la suite. Et pour faire de ses réponses des leviers de visibilité, Valéry utilise les mots clés à bon escient selon la jauge. 

référencement local avis client liberty's burger

Résultat : de meilleures performances ! 

En montrant son engagement, Liberty’s Burger invite indirectement les internautes à partager leurs expériences. Un impact positif avec une augmentation de 11 avis sur la période et une note moyenne qui augmente de presque 0,5. Des résultats pris en compte par l'algorithme Google qui valorise le référencement local du restaurant.

référencement local résultats malou

4. Conclusion : un restaurant plus visible en ligne, et plus visité !

Liberty’s Burger, ouvert dans des conditions difficiles, a su réagir à la crise et à l’accélération de la digitalisation. S’adapter, adopter les solutions digitales pour plus d'efficacité, permet au restaurant de fast food artisanal de s’améliorer tous les jours. Accompagné de la MalouApp, Liberty’s Burger a ainsi augmenté sa position moyenne dans les résultats de recherche, le nombre d’actions faites sur le profil et ainsi convertir plus de clients. 

référencement local liberty's bburger

La MalouApp aide les restaurateurs à améliorer leur référencement local et visibilité en ligne avec de nombreuses fonctionnalités instinctives et accessibles à tous. L’interface aide également les restaurateurs à augmenter la notoriété de l’établissement sur les réseaux sociaux. Planifier ses posts, se laisser inspirer de contenus populaires et proches de son identité, suivre une stratégie de hashtags... Les détails dans notre prochain Best case. En attendant, nous serions très heureux de vous faire une démo de la MalouApp suite à votre demande à contact@malou.io ou par ici. 

liberty's burger restaurant malou

Photo / Florian Léger

Formation communication digitale pour restaurant : acquérir des clients en ligne avant la réouverture

Une réouverture qui approche. Les restaurants doivent plus que jamais être visibles et attractifs en ligne sur tous les supports susceptibles de leur faire gagner des clients. Pour y arriver, il faut penser et exécuter une stratégie de communication digitale efficace. On peut passer par des professionnels (et c'est notre métier chez Malou), ou bien, se former auprès de ces mêmes experts. Trouver ses mots clés, améliorer son référencement, soigner son e-réputation, et remonter en haut des résultats de recherche pour attirer de nouveaux clients, mais aussi donner envie sur les réseaux sociaux, partager du contenu de qualité, collaborer avec les bons influenceurs et journalistes pour  devenir un lieu de destination. Voici le programme de la formation en communication digitale pour son restaurant de la MalouAcademy !

communication digitale restaurant malou

Un programme de formation complet qui répond aux enjeux du CHR et des restaurants

  • Référencement local : comprendre les mécanismes, trouver ses mots clés stratégiques, apprendre comment remonter sur les résultats de recherche et acquérir de nouveaux clients. Études de cas concrets et exercices de mise en application des apprentissages.
  • E-réputation : gérer ses avis clients, améliorer sa note moyenne. Études de cas concrets et exercices de mise en application des apprentissages.
  • Référencement sur les plateformes de livraison : comprendre les mécanismes, améliorer sa visibilité pour générer plus de ventes. Études de cas concrets et exercices de mise en application des apprentissages.
  • Réseaux sociaux : construire sa stratégie de communication, créer du contenu qualitatif, gagner des abonnés, augmenter l’engagement, organiser des jeux concours et lancer des campagnes de sponsorisation rentables. Études de cas concrets et exercices de mise en application des apprentissages.
  • Influence marketing : trouver les meilleurs influenceurs, pour lancer des campagnes efficaces. Études de cas concrets et exercices de mise en application des apprentissages.
  • Relations presse food : rédiger un communiqué de presse, trouver les journalistes pertinents et apprendre à les aborder. Études de cas concrets et exercices de mise en application des apprentissages.

Un format dynamique et interactif

La formation se fait par petits groupes en visio conférence. Elle dure 25h, réparties entre 2 semaines, hors des horaires de service. De nombreux exercices et cas concrets rythment les sessions et permettent de mettre directement en application les apprentissages. Chaque jour, les participants peuvent agir pour améliorer la visibilité en ligne de leur restaurant. Les questions / réponses régulières permettent de valider la compréhension de chacun.

À qui s’adresse la formation ? 

À tous ceux qui souhaitent apprendre à communiquer en ligne efficacement pour un restaurant. Gérant, responsable opérationnel ou marketing, community manager, chargé de communication… N'hésitez plus !

Une prise en charge pour ne rien débourser

La formation est prise en charge à 100% par le dispositif FNE pour les employés en chômage partiel.. Pour les gérants, l’OPCO de la société prend en charge tout ou une partie du budget. Si vous vous posez la question, vous pouvez nous écrire ici ou utiliser notre simulateur d'aides qui vous indiquera la liste des subventions auxquelles vous êtes éligible ! Dans tous les cas, nous vous soulageons des démarches administratives !

D’où vient la MalouAcademy ?

La MalouAcademy s'inscrit dans l’écosystème Malou, la startup de marketing digital qui aide les restaurants à acquérir des clients en ligne sur toutes les plateformes où ils font leurs recherches.

Depuis maintenant 3 ans, nous avons aidé des milliers de restaurateurs à améliorer leur visibilité en ligne pour toucher plus de clients, grâce à notre blog de conseils et analyses en marketing digital, nos nombreux webinars, nos tables rondes et conférences. Nous avons aussi accompagné une centaine de restaurants sur leur référencement, réseaux sociaux et relations presse et influence, certains ont ainsi triplé leur chiffre d’affaires mensuel grâce à notre collaboration. A cet écosystème s'ajoute notre dernier-né la MalouApp, une interface unique qui aide les restaurateurs à augmenter leur visibilité en ligne pour convertir plus de clients.

Avec la MalouAcademy, nous transmettons notre expertise en communication digitale pour son restaurant.

Les animateurs

Louiza Hacene, fondatrice et CEO de Malou. Après avoir accompagné et conseillé plus de 1000 restaurateurs, la communication digitale n’a plus de secrets pour elle. Que vous soyez un restaurant étoilé, un coffee shop ou un fast-food, Louiza vous donnera les meilleurs conseils et astuces pour devenir un expert. 

Clémence Chu, Account Manager chez Malou. Ses 3 années d’expérience en communication digitale font d’elle une experte en référencement. Elle a aidé géré la visibilité en ligne d'une cinquantaine de restaurants, les a aidé à remonter en haut des résultats de recherche à convertir plus de clients en ligne et à augmenter leur chiffre d'affaires.

Marjane Bouazdi, Customer Success Manager. Le community management et l'influence sont ses domaines de prédilections. Elle vous communiquera les meilleures astuces pour augmenter le nombre de vos abonnés, les fidéliser et les engager pleinement sur vos contenus !

Ils ont aimé

Quand a lieu la prochaine MalouAcademy ?

La MalouAcademy revient du 3 au 14 mai pour vous former et vous préparer à la réouverture !

Ça m'intéresse

communication digitale restaurants

Si vous souhaitez en savoir davantage sur notre formation en communication digitale pour son restaurant, écrivez-nous à contact@malou.io.

Ramadan : quels enjeux pour les restaurants ? Nos 12 meilleures adresses en 2021

Emprunt de spiritualité et de convivialité, le mois de ramadan représente l'occasion de longs dîners en famille et entre amis. Cette année, les repas de ramadan seront particuliers. S'ils sont souvent dégustés à domicile, ils le seront d'autant plus en 2021. Mais la demande de formules "ftour" ou "iftar" (repas de rupture du jeûne) est de plus en plus palpable au restaurant. Quelles opportunités économiques peut-on identifier à mettre en place ? Que font les restaurants orientaux ? Comment parviennent-ils à offrir une telle formule dans les conditions actuelles ? 

Crédits photo : @Zainab Shah Buzzfeed

+ 40% c’est l’augmentation moyenne des dépenses alimentaires d’un ménage qui pratique le jeune durant le mois de ramadan en France. Jeûner pour manger plus ? Presque. La grande distribution l’a bien compris : pendant ce mois sacré, les feuilles de bricks, les bouteilles de leben et les dattes fleurissent dans les étals et les promotions se multiplient. Si les repas sont traditionnellement pris à la maison en famille ou entre amis, ils nécessitent de longues préparation qui ne sont pas toujours compatibles avec les rythmes de télétravail actuels. Reste alors l'option de rompre le jeûne en livraison à domicile ou click&collect. L'opportunité est indéniable pour les restaurateurs ! Mais que mettre en place pour la saisir ? Que vaut l'offre existante ? 

1. Pourquoi proposer une formule ftour (rupture du jeûne) pendant le ramadan ?

Répondre à la demande du marché

La croissance du marché halal n'est plus à prouver en France. Portée par des success stories à l'image de celle de O'Tacos, elle atteint les 14% annuels pour la restauration et approche le 1 milliard d'euros en 2016 (sources : Solis). À titre de comparaison, le marché des produits bio en restauration tous circuits confondus est estimé à 411 millions d’euros en 2016, en croissance de 6,8%.

Chaque mois la requête "restaurant halal Paris" est ainsi effectuée 100 000 fois sur Google. Les requêtes bien plus spécifiques telles que "restaurant ramadan" "restaurant ramadan Paris" "menu ftour Paris" sont faites 10 000 fois à l'approche du mois de ramadan. Pour avoir un ordre de grandeur, il y a environ 15 000 restaurants à Paris.

Ces volumes de recherches traduisent une vraie demande de marché : les tablées de rupture du jeûne sont traditionnellement richement garnies et leurs préparations nécessitent de longues heures en cuisine. Les rythmes de travail en semaine rendent plus difficile cette organisation et, puisque le ftour est l'unique repas de la journée, les exigences des jeûneurs excèdent souvent les classiques plats commandés dont ils se seraient contentés en temps normal.

Générer du chiffre d'affaire sur une période traditionnellement calme

L'activité des restaurants orientaux est souvent saisonnière : leur cuisine étant souvent associée à de la "comfort food", riche et épicée, ils ont davantage de demandes en hiver. Si le mois de ramadan est décalé de 10 jours chaque année, il a en ce moment lieu au printemps, période plutôt creuse pour ce type d'offres. C'est ainsi l'opportunité pour les restaurateurs de réaliser du chiffre d'affaire sur des périodes habituellement calmes.

malou majouja ramadan

Accueillir de bons clients aux tickets moyens supérieurs

Les clients pour le dîner de ramadan présentent de nombreux avantages pour les restaurateurs. Ils auront plus souvent tendance à prendre le temps de précommander. Les tickets moyens sont également supérieurs à la moyenne puisque les formules ftour incluent a minima une entrée, un plat et un dessert.

Des limites plus opérationnelles qu'identitaires

Certains restaurateurs, à l'image de M. Behdad gérant de Alain Couscous, nous expliquait il y a quelques années, qu'ils ne souhaitent pas communiquer sur une offre ramadanesque. La raison principale ? "La crainte de refréner la clientèle existante non musulmane" explique-il. Pourtant, la clientèle dite occidentale qui vient pour un couscous semble a priori assez ouverte d'esprit pour partager davantage de culture et de mets traditionnels.

Les difficultés à mettre en place une offre spéciale ramadan peuvent plutôt venir des opérations. Le service étant regroupé sur un créneau horaire, la cuisine doit en effet lancer toutes les commandes à emporter et livraison en même temps. Il est alors indispensable de bien préparer le maximum en amont.

2. Comment la mettre en valeur ?

La présenter sur tous les supports digitaux pertinents

Après avoir formulé le menu spécial ramadan, il est indispensable de le montrer partout où les clients potentiels iront chercher :

  • sur Google My Business : rédiger un post dédié sur la formule, la mettre en valeur avec une photo qualitative, et présente
  • sur le site web : consacrer un encart pour détailler le contenu de la formule et son prix
  • sur les annuaires : mettre en avant la formule (ex : La Fourchette)
  • sur les réseaux sociaux : partager des visuels

Il est indispensable de veiller à ce que l'information disponible en ligne soit toujours cohérente avec la réalité opérationnelle.

Faire des relations presse et influenceurs

En faisant quelques recherches sur Google, il est aisé de repérer les articles qui ressortent en haut des résultats de recherches stratégiques.

ramadan

Il est alors judicieux de :

  • identifier les auteurs de ces articles ou les journalistes qui travaillent pour les rubriques "food / lifestyle"
  • rédiger un communiqué de presse pour présenter l'établissement, son histoire et l'offre mise en place pour le mois de ramadan avec des visuels HD qui pourraient être repris par la presse
  • leur envoyer le communiqué de presse et les inviter à essayer chez eux pour apparaître dans leurs classements
Demander à ses clients de laisser des avis avec le mot clé "ramadan"

Les algorithmes des moteurs de recherches et annuaires dédiés accordent un poids conséquent aux avis clients. Lorsque les internautes y feront leurs recherches de restaurant avec les mots-clés propres à leur requête, les premiers résultats qui ressortiront seront notamment ceux qui contiennent ces mots-clés dans leurs descriptions ou dans les avis clients laissés.

Demander à ses clients de laisser un avis pour partager leur expérience - et y répondre en réutilisant les bons mots clés - renforcera ainsi la visibilité en ligne de l'offre.

3. Nos 12 meilleures adresses de ftour à Paris

1) Pour un ftour tendance et 100% algérien : Mama Nissa (Paris 1)

mama nissa restaurants ramadan

Ouvert pendant la crise sanitaire, Mama Nissa connait déjà un grand succès dans la capitale. Depuis sa création, le restaurant régale de ses spécialités 100% algériennes et a bien décidé de continuer pour le ramadan avec ses formules spéciales.

On y commande quoi ? Deux formules au choix : "Les incontournables", avec dattes, chorba, bourak, salade, dessert et pain Mathlouh, ou la "Gourmande", à laquelle s'ajoute une spécialité du restaurant. 14,90 et 29,90 euros. Pour 10 euros de plus, vous pouvez opter pour un couscous à tomber et du Leben. 14 rue Mandar, 75002 Paris. Commandes au 01 42 36 52 15.

2) Pour le meilleur méchoui de Paris : Le Vent de Sable (Paris 15)

Ancien cuisiner de l'Aurassi, Salah a mis au point une recette unique d'agneau braisé. Chaque année précédente, au mois de ramadan, le Vent de Sable accueille des centaines de clients venus pour partager un bon moment. Et aujourd'hui, il continue d'offrir aux adeptes sa spécialité à distance.

On y commande quoi ? Un verre de leben et des dattes, une chorba et des boureks à la viande, un plat au choix (méchoui garni ou tajine poulet), des fruits ou un kalb el louz en dessert. 25 euros. 31 Rue Mademoiselle, 75015 Paris. Commandes ici.

3) Pour un menu chic et raffiné : Figuig (Paris 17)

ramadan restaurants malou figuig

Figuig, c'est une cuisine marocaine conviviale dans un cadre moderne et raffiné. La fusion des gastronomies française et marocaine, font du restaurant son identité et invite les clients au voyage. Pour le ramadan, Figuig va encore plus loin et propose deux menus qui promettent de belles découvertes.

On y commande quoi ? Un tajine accompagné d'une soupe typique la Harira, dattes et chebbakiya, msemen farci et œufs durs cumin au menu Découverte. Batbouts et trio de briwates s'ajoutent au menu Figuig. Menus personnalisables. 35 et 49 euros respectifs. 13 rue Brey, 75017 Paris. Commande jusqu'à 20h au 01 43 80 69 34.

4) Un ftour tradi mais trendy : Majouja (Paris 9)

restaurants ramadan malou

Ouvert il y a peu de temps, Majouja a déjà convaincu les plus foody des foodies avec sa cuisine tendance, d'inspiration kabyle. Une cuisine "tradi et trendy" ! De nouvelles spécialités algériennes sont disponibles en vente à distance à l'occasion du mois de ramadan, de quoi découvrir de nouvelles pépites.

On y commande quoi ? Un menu avec dattes et lait, chorba ou askef tahrirth, bourek ou galette, et dessert au choix (palouza, besboussa, kalb el louz ou zlabia). Un menu plus complet, avec entrée au choix, boureks et mtewem ou tajine, thé à la menthe et variété de dessert. 43 Rue Laffitte, 75009 Paris. Commande au 09 51 49 25 18.

5) Pour un repas aussi joli que bon : Le Bec Fin (Paris 10)

couscous figuig malou ramadan

Ouvert il y a une quarantaine d'années sous le nom de Chez Saïd, le restaurant Le Bec Fin vous invite dès que possible dans une atmosphère berbère authentique. Et là bas, on ne rigole pas avec le méchoui : une recette qui se passe de génération en génération ! Pour le ramadan, c'est le couscous tout aussi délicieux qui passe sur le devant de la scène.

On y commande quoi ? Des brick aux saveurs différentes et une chorba en entrée, suivi d'un couscous poulet ou merguez. Le prix sur appel. 15 rue du Faubourg Saint-Martin, 75010 Paris. Précommande au téléphone 01 42 06 62 82.

6) Pour un ramadan aux saveurs d'Amérique et d'Asie : Tomahawk (Courbevoie)

ramadan malou restau

Un menu loin des chorbas, dattes et couscous, mais composé d'épaules d'agneau, mac&cheese, frites maison et pecan pie. Un menu proposé par le restaurant Tomahawk, aux spécialités américaines mais aussi asiatiques, qu'il adapte en plat halal pour que tout le monde trouve son bonheur.

On y commande quoi ? Gigot d'agneau, épaule d'agneau ou ribs, accompagnés de 4 à 6 portions de coleslaw, riz donburi, mac&cheese, pommes grenailles ou frites maison. Entre 70 et 89,90 euros. En dessert ? Pana cotta, cheesecake, banoffee ou pecan pie. A commander 24h en avance. 15 rue de l'abreuvoir 92400 Courbevoie. Commande au 01 46 67 73 29.

7) Pour un ftour traditionnel syrien : La Rose de Damas (Paris 5)

restaurants ramadan

À quelques pas de l'Institut du Monde Arabe, la Rose de Damas accueille des habitués à la recherche des plats traditionnels authentiques Syriens. Tout est fait maison et savoureux.

On y commande quoi ? Dattes et un jus frais, une soupe de lentille, entrées à partager, un plat chaud du jour, un dessert au choix. 25 euros 6 Boulevard Saint-Germain, 75005 Paris. Commande au 09 80 44 12 00.

8) Pour un ftour libanais chez le papa ou chez les fils : Feyrouz (Paris 15) - Feyrouz Deli (Paris 14)

maison feyrouz

Fraichement débarqué du Liban en 1976, Michel concrétise son rêve de faire découvrir la cuisine de son enfance aux Parisiens. Il s'installe dans le 15e arrondissement et ouvre Feyrouz : un établissement emblématique, reconnu pour la richesse de sa carte et la qualité de ses mets (100% faits maison). 40 ans plus tard et une seconde ouverture, ses enfants prennent la relève et lancent Feyrouz Deli une adresse plus fast-good pour mettre à l'honneur les recettes de papa. Toujours des produits frais et des portions généreuses.

On y commande quoi ? Chez les fils : Dattes et laban aryan, une soupe qui varie, 5 mezzés froids, un plat du jour, mixte de brochettes ou agneau à l'orientale, des pâtisseries orientales ou mouhalabié. 22 euros. 91 bis Rue d'Alésia, 75014 Paris. Commandes au 09 54 12 82 14.

9) Pour un menu bon marché qui change tous les jours : Le Miyanis (Paris 20)

miyanis ramadan malou

A emporter ou en livraison, Le Miyanis propose des formules très abordables et généreuses tout au long de l'année.

On y commande quoi ? Des dattes et du lben, une chorba et des boureks en entrée, un plat du jour algérien qui varie (m'tewem, chtitha...). 14,90 euros. 132 Boulevard de Ménilmontant, 75020 Paris. Commandes au 01 47 97 04 99.

10) Pour un ftour bio, italo-tunisien en fin de semaine: Figue et Olive (Paris 5)

restaurants ramadan malou figue et olive

À la fois restaurant et épicerie, Figue et Olive propose une cuisine à mi chemin entre l'Italie et la Tunisie. Au menu ? Une cuisine 100% maison, à base de produit frais et biologiques.

On y commande quoi ? Une soupe, une brick à l'oeuf/thon, une salade mechouia, un plat du jour qui change, un dessert au choix. 25,50 euros. 44 Rue Pierre Nicole, 75005 Paris. Commandes au 01 46 34 94 01.

11) Pour un repas relevé à la tunisoise : La Goulette Zmen (Paris 15)

la goulette zmen malou restaurants ramadan

Dans un quartier peu animé du 15e, La Goulette Zmen propose des plats tunisiens relevés. Attention, la main n'est pas toujours légère sur le piment.

On y commande quoi ? Une brick, de la salade méchouia, de la soupe, un tajine au choix, une pâtisserie tunisienne et un thé à la menthe. 30 euros. 16 Boulevard Garibaldi, 75015 Paris. Commandes au 01 71 28 91 16.

12) Pour une variation indienne street food : Indian Way (Noisy-le-Sec)

indianway ramadan

Le restaurant indien Indian Way propose une variété de plats du pays, comme son nom l'indique, ainsi que des pizzas maisons. Et pour le ramadan, un menu spécial à prix très raisonnable, disponible à emporter et en livraison, vous fait voyager jusqu'en Inde.

On y commande quoi ? Une soupe harira, des dattes, un bowl aux saveurs indiennes variées, un cheese naan, une boisson et un dessert. 20 euros. 77 bis rue Paul Vaillant Couturier, Noisy-le-Sec. A commander au 01 48 43 19 46.

N.B. : Lexique Ramadanesque

  • Leben : lait fermenté qui se rapproche du lait ribot.
  • Chorba : soupe traditionnelle algérienne (tomates, courgettes, coriandre, épices...)
  • Harira : soupe traditionnelle marocaine (lentilles, tomates, oignons, épices...)
  • Boureks/bricks : feuilles de bricks fourrées et frites
  • Baghrir : crêpe 1000 trous à la semoule

30 conseils pour promouvoir son restaurant en ligne

Entre confinements et couvre-feux, le temps passé sur Internet explose chez les Français. A l’ère où le digital occupe une place importante dans nos habitudes, l’adopter devient une opportunité pour les professionnels, pour promouvoir son restaurant.

 

Etre invisible sur Internet n’est plus une option. Promouvoir son restaurant passe par le digital. Vous en êtes conscients, mais vous ne savez pas par où commencer pour le mettre en place. De nombreux articles proposent des conseils en marketing digital pour votre établissement. Aujourd’hui, nous rassemblons les nôtres en un guide complet destiné à promouvoir votre restaurant. Pour une stratégie efficace, suivez les 30 étapes issues de notre expérience, ou sautez à la conclusion 😉

1. Créer une page Google My Business pour exister en ligne

La première étape pour un restaurateur est de créer sa page Google My Business, y préciser toutes les informations relatives à son établissement pour refléter une image positive à l’algorithme. Adresse, horaires, menu, spécificités, téléphone, plateforme de livraison, de réservation, description du concept… Tout doit apparaître.

mama nissa malou promouvoir restaurant

2. Publier du contenu régulier sur sa page GMB pour être mieux référencé

Google avantage les pages GMB actives. Un post Google ne reste visible que 7 jours dans les résultats de recherche alors il est important de publier régulièrement. Ces posts doivent avoir un objectif précis, une haute qualité d’image et un texte engageant pour générer du trafic. 

3. Référencer son restaurant sur tous les annuaires pertinents

De nombreux annuaires, blogs, guides... cataloguent les restaurants. S’inscrire sur les plus pertinents et les géants tels que TripAdvisor, Pages Jaunes, La Fourchette… est primordial pour votre visibilité. Mais des répertoires à plus petite échelle deviennent de plus en plus tendance et utilisés par les internautes. NewTable, LeFooding, Mapstr… retrouvez notre liste ici.

4. Inscrire son restaurant sur les plateformes étrangères pour le tourisme

Les annuaires utilisés à l’étranger diffèrent d’un pays à un autre. Pour toucher une audience plus large, veillez à vous y inscrire et traduire le contenu de votre page dans la langue concernée, pour qu’à leur retour, les touristes se rendent chez vous ! Notre carte vous indique ici les annuaires principaux selon les pays.

Carte promouvoir restaurant en ligne5. Veiller à ce que les horaires soient identiques sur toutes les plateformes où le restaurant est présent

Point très important ! Les horaires de votre établissement doivent correspondre d’une plateforme à une autre, à la minute près. Car l’algorithme Google perçoit les incohérences et vous pénalise dans votre positionnement. Si vos horaires d’ouverture/fermeture changent exceptionnellement, il faut veiller à les modifier sur toutes les plateformes où vous apparaissez. 

horaire google malou

6. Répondre à tous ses avis clients, positifs et négatifs

Vous le savez déjà, répondre aux avis clients s’inscrit dans les bases d’un bon référencement. Mais pourquoi ? Votre moyenne Google ne correspond pas à la moyenne pondérée de vos avis. Un avis négatif, si vous y avez répondu, sera attribué d’une meilleure note par l’algorithme ! De plus, à chaque réponse, l’internaute reçoit un mail de notification. Profitez de ce point de contact pour promouvoir votre restaurant, vos nouvelles offres, l’ouverture d’une terrasse...

7. Sélectionner et utiliser à bon escient ses mots clés en fonction de son établissement et leur fréquence d’utilisation 

Sélectionnez une dizaine de mots clés relatifs à votre établissement. Bien les choisir en fonction de leur fréquence d’utilisation par les internautes en prenant garde à la compétition existante sur certains. Vous aurez plus de difficultés à vous positionner sur “restaurant paris” que “restaurant paris 6” (volume de recherche respectif de 22.9k et 2.6k). Une fois vos mots clés bien choisis, il vous faut les utiliser à bon escient dans vos posts GMB, description de l’établissement, réponses aux avis clients… tout en gardant une cohérence dans le contenu. 

8. Créer une page Facebook et l’alimenter

Facebook reste une interface très utilisée par les restaurateurs pour y publier du contenu pratique sur son établissement. Faites de votre page Facebook un lieu d’informations, comme ici Take Otac. Vous pouvez également rejoindre les nombreux groupes de restaurateurs pour y relayer vos publications, demander des conseils, un extra...

take o tac promouvoir restaurant

9. Créer une page Instagram avec une bio soignée et percutante

En 2020, 21 millions de Français utilisent Instagram chaque mois. Et le secteur de la food envahit les pages d’actualités. C’est un lieu incontournable pour promouvoir son restaurant. Mais faire de sa page Instagram un levier de notoriété demande certaines étapes. A commencer par la biographie, élément principal pour décrire votre offre, comme le “pitch” de votre établissement. Rédigez une bio percutante, courte et claire, pour maintenir le prospect sur votre page. En quelques lignes, le type de cuisine, les horaires, l’atmosphère et l’identité du restaurant doivent donner envie. Sans oublier d'indiquer le lien de votre site. Instagram autorise l’ajout d’un seul lien par bio. Alors avec nos clients nous utilisons l’astuce Linktree : la plateforme pour héberger plusieurs liens en un seul. Guidez ainsi le prospect vers l’onglet qui l’intéresse : menu du midi, du soir, réservation, commande, votre histoire... Comme l'a fait Non Solo Pizze.

promouvoir restaurant malou

10. Définir l’image et la tonalité que le restaurant veut renvoyer aux abonnés

Instagram c’est avant tout une plateforme basée sur le visuel. L’image renvoyée par la page correspond à votre identité. Avant de se lancer, il vous faut définir les valeurs à transmettre qui deviendront le fil conducteur de votre page. Créez une charte graphique à respecter avec les couleurs, tonalités, filtres propres à votre établissement. Il existe aujourd’hui des milliers de restaurateurs présents sur Instagram alors démarquez-vous. Faites de votre fil conducteur un élément de différenciation, comme a réussi Dalmata.

Dalmata Malou

11. Nourrir sa page Instagram de contenus qualitatifs et engageants 

La qualité de vos publications représente un facteur clé de succès. Des photos et vidéos nettes et esthétiques, aux contenus variés, suscitent l’intérêt des internautes. Partagez votre offre food, l’atmosphère de la salle et les paysages à l’origine du restaurant, mais aussi un aspect humain avec vos fournisseurs, la team, et les clients satisfaits. Profitez-en pour partager vos valeurs éthiques, écologiques et autres.

12. Créer du contenu adapté aux tendances Instagram

Une publication classique ne suffit plus pour répondre aux tendances sur la plateforme. Utilisez les options d’Instagram valorisées par l’algorithme et les abonnés : Reels, vidéos, carrousel, guides… et la fonctionnalité de Stories pour partager la vie du restaurant, créer un lien de proximité avec votre communauté, leur poser des questions et y inclure des call to action pour les engager. Suivez exemple sur la Poketerie et Mama Nissa ! Et surtout, publiez du contenu régulièrement !

malou stories restau

13. Choisir le moment opportun pour publier

Les horaires d’affluence sur Instagram dépendent de votre clientèle ciblée. Un abonné encore scolarisé n'interagira pas sur la plateforme aux mêmes fourchettes qu’un salarié. Alors pour toucher une audience plus grande et bien ciblée, publiez au bon moment. Testez différents horaires et faites des recherches sur les statistiques, afin de maximiser la visibilité de vos posts ! Organisez vos publications dans un planning.

14. Utiliser les hashtags à bon escient

Associer un hashtag à sa publication permet à toutes les personnes intéressées par ce # de découvrir votre post. Cependant, le grand nombre de publications par hashtag diminue l’efficacité de cette technique de conversion. Comme les mots clés, il vous faut choisir des termes cohérents, au juste milieu d’utilisation. Lorsque vous aurez réussi à fédérer une communauté importante, vous pourrez aller jusqu’à créer votre propre hashtag pour promouvoir votre restaurant ! Exemple du groupe Big Mamma et sa marque de livraison NapoliGang.

promouvoir restaurant malou

15. Préciser votre géolocalisation sur vos posts

Cela permet au prospect d'accéder directement à votre localisation via la map disponible sur Instagram. Il sait d'entrée où vous vous situez ce qui a un pouvoir décisif sur son choix. De plus, toutes les publications localisées à votre adresse sont disponibles lorsque l'on regarde la géolocalisation.

16. Organiser des jeux concours pour engager vos abonnés 

Les jeux concours, un format interactif qui accroît l’engagement de vos abonnés. Un format qui fonctionne à condition d’être bien ciblé. Pour susciter la participation des internautes, les règles du jeu et la récompense à la clé doivent s’aligner aux intérêts de votre cible. Nous avons organisé pour O’Tacos un jeu-concours qui a considérablement augmenté le nombre d’abonnés de la page. Toute la démarche ici.

jeu concours otacos

17. Faire appel à des influenceurs et micro-influenceurs pour relayer votre contenu à leur audience

Avec une communauté large et fidèle, les influenceurs et micro-influenceurs occupent le devant de la scène marketing aujourd’hui. Chaque post/story suscite l’engagement et la confiance de milliers d’internautes. Alors pour promouvoir votre restaurant, faites-leur appel ! Invitez-les à essayer vos spécialités gratuitement. S’ils sont satisfaits, ils relaieront votre adresse à leur audience ! Retrouvez notre liste de quelques micro-influenceurs pour vous lancer. Vous pourrez par la suite aller encore plus loin en combinant jeux-concours et notoriété des influenceurs. Ces derniers partagent à leur audience le bon plan : gagner un repas chez vous par exemple, à condition de suivre votre page ! 

18. Inciter vos clients à partager du contenu depuis votre établissement

La création de contenu d’un client sur son expérience dans votre restaurant a autant d’impacts qu’un avis Google. Alors, invitez-les indirectement à témoigner de leur passage. L’un des meilleurs moyens : mettre à disposition des éléments “instagrammable”, que ce soit dans l’assiette ou dans la salle, comme le néon chez Pizzou. Pour la livraison ou take away, utilisez le packaging, avec une petite attention écrite qui précise votre pseudo Instagram… pour les inciter à générer du contenu. 

pizzou malou

19. Répondre à tous les commentaires sur Facebook et Instagram

Répondre aux commentaires sur les réseaux sociaux ne travaille pas votre référencement mais permet de fidéliser votre clientèle. Il est très important de leur témoigner votre reconnaissance, et de nourrir un lien de proximité avec eux. Suivez régulièrement les notifications de vos pages pour ne pas manquer un commentaire !

20. Partager des recettes sur les réseaux sociaux 

Depuis mars 2020, les recettes envahissent les réseaux sociaux. De nombreux chefs étoilés ont suivi cette tendance. Alors avec votre chef, prenez un peu de temps et partagez l’élaboration de certains plats sous forme de courtes vidéos comme Micho by Julien Sebbag, IGTV avec Juan Arbalez ou simple post avec le restaurant Unica, pour régaler les internautes, susciter leur engagement et leur attache. 

promouvoir restaurant recette malou

21. Sponsoriser les publications Instagram et Facebook 

Instagram et Facebook proposent aux entreprises de promouvoir certaines publications afin de toucher une audience plus large et ciblée, en peu de temps et au prix raisonnable. Quelques clics suffisent pour rendre visible vos posts à des milliers d’internautes. Combinez cette approche à votre stratégie influenceurs qui demande plus d’organisation ! 

les pinces ref

22. Générer du buzz avec TikTok

Élargissez encore plus votre audience et créez le buzz avec TikTok. La plateforme représente une opportunité de différenciation pour les restaurateurs. Mais l’intérêt d’une page TikTok dépend de votre identité car le réseau cible davantage une génération jeune et connectée. Nous vous expliquons dans cet article pourquoi TikTok s'inscrit telle une opportunité à ne pas manquer pour promouvoir son restaurant. 

23. Créer un site Internet et le tenir à jour

Avoir un site Internet devient presque une obligation pour convertir de nouveaux prospects. Sans ce site, nombreux sont les internautes qui ne continuent pas leur recherche sur votre établissement. Ne passez pas à côté de ces clics et construisez le site de votre restaurant pour mettre en ligne toutes les informations, menus et photos, avec l’aide de logiciels gratuits et nos 10 éléments essentiels pour un site web de restaurant

kafkaf malou

24. Faire en sorte que son site soit responsive à tous les écrans

Créez un site internet responsive. Les supports digitaux se multiplient. La conception et le design de votre site doivent pouvoir être consultés sur tout type d’écrans, smartphones, ordinateurs, tablettes… De plus, l’algorithme Google valorise les sites internet qui existent en version portable ! 

kaf kaf malou

25. Mettre en ligne un système de réservation directe 

Votre objectif final : faire venir le client chez vous. Alors incitez le consommateur à réserver chez vous. Facilitez le processus avec un système de réservation inclus dans votre site web. Une réservation uniquement par téléphone décourage de nombreux prospects.

26. Ajouter une proposition d’itinéraire 

Cela aide vos prospects à repérer l’endroit où vous vous situez. Ce gain de temps précieux peut achever de les convaincre ! 

27. Mettre en place une campagne de relation presse

L’identité d’un restaurant et sa cohérence constituent la toute première clé pour réussir lancement et campagne de relations presse (RP). Si les RP peuvent booster la visibilité d'un établissement, l’essentiel pour les critiques gastronomiques demeure la cuisine et le service. Le travail de fond des relations presse sert à épauler le concept et en tirer le meilleur, quel qu’il soit. Tous les détails pour promouvoir son restaurant grâce aux RP dans cet article.

28. Rejoindre la chambre de commerce de sa région

La CCI de votre région vous accompagne, guide et conseille, vous informe sur de nombreux sujets, et communique sur votre établissement.

29. Mesurez vos actions en ligne pour en tirer des conclusions

Mettre en place toutes les actions ci-dessus au sein de votre restaurant est un grand pas, mais sont-elles vraiment efficaces ? Une stratégie de marketing digital n’atteint pas la perfection du jour en lendemain. Il vous faut mesurer vos actions pour comprendre ce qui a fonctionné ou non, ce qui peut s’améliorer ou ce qui ne représente que peu d’utilité. Nous vous livrons ici les étapes importantes pour mesurer le succès d'une campagne Influencer Marketing.

30. Adaptez vos actions et contenus en fonctions de vos performances passées

L’analyse de vos performances vous aide à adapter vos actions et affiner votre stratégie. Cette étape peut se répéter plusieurs fois avant d’atteindre vos objectifs.

Conclusion :

Ces 30 étapes prennent du temps à mettre en place, et d'autant plus de temps à entretenir pour améliorer sa stratégie et l'adapter aux tendances. Promouvoir son restaurant est presque un métier à part entière. Mais vous n'avez le budget pour embaucher quelqu'un ou vous souhaitez garder le contrôle du marketing de votre restaurant ? Chez Malou, nous avons automatisé une majorité de ces étapes pour les réunir dans une solution tout-en-un dédiée aux restaurateurs : la MalouApp. Tous les détails sur notre interface dans cet article.

Si vous êtes intéressés, n'hésitez pas à nous solliciter pour une démo de la MalouApp à contact@malou.io 🙂

Quelles aides à la restauration pour supporter confinements et couvre-feux ?

Pour soutenir les restaurants en difficulté, l’Etat et les collectivités territoriales ont mis en place de nombreuses aides à la restauration.

 

 

Les aides à la restauration pour soutenir le secteur fragilisé par la crise

La perte de chiffre d'affaires s’élève à 55% pour la filière CHR en 2020. Les difficultés économiques liées à la fermeture continuent de peser pour les restaurateurs. L’annonce d’un troisième confinement n’améliore pas leur situation économique. Les acteurs publics ont mobilisé des aides à la restauration en déployant des subventions à l’échelle locale, régionale et nationale, afin de limiter la casse et préparer la reprise. Le digital fait partie des réponses. Alors pour le rendre accessible aux milliers de restaurateurs en France : une majeure partie des subventions concernent sa prise en charge.

Les aides pour se digitaliser en restauration 

zelty aides restauration malou

Seules 30% des TPE françaises disposent d’un site internet à la fin de l’année 2020. Mettre en place de nouveaux outils numériques représente un investissement qui retient certains restaurateurs à passer le pas. Mais le digital joue plus que jamais un rôle important, dans le gain d’efficacité opérationnelle mais aussi le gain de clients. Alors pour aider les professionnels à rebondir malgré la période difficile, l’Etat et les collectivités mettent en place des aides dédiées à la digitalisation.  

Depuis novembre 2020, l’Etat verse un chèque numérique de 500€ à tout établissement fermé administrativement. Ce chèque a pour but de financer l’acquisition de solution digitale pour une activité de vente à distance. Une demande à l’Agence de Service et de Paiement de l’Etat, accompagnée d’une facture de prestation web, suffit pour en bénéficier.

Entre soutien national (500€ pour le chèque France Num) et les initiatives locales et régionales, il devient compliqué d’identifier toutes les aides auxquelles on est éligible. Nous avons fait ce travail pour vous. Gagnez du temps et connaissez la liste et le montant de vos subventions, avec notre simulateur.

malou simulateur

Les aides à la restauration pour se former et développer ses compétences

La crise sanitaire a obligé de nombreuses entreprises à diminuer les effectifs salariés. Le secteur de la restauration demeure le secteur le plus longuement touché depuis le début. Pour maintenir le développement des compétences malgré la situation, l’Etat finance des formations professionnelles avec le dispositif FNE-Formation. Cet accompagnement permet de maintenir l’employabilité des salariés à l’issue de la crise. En 2020, 366 000 employés ont profité du dispositif de formation. Alors si vous n’en avez pas encore profité pour votre établissement, n’attendez plus.

Car l’ensemble des entreprises ayant des salariés hors contrat d’apprentissage et de professionnalisation, ou entreprises en difficulté face à la crise, sont éligibles. Peu importe la taille ou le secteur d’activité. Seul le taux de prise en charge des coûts pédagogiques varient en fonction du nombre de salariés. Pour les entreprises aux effectifs inférieurs à 300, l’Etat couvre 100% des frais. 

malouacademy malou

La MalouAcademy répond aux besoins des restaurateurs de se digitaliser et ce, gratuitement avec le FNE. Dans un format dynamique et interactif, les restaurateurs bénéficient de 18h de formation au marketing digital par nos experts. Ils disposent a posteriori des connaissances nécessaires pour la gestion de leur référencement local, référencement sur les plateformes pertinentes, e-réputation, réseaux sociaux et influence marketing. Plus d’informations sur la MalouAcademy ici.

Les autres aides

Le Fonds de Solidarité s'élargit à tous les secteurs interdits d’accueillir du public, quelle que soit la taille de l’établissement. Une aide destinée aux établissements fermés ou répertoriés dans les secteurs S1 et S1bis, soit les restaurants, s’élève jusqu’à 10 000€ ou une indemnisation de 15 à 20% du chiffre d’affaires. La somme est plafonnée à 200 000€ mensuel. Pour être éligible, les modalités de calcul se basent sur le CA réalisé par rapport à 2019 ou 2020 selon la date d’ouverture du restaurant. Les conditions en détails ici. Et un nouveau formulaire simplifié est disponible sur votre compte via impots.gouv.fr. 

L’Etat renforce le soulagement des couts fixes pour les restaurateurs. Avec plus de 50 employés, l’Etat couvre 70% des pertes d’exploitation et 90% pour les entreprises de moins de 50 salariés. 

 

Des aides qui seront maintenues après la réouverture. L'Etat continue de prendre en charge 84% du salaire net des employés en chômage partiel et le reste demeure à charge nulle pour les employeurs. Des indemnisations qui persisteront pour une durée limitée après la réouverture. Les saisonniers et contrats courts tels que les extras bénéficient désormais d’une aide de 900€ par mois pour compenser l’absence de travail. 

Conclusion 

Avec l’annonce d’un nouveau confinement, la situation ne se facilite pas pour les restaurateurs. Mais tenez bon, la fin approche et l’accès aux aides financières se simplifie. Alors en préparation aux jours meilleurs, ne passez pas à côté des subventions disponibles pour vous aider à préparer cette réouverture. 

Compte rendu webinar : tirer profit du digital sans se dénaturer

De nombreuses solutions digitales dédiées à la restauration voient le jour. Mais les restaurateurs, encore peu habitués, peinent à s’y retrouver et à adopter les outils adaptés à leur établissement.

Pourtant, 37% des consommateurs seraient prêts à utiliser le paiement à table par mobile en 2021. Le digital a fait sa place aujourd’hui dans la restauration. De la visibilité en ligne, à la conversion grâce à une bonne e-réputation, à la prise de commande, à la  livraison de repas, jusqu’à fidélisation des clients, le digital rythme de plus en plus le fonctionnement des restaurants, et dans certains cas le remplace. Comme c’est le cas des dark kitchen, cuisines nées de la technologie.

webinar malou compte rendu

Mais jusqu’où faut-il digitaliser son restaurant ? Comment tirer profit du digital, l’utiliser pour fluidifier ses opérations, gagner du temps et des clients, mais rester fidèle à ses valeurs et son métier ? Comment le digital permet aux restaurateurs de continuer d’exister en cette période, mais aussi de préparer le futur et anticiper la reprise ? Nous vous avons partagé, avec Yves Sassi du Club de la Franchise, Ghislain Rouësse de Billee, Antoine Rabin de Dood, et Nour Zerelli de Deliverect, nos conseils et avis sur le pouvoir du digital en restauration.

Un grand merci aux nombreux participants, en espérant que cet échange vous permettra de mieux adopter le digital. Pour ceux qui n’ont malheureusement pu participer, nous revenons ici sur les points principaux de la discussion. 

Voir le replay du débat.

Tout au long du webinar, nous nous sommes demandés comment inclure le digital dans le seul but d’aider le restaurateur, le soulager, optimiser les points de friction, pour lui permettre de se concentrer sur son cœur de métier. Les différents points évoqués :

  1. Acquérir et fidéliser des clients en ligne avec le marketing digital
  2. Rester au service de ses clients avec de nouvelles briques
  3. Gagner du temps opérationnel avec les bons outils
  4. Les limites du digital : comment s’adapter sans se dénaturer

webinar malou digital

1. Acquérir et fidéliser des clients en ligne avec le marketing digital

Dans une période comme celle-ci, où les restaurants sont contraints de fermer, établir et maintenir le contact avec ses clients passe par le digital. Et ne plus communiquer avec eux risque d’entraîner leur perte car les consommateurs s’adaptent à la situation et prennent de nouvelles habitudes. Le digital s’impose également pour acquérir de nouveaux clients car 90% de la population française recherchent leur restaurant en ligne. 

  • 2 façons de toucher des clients pour un restaurant
    • Pour ceux qui recherchent par besoin, comme “brunch paris 16”, il faut travailler ses mots clés pertinents pour apparaître en haut des résultats.
    • Pour ceux qui tapent directement car connaissent la marque, tel que “Big Mamma”, il faut devenir un lieu de destination.

Chez Malou, nous pensons qu’être visible sur ses mots clés est primordial et à la portée de tous. On parle de référencement local. 

  • Le référencement local : quoi et comment ?
    • Travailler ses mots clés dans l’objectif d’apparaître directement sur le plan en haut de la page Google, et non pas tenter de rivaliser avec les sites des agrégateurs et médias visibles à la suite.
    • Veiller à mettre à jour toutes ses informations sur les plateformes concernées : adresse, numéro de téléphone, horaires… à l’espace près.
    • Identifier ses mots clés pour les appliquer, en se mettant à la place du client pour anticiper sa recherche. Des logiciels gratuits existent pour connaître la popularité d’une recherche. “Restau indien” par exemple sort 10 fois plus que “restaurant indien”.
    • Utiliser intelligemment ces mots, sur la description Google my Business et les avis clients notamment.
    • Répondre aux avis clients pour les fidéliser et maximiser votre moyenne Google.

webinar malou restaurant la librairie

  • Devenir par la suite un lieu de destination !
    • Etablir une stratégie pertinente sur les réseaux sociaux pour accroître la notoriété de l'établissement. L'important se porte sur l'image que l'on veut véhiculer. Il faut connaître son identité, les tendances des réseaux et les pratiques des concurrents.
    • Soigner la qualité des contenus, facteur clé. La typologie des posts et le ton adopté nécessitent une réflexion au préalable pour bâtir une réputation cohérente. Il est nécessaire de définir un planning éditorial et produire du contenu régulièrement.
    • Faire appel aux influenceurs pour relayer le contenu. D'autres leviers peuvent être utilisés comme les jeux concours, le sponsoring... mais avant de les utiliser, il faut bien connaître sa cible.

restaurant webinar malou big mamma

De nombreuses subtilités et étapes à suivre pour une personne dont ce n’est pas le métier. Nous avons alors décidé de soulager le restaurateur de son marketing digital avec la MalouApp. L’interface tout-en-un transforme le processus complexe en un jeu d’enfant et fait gagner du temps, de la visibilité et des clients à l’utilisateur. Trouver ses mots clés stratégiques, mettre à jour ses informations partout en un clic, gérer ses avis clients, modérer ses comptes sociaux, suivre ses performances et progresser, se laisser guider dans la création de contenu des réseaux et planifier ses publications… la MalouApp accompagne le restaurateur à toutes les étapes.

malouapp malou webinar

2. Rester au service de ses clients avec de nouvelles briques 

Si un restaurant est bien référencé, il drainera plus de monde. Il s’agit désormais d’ajouter à l’établissement de nouvelles briques pour lui apporter de nouveaux services, au travers du digital. 

Dood met à disposition une plateforme de commande en ligne propre au restaurateur, pour proposer des services de click & collect et livraison, en plus du service en salle. Une plateforme qui aide le restaurateur à maximiser son chiffre d'affaires car cette approche omnicanal répond à tous les moments de consommation des clients et leurs contraintes. Comment Dood amplifie le contact humain ?

Dood plateforme malou

L'entreprise propose de faire de la livraison et du click&collect sans intermédiaire entre le restaurant et son consommateur par le biais de sa plateforme personnelle qui permet une interaction directe entre eux. De plus, en récoltant les données, le professionnel connaît mieux son client et ses préférences. Au-delà d’offrir de nouveaux services, la plateforme permet de multiplier les points de contact. Avoir les coordonnées des clients offre au restaurant la possibilité d’entrer en contact avec lui pour faire part de ses nouveautés, son menu, une offre éphémère… ce qui va par ailleurs amener à fidéliser d’autant plus les clients.

L’outil proposé par Dood ne vient pas ici déshumaniser la profession mais créer au contraire un nouveau point de contact entre le client et le restaurateur. La relation humaine n’est pas dénaturée mais amplifiée.

3. Gagner du temps opérationnel avec les bons outils

Le métier de restaurateur est d’offrir à ses clients une bonne cuisine avec un service à la hauteur. Mais lors d’un service, le restaurateur doit gérer de nombreuses actions simultanément, ce qui peut devenir difficilement contrôlable si le restaurant se remplit ou si un problème technique survient. Parmi ces actions, certaines ne rentrent pas dans le cœur du métier de restaurateur. Comme l’encaissement, étape nécessaire mais sans forcément de valeur ajoutée à l’expérience. Et si en plus du service en salle, le restaurateur gère un service de livraison pour maximiser son chiffre d’affaires ? Il risque de diminuer le temps consacré à sa fonction principale : servir une bonne assiette. Des outils digitaux naissent pour soulager le professionnel dans la logistique de son établissement. 

 

  • Un outil pour soulager la prise de commande et le paiement 

Demander l’addition et l’attendre, payer en carte et recevoir le terminal, payer en espèce et récupérer sa monnaie, demander une facture avec TVA… Le paiement au restaurant prend très vite du temps, pour le restaurateur et le client. Un temps qui sera d’autant plus précieux lors de la réouverture car les restaurateurs vont être confrontés à un afflux important de clients, des goulots d’étranglement, des conditions sanitaires à respecter, un service à assurer, un staff à remettre à niveau…  

La plateforme Billee propose de soulager la prise de commande et/ou le paiement. Un QR code présent sur les tables et relié aux caisses, permet aux clients de faire leur choix et quitter le restaurant en autonomie. Un gain de temps pour le restaurateur, de satisfaction client, mais aussi gain d’argent car les tables tournent plus vite.

billee webinar malou

Il est important que chaque restaurateur discerne quel point de contact ajoute de la valeur à l’expérience du client dans son établissement. Billee ne va pas opérer de la même façon selon les restaurants. En fonction du type de restaurant, la prise de commande doit rester humaine ou au contraire, n’est pas un facteur clé pour l’établissement.

  • Un outil pour assurer un service de livraison en plus du service en salle 

La crise sanitaire et le télétravail ont ancré la livraison dans les habitudes des consommateurs. Maintenir ce service après la réouverture assure aux restaurateurs une source de revenu supplémentaire. Mais sa gestion n’est pas évidente et peut prendre un temps considérable, et amène certains à recruter un nouveau salarié. De plus, le restaurant doit s’équiper d’une tablette pour chaque plateforme de livraison qu’il dessert. 

webinar deliverect malou

La plateforme Deliverect rassemble ces tablettes en une seule. Et la plateforme, connectée à la caisse du restaurant, enregistre les commandes automatiquement et la cuisine les reçoit simultanément. Le service de livraison se fait ainsi de façon fluide. Gagner en rapidité et efficacité va par ailleurs améliorer le référencement du restaurant sur les interfaces de livraison.

Deliverect accompagne l’excellence opérationnelle : respecter ses engagements, temps de préparation, livraison à un horaire précis. La plateforme ne vient donc pas remplacer l’activité du restaurateur mais au contraire la propulser.

4. Les limites du digital, comment s’adapter sans se dénaturer ? 

Avec un recul d’une valeur de 38% du marché en 2020, la restauration reste souffrante. Le digital, aide en amont les établissement à chercher des clients, proposer de nouveaux services et fluidifier les opérations pour que le restaurateur puisse se concentrer sur le fondement de son métier. 

Pour un bon usage du digital, il est primordial que chaque restaurateur connaisse son identité, ce qu’il veut véhiculer et à qui, les attentes des clients en venant chez lui et les points de contact du parcours client. De là, il pourra définir quels outils digitaux lui viendront en aide sans prendre sa place. Il ne s’agit pas de multiplier les outils mais de bien les choisir selon son identité et ce que l’on souhaite atteindre. Trouver un équilibre. Le digital ne remplace donc pas le métier mais le complète. Les dark kitchen et la livraison sont ainsi des métiers à part entière, d’une autre entreprise. 

Les usages des nouvelles générations et l’optique d’une réouverture, amènent les restaurateurs à adopter le digital. De leur côté, les outils digitaux deviennent de plus en plus intégrés. La MalouApp, Dood, Billee et Deliverect interviennent respectivement dans la stratégie d’image, de communication et d’organisation pour un restaurant, et sont compatibles entre eux. Ces outils s’adaptent au restaurateur, et non l’inverse.

Si vous avez des questions sur comment digitaliser son restaurant, n'hésitez pas à nous solliciter à contact@malou.io ou si vous souhaitez plus d'informations sur notre solution, nous serions heureux de vous en faire une démo après demande auprès de louiza@malou.io !

10 opérations ingénieuses mises en place par les restaurateurs en réponse à la crise

La crise sanitaire oblige depuis quelques mois les restaurateurs à s'adapter aux nouvelles conditions : reformulation de l’existant et lancement de nouvelles offres. Retour sur les initiatives les plus ingénieuses. 

sola malou

Toujours pas de service à table. Vente à emporter et livraison ont ainsi bondi de 25% en 2020. Pour continuer à travailler, les restaurateurs ont dû s’y atteler et apprendre à servir les clients hors de leur restaurant. La communication, l’adaptation des horaires, le choix des plats proposés, la logistique technique, la conservation de qualité et température des plats… Tout doit être repensé stratégiquement. On le voit bien, les restaurateurs ont su s’adapter depuis la deuxième vague. Mais certains sortent du lot, s’adaptent mais se réinventent, ne se contentent pas de livrer leur carte classique mais font preuve de créativité pour offrir une expérience nouvelle en cette période inhabituelle.

Nous vous présentons les 10 innovations qui nous ont fait chaud au cœur :

1. HolyBelly Café laisse place à HolyBelly ToGo 

Holybelly to go malou insta

Après une longue réflexion sur lancer ou non une offre take away, le couple propriétaire n’a plus le choix et crée HB ToGo. Le concept ? Une offre à emporter ou livrée en vélo, avec une formule “Prête à manger” à compléter avec la formule “À manger plus tard”. L’offre maintient la qualité des plats à l’origine de HolyBelly et la variété avec un menu différent tous les 2 jours. Mais impossible pour Nicolas et Sarah de ne plus proposer les fameux pancakes de la maison. Alors ni une ni deux, la pâte à pancakes est transférée dans des bocaux et à cuire chez soi ! Et pour continuer de faire vivre l’expérience humaine, les fondateurs communiquent sur Instagram avec authenticité et humour les joies et difficultés du restaurant mais aussi leur vie de famille, et fédèrent ainsi une véritable communauté de milliers d’abonnés. Tous nous conseils pour utiliser Instagram en faveur de votre offre de livraison/take away ici.

Le restaurant Bien Ficelé lui aussi, transforme son offre alors pensée pour la restauration sur place en to go. Tout comme HolyBelly, pas de Deliveroo, UberEats ou JustEat pour acheminer les plats mais une flotte de cyclistes via Resto.Paris ! Ainsi, Bien Ficelé to go reste fidèle à ses valeurs et continue d’offrir le meilleur de la cuisine française, même à emporter.

2. Epoq, le restaurant basque profite de la crise pour honorer ses producteurs

 

Au lieu de regarder tristement la salle vide de son restaurant Epoq à Biarritz, le chef Anthony Orjollet décide de lui offrir une seconde vie. Il y installe une épicerie fine, éphémère, et profite des tables sans couverts pour disposer les produits de ses fournisseurs avec qui il travaille étroitement. Vins vivants, produits bio, légumes, viandes, charcuteries, épices, une salle de restaurant devenue une véritable épicerie. Pour autant, le chef ne rend pas son tablier et continue de proposer ses plats cuisinés à emporter. Excellent moyen pour atténuer la crise et soutenir les agriculteurs.

3. RamenBar invite au "do it yourself" et propose son kit ramen

 

Les ramen, plat japonais constitué de nouilles et autres aliments à cuire dans un bouillon chaud, se dissocient et se rassemblent avec aisance ! Alors ils sont nombreux à proposer ce plat phare en livraison : Ippudo, Kodawari ou encore Gaijin Ramen Lab. Mais le Ramenbar, ouvert la veille du reconfinement, offre sa vision du ramen dans un emballage intelligent. Tous les ingrédients sont placés dans un petit panier au-dessus du bouillon qu'il n'y a qu'à chauffer soi-même. Rapide, efficace et délicieux. 

Mais l’innovation en livraison ne se limite pas à la food. Preuve en est avec la marque de boissons à base de thé Bubbolitas. Le e-shop offre à chacun la possibilité de commander tous les composants de son bubble tea favori à réaliser sur-mesure et siroter à la maison. Testé et approuvé par la team Malou ! 

4. Les pizzas artisanales de chez LouieLouie à recevoir surgelées pour 100% de qualité 

pizza louielouie malou

LouieLouie lance sa gamme "Frozen Pizza" pour continuer de régaler la capitale. Des pizzas artisanales, aux croûtes épaisses et croustillantes, garnis généreusement de produits frais, préparées et conditionnées au restaurant. Surgeler ses pizzas pour continuer d’offrir une qualité irréprochable, pari réussi. Seulement 12 minutes au four, un petit filet d’huile d’olive, pour une pizza comme au restaurant ! Seul bémol ? Les Frozen Pizza sont disponibles uniquement chez Super.Frais. Mais le déplacement vaut le coup, et les variétés sont au rendez-vous : Margherita, 4 fromages, Chorizo/Fior di latte, Mozzarella fumée/Choux de Bruxelles. Rapide et délicieux.

5. La Bao Family réinvente sa carte pour continuer de surprendre ses clients

noodle cup bao malou

Une fois de plus, le groupe Bao se renouvelle et revisite les classiques de la cuisine chinoise. Cette fois, le challenge de la famille se porte sur les fameuses noodle cups. Le plat de nouilles instantanées, rapide et pratique à seulement 1 euros, reprend un second souffle dans les cuisines de Gros Bao. Idéal pour la une offre en livraison ! Nouilles séchées, concentré de bouillon et autres toppings, des heures pour mettre au points les produits de ce plat emblématique. Comme l’explique l’une des membres de la famille dans l’épisode Bouffons, le groupe Bao ne se laisse pas abattre par la crise mais en profite pour chambouler ses habitudes, renouveler sa carte, entreprendre de nouveaux projets et continuer de trouver un moyen de faire plaisir aux clients à distance.

6. Le maître du street food Mr.T. recrée sa cuisine sur le trottoir

mr t malou live cooking

Mr.T., connu pour ses plats de street food version gastronomique, continue de partager à ses clients l'expérience de live cooking normalement proposée en salle. Le chef transporte sa cuisine enflammée devant son restaurant, qu’il renomme MrStreet. Derrière son BBQ et sa cuisine éphémère installée sous une tente, le chef y prépare les plats à remettre directement aux clients, plats également disponibles en livraison. Cette initiative permet à Mr.T. de recréer une expérience de service et partager la gestuelle en cuisine.

7. Le pop up du George V reformule la restauration du palace 

george v pop up malou

Le George V redonne vie à ses équipes de cuisine et ses espaces vides avec l’ouverture de sa boutique éphémère. Et le palace parisien ne fait pas les choses à moitié ! Un pop up store devenu un véritable temple de la gastronomie, rythmé par le calendrier de l’année. Baptisé “Christmas Pop up” en décembre, puis “That’s Amore” pour la Saint-Valentin, on y retrouve des étalages de viennoiseries dans un décor à couper le souffle. Rebondir et créer un nouvel espace éphémère, c’est une réussite pour le George V.

8. Disposer d’un abonnement à la boulangerie Circus Bakery 

circus bakery abonnement malou

L’abonnement au restaurant, le futur de la livraison ? Circus Bakery lance la tendance avec Flying Circus. Un abonnement de 24 euros par mois pour bénéficier de certains avantages comme une livraison plus tôt et plus flexible et des tarifs réduits. Flying Circus propose une variété de pains, cookies, viennoiseries, mais aussi limonades, confitures, œufs, fruits et légumes. Pour les adeptes de la commande à domicile, l’abonnement aux restaurants représente une aubaine.

9. L’illusion d’une expérience gastronomique recrée par Sola 

sola restau malou

Le restaurant étoilé Michelin annonce “changer le temps d’un instant” avec Sola “at...”. Pourtant difficile de recréer une expérience gastronomique à distance, le restaurant honore le défi avec ses menus Omakase. Sola invite ses clients à reproduire l’expérience du restaurant, du service à la qualité des mets. Comment ? Une box gastronomique qui inclut toutes les préparations cuisinées au restaurant et placées sous-vide pour réaliser 5 plats étoilés, à finaliser soi-même en suivant les instructions dessinées, et à accorder avec une sélection de sakés. Le petit plus : chaque bouteille dispose d’un QR code pour les explications du sommelier, et l’équipe reste disponible pour tout besoin ! Un accord mets et vins étoilé à la maison ? La foodie @PariswithCharlotte a partagé son expérience en photo ci-dessus.

10. Une expérience complétée par la dimension olfactive et musicale avec Nestor

nestor malou

Les bruits des verres, les fumées de la cuisine, la musique de fond, les discussions de chacun, le parfum du restaurant… de nombreuses sonorités et odeurs prenant part à l’accomplissement de l’expérience restaurant, mais qui disparaissent en livraison à domicile. La plateforme de livraison Nestor souhaite rendre à l’expérience client sa dimension olfactive et musicale. Un QR code sur le sac de livraison renvoie à la playlist du chef concerné et chaque plat s’accompagne d’une serviette parfumée. Une véritable immersion dans l’ambiance des restaurants.

 

Les dark kitchen : une menace pour la restauration classique ?

La multiplication des dark kitchen interroge le modèle de la restauration traditionnelle. De quoi parle-t-on au juste ? Quels avantages et quelles limites ?

 

Dark kitchen, ghost kitchen ou restaurant fantôme. Mais de quoi parle-t-on ? Concept importé des États-Unis, il désigne ces cuisines desquelles sortent des plats à priori semblables à ceux des restaurants mais uniquement accessibles en livraison. Le concept rencontre-t-il un succès ? Selon Adrien de Schompré, fondateur de Smart Kitchen, le phénomène connaît une croissance de 25% par an, et déjà 1 500 marques présentes sur UberEats ainsi qu’une branche dédiée Editions chez Deliveroo. Une tendance si prometteuse que la start-up parisienne Dévor a levé un million d’euros, l’acteur britannique Taster 12 millions pour s’étendre à l’international et Not So Dark 20 millions dans un objectif d’ouvrir 30 nouvelles cuisines. Un phénomène en plein essor donc, qui continue de s’étendre, mais jusqu’où ? Les dark kitchen vont-elles prendre le dessus sur la restauration classique ? 

 

Qu’entend-on par dark kitchen ?

Dark kitchen, ghost kitchen, cloud kitchen, cuisine fantôme… De nombreuses appellations pour définir un même concept : une cuisine 100% dédiée à la livraison de repas, sans salle, sans personnel ni service, sans contact client, sans décoration ni vitrine. Une seule cuisine pour accueillir plusieurs marques DNVB pour “Digital Native Virtual Brand” - marques qui se développent exclusivement via Internet, pouvant ainsi faire cohabiter sushis, burgers, tacos et autres sur le même plan de travail, avant d’être livrés via différentes plateformes de livraison.

Le concept de dark kitchen permet d’augmenter rapidement son chiffre d'affaires, sans s’alourdir de frais et de tâches administratives. Augmenter son chiffre d’affaires en louant à faible prix une cuisine équipée afin de préparer et envoyer en quantité des plats dédiés à la livraison. Au sein de ces cuisines cohabitent des marques entièrement virtuelles nées du concept, mais aussi des extensions de restaurants déjà bien établis, décidés à en tirer une nouvelle source de revenus tout en conservant ses activités classiques.

dark kitchen jean valfort malou

Le groupe Panorama en est un exemple. A l’origine propriétaire de 5 restaurants réputés à Paris, le groupe décide de s’étendre en 2018 et ouvre “Dark Kitchen” rebaptisé récemment “Dévor”. Trois cuisines fantômes Dévor ont ainsi vu le jour à Paris, une à Nice et une à Bordeaux, proposant 6 marques virtuelles principalement street-food. Mais Jean Valfort, fondateur du groupe, annonce en février aller encore plus loin et propose un modèle de franchise pour ses cuisines fantômes.

dark kitchen napoli gang malou

Le groupe Big Mamma a également fait son entrée en jeu avec sa marque virtuelle Napoli Gang. Résultat positif pour la marque : 133 000 pizzas vendues par mois contre 15 000 dans leur restaurant en temps normal. S’étant interdit de proposer leurs produits en livraison jusqu’à la crise, l’offre va-t-elle rester éphémère ou devenir une offre durable ?

S’affranchir des contraintes opérationnelles de la restauration classique nécessite néanmoins une performance chronométrée en cuisine. Les consommateurs ont de nouvelles attentes, de nouveaux besoins. Tout doit être organisé pour assurer une livraison dans les conditions requises : temps, température, et résultat fini souhaité. Les cuisines fantômes ne ressemblent donc pas aux cuisines de palace. Elles sont conçues pour maximiser l’efficacité et optimiser le temps de confection. Car en livraison, la rapidité reste un facteur clé. Les consommateurs n’y cherchent pas de la grande gastronomie ou une expérience de service mais de l’efficacité. En retirant tous les aspects d’une expérience de restauration traditionnelle, les marques virtuelles doivent assurer une seule tâche : servir en un temps restreint un plat de la qualité promise.

dark kitchen malou 33

Le modèle des cuisines fantômes se rapproche alors d’une économie d’échelle. Pour être rentable, tout se joue dans le volume. Les recettes proposées sont adaptées. Les fondateurs de Foudie, une dark kitchen présente à Toulouse, partagent par exemple avec France Info les coulisses de leurs marques virtuelles. Ils affirment que chaque recette est conçue pour la livraison, ce qui leur permet d’envoyer entre 80 et 150 commandes par jour. La cuisine assure le débit avec une séparation nette des pôles chaud, froid et emballage.

De plus en plus d’acteurs se bousculent sur ce marché dit prometteur. En 2020, Karma Kitchen, Frichti, Keats et Taster sont les entreprises européennes les plus ambitieuses selon les chiffres Statista. Avec 300 millions d’euros levés cette dernière année par Karma Kitchen, suivi par Frichti avec une levée de 50 millions d’euros, ces entreprises témoignent de leur croyance dans la durabilité des ghost kitchen. La croissance affichée par les dark kitchen impressionne et interroge.

Pourquoi le phénomène dark kitchen a-t-il explosé dernièrement ?

Le concept importé des Etats-Unis existe depuis quelques années, mais 2020 marque un véritable tournant. La livraison, seule variante de restauration restée autorisée depuis le début de la crise sanitaire, a par conséquent explosé cette dernière année et s’inscrit désormais dans les habitudes de consommation des Français. Deliveroo passe de 12 000 restaurants signés en début 2020 contre 20 000 en fin d’année.

dark kitchen malou ducasse

Les offres se déclinent, les restaurateurs gastronomiques contre toute attente, sont de plus en plus nombreux à entrer sur le marché. Stéphanie le Quellec propose les plats étoilés de l’emblématique Tour d’Argent, Alain Ducasse se diversifie avec Ducasse chez moi, Hélène Darroze adapte l’offre de son restaurant Joia pour offrir des burgers gastronomiques. La plateforme Tiptoque a même vu le jour pour rassembler toutes les offres étoilées en une application. Cet essor de la livraison entraîne par conséquent l’essor des cuisines fantômes. 

La crise sanitaire a donc été un levier de croissance pour ce business. Le chiffre d'affaires de la restauration classique enregistre une baisse de 55% par rapport à 2019 lorsque Taster multiplie par 2 ses résultats depuis le confinement. Anton Soulier, fondateur de la dark kitchen Taster, affirme ainsi que “Le Covid a fait gagner 3 ans au marché”. Confinement puis couvre-feu, télétravail, pas d’envie de cuisiner, faute de temps pour faire ses courses ou aller chercher à emporter, la livraison semble depuis octobre 2020, presque le seul moyen de se restaurer.

 

 

La digitalisation de la restauration a également joué un rôle important dans le déploiement des dark kitchen. Comme nous l’avions détaillé dans notre article, le digital est désormais inévitable pour les restaurateurs s’ils veulent répondre aux nouvelles attentes. La technologie se trouve ainsi au cœur du succès de ces entreprises de cuisines fantômes. De la commande à la livraison, le parcours client se fait à travers une application. Tout point de contact est digitalisé. Cependant, l’utilisation de ces moyens technologiques ne touche pas tout le monde mais concentre davantage les nouvelles générations.

Quels avantages offrent les dark kitchen pour les gérants ? 

  • Un investissement initial plus limité que pour lancer un restaurant : “6 à 10 fois moins cher que celui d’un restaurant classique, en fonction de l’équipement que l’on choisit” précise ainsi Jean Valfort, de Dévor, anciennement Dark Kitchen.

 

 

  • Des coûts réduits à la location d’une cuisine équipée, une brigade, des produits alimentaires et des emballages (sans oublier la commission des plateformes de livraison qui rémunère l’apport d’affaires et le service opérationnel. Nous vous livrons ici nos conseils pour mettre en place une activité de livraison rentable.)
  • Moins de pression pour trouver “l’emplacement idéal”, le local bien placé, bien orienté… Il suffit désormais de choisir sur une zone où le volume total de clients à moins de 3 km est assez conséquent.
  • Moins de gestion humaine et d’administratif social. Retirer la gestion d'un service en salle diminue les effectifs de salariés et la gestions de problèmes inattendus avec les clients ou serveurs.

dark kitchen malou taster

  • Les marques virtuelles offrent une flexibilité au fondateur sur la conception du menu, ou l’existence même de la marque. Si l’offre porte sur des spécialités mexicaines mais ne répondent finalement pas à la demande, il suffira de repositionner cette offre. Une marque virtuelle peut ainsi disparaître et apparaître plus facilement.
  • Pouvoir modifier les plats de la carte à tout moment permet d’adapter son offre à ses stocks et minimiser ainsi les pertes et donc les coûts et le gaspillage alimentaire. 
  • Une rapidité d’exécution et une agilité : les étapes de définition du concept original pour se différencier du restaurant au coin de la rue, d’investissement en  décoration sophistiquée, de recrutement  d’une équipe efficace et la mise en place d’une cuisine adaptée, n’apparaissent plus indispensables.
  • De nouveaux modes de vie nourrissent une demande croissante pour les repas en livraison. En télétravail, la pause déjeuner des personnes actives ou étudiantes, a pris une nouvelle tournure. N’ayant ni le temps de cuisiner, ni accès aux restaurants, les dark kitchen répondent à ces nouveaux modes de vie.

Avantages financiers, gains de temps, flexibilité et forte expansion, les dark kitchen sont-elles à envier ? 

Mais le concept affiche des limites évidentes

  • Aller au restaurant, sur place et profiter de toute l’expérience accompagnant le plat, ne répond pas aux mêmes besoins que commander un repas à domicile. Le même plat, dans son canapé ou servi en terrasse, ne peut avoir le même prix. Contrairement à la restauration traditionnelle, les dark kitchen ont peu de valeur à ajouter à leur menu, outre la rapidité de service. Il serait difficilement acceptable pour un consommateur de débourser plus de 30 euros pour un burger chez soi.  

 

  • Un prix d’autant plus faible que les marques virtuelles se rapprochent du “fast-food” et “street-food”, avec des recettes peu élaborées en réponse au critère de rapidité. Les paniers moyens de Dévor et Taster autour de 20/25 euros en témoignent. Pour maximiser la quantité de plats sortis en un temps record, certaines techniques sont mises en places telle que l'utilisation des mêmes ingrédients pour différents plats de différentes marques, affirme Jean Valfort. Les tacos de A seront garnis de la même viande que les burgers de B. Un déficit de qualité qui nuit à l'image des dark kitchen, souvent associées à de la “malbouffe”.
  • La commission prélevée par les plateformes de livraison effraie de nombreux restaurateurs et fragilise leurs marges. Vous pouvez creuser le sujet sur notre article “plateformes de livraison vs. livraison en propre”. Rappelons simplement que la commission rémunère l’apport d’affaires et tout le service opérationnel.  Les pourcentages s’élèvent jusqu’à 40% pour les dark kitchen.
  • Cependant, la livraison présente certaines limites. Des limites sociales perdurent avec une précarité des livreurs. La livraison entraine également des limites écologiques car demande beaucoup d'emballage. Quelques conseils ici pour l'écologie au sein de votre restaurant !

 

  • Les dark kitchen ambitieuses, nécessitent de débloquer d’autres budgets. Faire connaître une marque virtuelle, sans façade ni vitrine, convaincre un consommateur de vous choisir aux côtés de centaines d’autres marques livrées par la plateforme, se différencier sur un marché en pleine expansion, demandent à l’évidence une stratégie de marketing digital efficace. Et par conséquent un budget à consacrer pour convertir et fidéliser une clientèle qui ne vous voit pas. Malou donne les clés pour un marketing digital efficace grâce à sa MalouApp

Dark kitchen et la restauration classique ne peuvent-ils pas cohabiter ?

Aujourd’hui, de nombreux chefs et restaurateurs voient les dark kitchen d’un mauvais œil. Ces cuisines cachées peuvent-elles être perçues comme une menace pour la restauration ? Les deux entités sont-elles comparables ?

Nicola Ary, propriétaire du restaurant Holybelly, considère qu’un éloignement si brutal de l’expérience client classique ne peut représenter le futur de la restauration. Pour lui, la restauration ne se résume pas à vendre de la nourriture en quantité mais faire vivre une expérience.

dark kitchen malou mon paname

Dans la même lignée, mon_paname, blogueur et rédacteur chez Time out Paris, publie une vidéo dans laquelle il fait part de son mécontentement concernant les dark kitchen. Un nouveau mode de restauration qui se rapproche d’un fonctionnement d’usine. 

Cependant, il est important de discerner la restauration traditionnelle d’une cuisine fantôme, comme un restaurant gastronomique ne peut être comparé à un fast-food. Par le simple fait de ne pas proposer de lieux de vie, les dark kitchen ne remplaceront pas les restaurants classiques, mais complètent l’offre de restauration, pour une nouvelle demande. Les chiffres parlent d’eux-mêmes, 52% des Français affirment que ce qui leur manque le plus en ces temps de pandémie reste d’aller au restaurant. 

MalouApp : La solution tout-en-un pour acquérir des clients en ligne

Les nouvelles habitudes des consommateurs autour du digital modifient le parcours client dans la restauration : les clients s’acquièrent en ligne et nous avons construit l’outil pour y arriver.

 

90% des Français choisissent leur restaurant grâce aux informations Internet et 69% choisissent après avoir consulté les avis en ligne. Les établissements doivent ainsi être visibles et attractifs en ligne : mais comment y parvenir ? Déléguer à des experts ou utiliser des outils d’experts rendus accessibles. Pour ceux qui veulent s’impliquer dans la réussite commerciale de leur restaurant - au-delà de la cuisine et du service - nous avons développé la MalouApp. Elle réunit les nombreuses étapes nécessaires pour construire et exécuter une stratégie de marketing digital efficace. Un seul objectif ? Gagner des clients en ligne ! Et en bonus : les fidéliser - même si la fidélisation se jouera beaucoup en cuisine et au service. A l’écoute des retours et demandes de nos restaurateurs, nous continuons d'enrichir la solution tous les jours. Qu’en est-il de la MalouApp aujourd’hui ?

Nous vous expliquons à la suite les fonctionnalités de l’application :

CP MalouApp Malou

CP MalouApp Malou

CP MalouApp Malou

Si vous souhaitez en savoir plus sur la MalouApp, n’hésitez pas à nous contacter pour une démonstration détaillée de son utilisation. Nous serons heureux de répondre à vos questions ! 

 

Comment construire une solution au service des restaurants ? de MalouAgency à la MalouApp

Depuis 3 ans, Malou aide les restaurants à augmenter leur visibilité en ligne pour toucher de nouveaux clients. Mais quelle histoire derrière ce projet et cette aventure ? Quels objectifs, quels travaux pour les atteindre ? Je suis Louiza, sa fondatrice et j’ai voulu vous partager les débuts de l'entreprise, le cheminement qui a mené à aujourd’hui, et la vision que j’ai construite avec mon équipe.

team malou

Pourquoi Malou ?

Souvent, lorsqu’il fallait choisir un restaurant, mes amis me demandaient de trouver l’adresse. Je regardais sur Google ou sur Instagram quand on était à Paris, sur Tripadvisor, Yelp ou Foursquare à l’étranger. J’y passais un peu de temps à vérifier les infos, lire le menu, observer les photos, regarder les avis clients et confirmer l’accessibilité pour tous du lieu. Si j’adore comparer pour faire les meilleurs choix, je déteste perdre du temps. Rarement, je me suis aventurée en 2e page des résultats de recherches. Mais trouvons-nous vraiment les meilleurs résultats en page 1 ? Pourquoi sont-ils en 1e page ? Car les algorithmes les ont estimés comme les meilleurs résultats à ma requête.

Dans le même temps, je ne pouvais que constater les réussites entrepreneuriales des nouveaux restaurateurs, ceux issus des écoles de commercesBig Mamma, PNY Burger, Petit Bao, Pokawa… tous ont en commun d’avoir très tôt investi en marketing digital. Oui car de nos jours, une bonne cuisine, servie avec le sourire dans un lieu charmant et avec un rapport qualité prix correct ne suffit plus à la réussite d’un restaurant. L’acquisition client se joue désormais en ligne. Ceux qui l’ont compris s’en sortent mieux que les autres. Mais que met-on derrière la notion de marketing digital ?

J’ai interrogé des restaurateurs. « D’où viennent les clients attablés chez vous ? Comment ont-ils franchi le pas de la porte ? Comment vous ont-ils trouvé ? ». Certains m’ont désigné quelques tables d’habitués en guise de réponse, mais pas plus. Ils n’en avaient aucune idée. Seuls les restaurateurs « d’école de commerce » ont pu me répondre : « On a engagé une agence, on a quelqu’un en interne qui s’occupe de la visibilité en ligne, il a mené une opération sur les réseaux sociaux, on a investi en référencement local pour toucher ces touristes, on a collaboré avec des influenceurs etc. » S’ils ne pouvaient pas tracer l’origine de tous les clients, ils avaient déjà des pistes de compréhension. Car je le redis : l’acquisition clients pour les restaurants se joue en ligne - 90% des Français y recherchent leur établissement.

Comment faire pour qu’ils trouvent le sien ? Devenir visible et attractif en ligne, et dans mon jargon ça implique de travailler marketing digital. Je m’explique : deux moyens permettent d’atteindre de nouveaux clients en ligne pour un restaurant :

  1. Toucher les gens qui recherchent par besoin, c’est-à-dire qui vont utiliser des mots clés pour formuler leurs requêtes. Ex : restaurant coréen République…
  2. Devenir un lieu de destination, c’est-à-dire bâtir une marque forte et attrayante que les gens vont vouloir consommer. Ex : Burger King ou Big Mamma dans un autre registre ont réussi

Les deux ne sont pas incompatibles. Ils peuvent très bien s’articuler, on les travaille juste avec des outils différents. Ces outils, nous les avons construits et aiguisés, testés et améliorés chez Malou, au départ sur « le modèle agence ».

team malou

La MalouAgency : bâtir une expertise pour aider les restaurants à améliorer leur visibilité en ligne

Depuis le 1e jour, j’ai voulu spécialiser Malou sur le segment de la restauration. Pour devenir les meilleurs, pas question de se disperser : l’expertise se construit dans le focus.

Avant même de créer la société, j’ai ainsi lancé un blog pour y partager le résultat de mes études de cas, de mes tests et analyses, des conseils. Tout ces articles demeurent à destination des restaurateurs, pour les aider à améliorer leur visibilité en ligne pour toucher plus de clients. J’ai aussi partagé des conseils très concrets de marketing digital pour restaurants dans des webinars, des vidéos, des podcastsLa mission n’a jamais changé.

Référencement local, réputation management, réseaux sociaux, influencer marketing, relations presse : chacune des cordes ajoutées à l’arc de Malou au fur et à mesure de nos missions répondait à la même mission.

La MalouAgency a ainsi aidé une grosse centaine de restaurateurs à augmenter leur visibilité en ligne et conquérir de nouveaux clients. Nous en illustrons quelques un sur notre blog dans cet article ou encore celui-là. Au-delà de l’expertise et des résultats obtenus, le soin et l’attention apportés par mon équipe menée par Marjane et Clémence, ont grandement participé au succès de la MalouAgency. Mais de nombreuses tâches à moyenne valeur ajoutée se sont avérées récurrentes dans les travaux de la MalouAgency.

Automatiser pour gagner du temps et améliorer la productivité 

On veut trouver les meilleurs mots clés pour un établissement ? On pose les mêmes questions pour comprendre l’identité, la cuisine, l’emplacement. On veut tracker ses positions ? On répète les mêmes gestes tous les mois pour collecter l’information. Il change ses horaires ? On met à jour l’information sur toutes les plateformes où il existe. Il reçoit des avis similaires chaque semaine ? On y répond sur chaque plateformes. En fin de mois on dresse un bilan des performances de l’établissement, on refaisait des power points manuellement en mettant à jour les données.

Bref : beaucoup de répétitions dans certaines tâches à moyenne valeur ajoutée. Or qui dit répétition dit automatisation. C’est là que Waad - mon meilleur ami et brillant ingénieur passé par Centralsupelec - entre en jeu. Il rejoint Malou en tant que CTO, met en place des process, et des automatisations sur chacun des goulets d’étranglement identifiés et pose les bases de ce qui deviendra la MalouApp.

malouapp malou

L’arrivée de Waad marque le début d’un tournant chez Malou. La data, l’analyse chiffrée des performances pour valider les progrès de nos clients et la rentabilité de leur investissement en nous ont toujours été importantes. Mais avec Waad, nous sommes allés encore plus loin. Tous les restaurants ont besoin de visibilité en ligne mais tous ne peuvent pas se permettre de recourir à une agence. Au-delà du budget, manquent souvent le temps et d’expertise en marketing digital pour obtenir des résultats satisfaisants. Et s’ils avaient à leur disposition une solution efficace, accessible et agréable à utiliser ?

Échanger avec nos restaurants pour comprendre leurs enjeux et leurs usages

Avec la MalouAgency, nous avions côtoyé et servi un grand nombre de restaurateurs. Nous savions ce qui marchait pour améliorer leur visibilité en ligne, nous savions les metrics qui étaient importantes pour eux, mais nous ne savions pas dans quelle mesure ils accepteraient de mettre la main à la pâte. Nous ne savions pas non plus quelles connaissances et quelle implication étaient prêts à fournir ceux qui ne travaillaient pas avec une agence. Nous sommes donc allés leur poser nos questions. Nous avons ainsi interrogé plus de 400 restaurateurs grâce à un formulaire en ligne largement distribué et avons passé une centaine d’heures en entretien avec ceux qui ont bien voulu nous accorder leur temps.

malouapp malou

Main dans la main avec eux, et avec nos experts en marketing digital de la MalouAgency nous avons dessiné une solution adaptée, performante et facile d’usage. Chaque fonctionnalité provient d’un besoin exprimé par les restaurateurs, et d’une validation de son intérêt par nos experts dans l’amélioration de sa visibilité en ligne.

Construire un outil par et pour les restaurants

La MalouApp a été pensée et continue de se construire avec et pour les restaurateurs. Nicolas de Holybelly nous a par exemple alerté sur l’aspect chronophage de la modération de ses réseaux sociaux : comment répondre à tous les commentaires laissés sur ses publications ? Comment ne pas en oublier ? Comment y répondre sans passer la journée ? Cette difficulté, nos community managers l’éprouvaient au quotidien également, car la modération des réseaux sociaux est cruciale pour maximiser l’engagement de son audience, elle ne peut se faire à moitié. Mon équipe tech menée par Victor a ainsi développé cette fonctionnalité dans la MalouApp : créer des modèles de réponses, les publier en un clic, filtrer les commentaires répondus, gérer les autres, analyser les retours récurrents…

malouapp malou

Dès qu’une plateforme ou un réseau social lance une nouveauté, nous la testons avec la MalouAgency. Dès qu’elle confirme de probants résultats sur la visibilité en ligne des restaurants, on imagine une nouvelle fonctionnalité pour la MalouApp. Waad et Mathilde la montrent à nos restaurateurs. Ils nous confirment ou non leur intérêt, puis on la code dans la MalouApp pour la rendre accessible au plus grand nombre.

Et chaque semaine, nous réfléchissons aux next steps. Que pouvons nous développer pour améliorer la MalouApp ? Quelles nouvelles fonctionnalités aideront vraiment les restaurateurs à gagner du temps, de la visibilité et des clients en ligne ? Nous travaillons ensemble pour y répondre, pour anticiper et toujours avoir un coup d’avance.

Malou c’est aujourd’hui une équipe de 17 personnes, des amis, des collègues, des passionnés guidés par la volonté de combler les restaurateurs qui nous font confiance, en prenant plaisir à apprendre et à travailler ensemble (on recrute d'ailleurs ici). J'expliquerai dans un prochain article tout ce qu'offre la MalouApp aux restaurateurs et comment l'utiliser. En attendant si vous avez des questions, je serai ravie d'y répondre !

equipe malou

On vous écoute

Vous êtes *

Avion

Contactez-nous

Coeur

Pour des conseils sur la communication de votre restaurant

Vous êtes *